Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2007

Jacques Chirac

medium_chirac.jpg

Ce soir, Jacques CHIRAC nous a confirmé son intention, que nous pressentions, de ne pas se représenter à l'élection présidentielle.

Pour moi même comme pour tous ses amis, c'est un choc affectif et politique. Le président de la République nous a fait ressentir de façon éclatante sa passion pour la FRANCE, pour les Français et pour la République.

Dignité et émotion, tel fût le sentiment que nous pouvions ressentir de son allocution.

Le Président de la République nous a délivré plusieurs messages essentiels :
- le rejet de l'extrémisme, de l'intolérance dans toutes ses formes et l'exigence d'unité de la Nation.
- la poursuite de la modernisation de notre modèle social.
- l'urgence écologique.
- l'affirmation dans le monde de l'universalité de nos valeurs.
- le lien entre la défense des intérêts de la France et la construction européenne.

Chacun aura compris que ces priorités doivent être au coeur du débat présidentiel.

Jacques CHIRAC, c'est aussi l'homme d'Etat visionnaire qui a su préparer la France à relever les grands défis de demain.
Pour cela, il a fait le choix de la Recherche, de l'Innovation, des nouvelles Technologies.

Le Président de la République a cerné avant les autres les grands enjeux de ce siècle et alerté les Nations sur le danger des fractures qui menacent l'équilibre du monde. Pour cela, il a livré avec lucidité et courage de nombreux combats pour engager le dialogue des cultures, pour favoriser le co-développement et pour agir sur la préservation de l'environnement.

Désormais Jacques CHIRAC poursuivra ses combats et servira la France, mais d'une autre manière.

Les français vont très vite prendre conscience que Jacques CHIRAC ne sera bientôt plus là pour les protéger de tous les dangers qui rôdent.
Ils vont tout naturellement, se poser la question de savoir, qui, à sa place, sera le plus à même de les protéger et de défendre les intérêts de la Nation.

La réponse à cette question, qui est la seule qui vaille, orientera inéluctablement le choix électoral des électrices et des électeurs.

Demain matin, après le Président de la République, le Premier Ministre Dominique de VILLEPIN, s'exprimera sur Europe1. Pour ma part, j'en ferai de même dans la journée.

Jean-Pierre GRAND

Commentaires

Voici le message que j'ai adressé au PR, avec une infinie tristesse, sans aborder sa succession qui a ce soir pour moi si peu d'importance.
C'était vraiment la rencontre d'un homme et d'une femme ( en tout bien tout honneur)!


Monsieur le Président de la République,

Pourquoi nous avez-vous abandonnés ?

Vous avez donc décidé de ne pas être candidat. Cette décision, je la craignais tellement que j'ai essayé de l'anticiper et de l'intégrer. En vain!
Je la regrette, je la déplore mais elle vous appartient et je m'efforce de la comprendre.

1988-2007 : dix neuf ans après, les mêmes larmes, le même indicible chagrin !
Dans l'intervalle il y a eu 1995 et 2002 et cet indicible bonheur !

Votre étonnante longévité en politique n'est pas le fruit du hasard, permettez-moi de saluer en vous le battant, le leader charismatique, l'homme chaleureux et généreux qui incarne la France éternelle.

Votre Présidence, elle, appartient désormais à l'Histoire dont une des grandes pages va donc se tourner dans quelques semaines.
Puissent ces semaines durer une éternité !

Et maintenant ?

Il me faudra du temps pour surmonter cette épreuve, beaucoup de temps pour combler le vide.

Monsieur le Président, ce soir à 20 heures, votre émotion était la mienne, vous me manquerez beaucoup !

Respectueuses salutations

Écrit par : Betty | 11/03/2007

J'ai écouté avec la plus grande attention J. Chirac.

Il a énuméré les acquis de la France, les éléments essentiels qui font que la France est la France et pas un autre pays, les réalisations de ces dernières années...

