Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2016

Père Jacques Hamel, votre martyre ne sera pas inutile

Pour chacun d'entre nous, comment ne pas être révolté devant tant de barbarie, comment retenir nos larmes à l'évocation du Père Jacques Hamel, c'est impossible. 

Le plus bel hommage que l'on puisse rendre à toutes les victimes de la barbarie islamiste et à leurs familles, c'est de défendre le message de civilisation de la France. A nous de démontrer que leur martyre n'aura pas été pas inutile s'il conduit notre société à réagir de la plus belle manière, comme notre Histoire nous l'enseigne. 

La pire des perspectives serait de s'enfermer dans une haine sans issue, confortant celle des extrémistes.  

Ayons la force et la sagesse d'exiger de la modération dans les réactions, analyses et propositions en particulier de ceux dont les formules médiatiques ne feront pas oublier leur action d'hier ou d'aujourd'hui. Ces discours sans lendemain, ne peuvent tenir lieu de chemin philosophique et politique. 

La vraie force pour défendre notre civilisation, c'est la République et ses valeurs qui ont toujours triomphé des forces du mal.

Dans l'urgence des circonstances, nous ne pouvons faire preuve d'angélisme, la défense et la protection des Français passent par une organisation Institutionnelle puissante, efficace et réadaptée pour protéger nos concitoyens. 

Le Gouvernement et le Parlement sont là pour garantir tous les moyens d'une sécurité publique à la hauteur des nouveaux défis.  

Le mal est profond, il s'enracine dans nos villes et nos campagnes où nous voyons notre société vivre désormais dans la confusion des idées et des comportements. 

C'est là que l'union nationale doit se construire autour d'un vrai projet de société, politique et démocratique pour retrouver le chemin de nos valeurs laïques et républicaines qui seules garantissent le vivre ensemble et la paix civile. 

L'autre axe d'action pour anéantir Daech et ses soldats du mal, c'est notre politique étrangère et nos engagements militaires internationaux qui seront, j'en suis convaincu, réévalués dans un temps proche pour tenir compte des nouvelles réalités qui s'imposent à la France et aux Nations occidentales. 

Ayons confiance, notre civilisation triomphera de l'obscurantisme sanguinaire.