Il a énuméré quels étaient les enjeux que nous devions affronter. Il a commencé par évoquer la laïcité et a parlé de cohésion et d'union.

Il a comme d'habitude relevé le danger du libéralisme et la nécessité de veiller à moderniser le modèle social français pour le sauvegarder.

Il a mis en garde contre le flirt avec les extrémismes.

Il a parlé de la voix de la France sur la scène internationale et de son importance stratégique pour éviter les conflits de civilisations et donc maintenir la paix dans le monde.

Il a parlé de l'embellie des chiffres de l'emploi et décrété que le chômage n'était pas une fatalité.

Il a loué l'égalité des chances (projet phare de Dominique de Villepin et de personne d'autre) qu'il oppose dans son esprit à la discrimination positive prônée par Sarkozy.

J. Chirac a en réalité fait le portrait robot de Dominique de Villepin qui porte en lui et dans son combat politique, tous les points précédemment cités.

Comment oublier? Comment pardonner? Nous étions en famille pour l'écouter et tout le monde s'est écrié: c'est sûr c'est le cadeau qu'il va faire à la France et à DDV: il lui a récolté les 500 signatures.

Nous ne pouvons pas comprendre ni admettre que l'on nous tienne un tel discours et qu'on nous dise aimer la France et avoir travaillé pour elle, et la laisser courir le risque de tomber aux mains de non Républicains. Comment accepter qu'il ait barré la route à son héritier spirituel naturel?

Que lui a donc fait DDV pour qu'il le déteste au point de le sacrifier et de mettre ainsi en danger la France? Il faudra qu'on sache ce qui s'est réellement passé. La plaie ne se refermera pas avant que l'on sache ce qui se cache derrière ces comportements et ces incohérences flagrantes et totales!

Car ce n'est pour moi pas simplement de l'histoire du grand homme d'Etat qu'est DDV dont il s'agit, c'est d'une page de notre Histoire dont il s'agit en vérité. Il ne faut donc pas vous tromper sur mes motivations comme parfois certains aiment en plaisanter (je ne leur en tient pas rigueur bien entendu).

Les hommes politiques ne m'intéressent que par ce qu'ils peuvent donner à la France. C'est comme cela. Les Français ont peut-être trop perdu l'habitude d'aimer la France pour ce qu'elle est et représente. Ceux qui ont vécu d'autres expériences savent à quel point la France mérite d'être défendue et que l'on ne joue pas à la mettre en danger!

Écrit par : samira | 11/03/2007

Moi aussi j'ai été très touchée par le message d'adieu du Président.
Toutefois je reste perdue quant au sacrifice de DDV au profit de ce si petit SARKO.
Il y a des fidèlités que l'on a du mal à encaisser !
Si quelqu'un qui serait revenu à l'improviste de l'étranger ouvrait son téléviseur en ce moment, il croyrait que CHIRAC est mort tant on a le sentiment de voir défiler sa nécrologie.
Et les déclinologues se surpassent !!!
Avons-nous fait le plein de mauvaises nouvelles ?
La pire pour moi serait de voir SARKO président : je songe à me délocaliser(seulement en Corse, Betty).
Nous voilà en tout cas face à une inconnue, et avec seul espoir BAYROU.
Mathilde

Écrit par : mathilde | 11/03/2007

Roger moi je l'aime bien Jacques
Merci Monsieur le Président. Je voayge beaucoup a l'étranger et grâce à vous, à l'époque ou le monde entier s'est mis aux pieds des USA, la France a tenu.. Et nous avons été fiers d'être français. et De nombreux pays dans le monde, notamment en Afrique ont été heureux de voir un grand pays leur permettre de dire ce qu'ils pensaient mais ne pouvaient exprimer. merci. les fran4ais seauront reconnaitre ce que vous avez fait, dans pas si longtemps que cela.,. surtout si votre successeur est un certain Sarkozy. mais SVP Monsieur le président, avant de partir, faites tout ce que vous pouvez pour que des Fillon ou des Barnier, qui, avec l'intelligence politique d'une huitre, vous ont tellement insulté, litteralement insulté, lorsqu'ils n'ont pas été reconduit au Gouvernement en 2004, comme si l'appareil d'Etat était le leur. Comme si un poste de Ministre leur était dû à vie.. comme si la France était dveenue une république bananière ou certains étaient devenus indéboulonnable. Fillon disait qu'on se souviendrait de lui plus que de vous, à cause de sa réforme des retraite... on l'a déjà oublié; et ce serait bien que cela en reste ainsi. Merci d'avoir appelé au gouvernement et soutenu un Borloo par exemple, qui maintenant malheureusement va devoir rejoindre les équipes de SARKO et perdre de son indépendance. Bien sur, vous auriez pu faire plus. Mais vous avez dit que vous continuerez de servir la France! Vous serez plus libre encore et je pense, je souhaite, que vous pourrez agir selon votre conscience uniquement, ce que des responsabilité d'état ne devaient pas toujours vous permettre de faire, et faire l'éclat de votre humanisme!

Écrit par : roger | 12/03/2007

Monsieur le Député,

Votre fidélité indéfectible à la personne et à l'action de Jacques Chirac vous honorent.

Permettez-moi de signaler aux très nombreux lecteurs de votre blog l'hommage que je rends moi aussi à Jacques Chirac sur mon blog http://2villepin.free.fr

Mes meilleures salutations.

Écrit par : Fred | 12/03/2007

IL est évident que Dominique de Villepin est sous le coup du choc des trahisons et du sacrifice qui lui a été imposé. Il n'est plus lui-même. Il ferait mieux de se "retirer sur l'Aventin". Il débloque complètement.

Qu'attend-il après la manière méprisante avec laquelle Sarko l'a traité? De ruiner l'image qu'il s'était construite auprès des Français? Les Français rejettent ceux qui ont du mépris pour eux-mêmes et laissent les autres s'essuyer sur vous comme sur une serpière. Comment DDV a t-il si peu de fierté et de respect pour sa propre personne. C'est une honte qu'il se rallie à l'homme qui l'a trainé dans la boue: le CPE, Clearstream, l'opposition sur de nombreux dossiers...Les Français pardonneront pas à DDV de renier son engagement politique au service des valeurs républicaines pour rallier une personne dont ils ont peur en grande majorité, car ils sentent bien que nos valeurs sont menacées.

Cher Jean-Pierre Grand, dîtes à notre très cher Dominique d'aller se reposer pour reprendre ses esprits. Sinon il sera balayé par les Français au même titre que sarkozy et là on dira qu'il l'a vraiment cherché! Pourquoi se fait-il autant de mal? Cet homme demeurera une énigme. Quel gâchis. S'il ne se respecte pas, qu'il respecte au moins les Français qui ont cru en lui. C'est un minimum qui lui est demandé! Cher JPG, nous n'avons que vous pour lui faire entendre raison. Nous comptons sur vous pour qu'il ne participe pas à salir encore davantage l'image déplorable que les Français ont de leur hommes politiques.

Écrit par : samira | 12/03/2007

Et voilà, c'était couru d'avance et je vous l'avais dit à plusieurs reprises : il ne vous reste plus qu'à soutenir ouvertement et rapidement Sarkozy !!! C'est le seul capable de faire gagner la Droite. Vous appartenez à l'UMP, il est donc grand temps.
Que ceux qui sur ce blog disent soutenir Bayrou n'oublient pas toutes les fois où il a critiqué majorité, gouvernement et Chirac lui-même, allant jusqu'à voter avec les socialistes. Pourquoi ? mais simplement pour servir sa propre ambition. Que reprochez-vous à Sarkozy : pas le 1/10ème de ce que l'on peut reprocher à Bayrou ! Qui incarne le plus les idées de la droite républicaine aux accents gaullistes qui vous plaisaient ? surement pas Bayrou malgré ce qu'il voudrait vous faire croire...

Mr Grand, vous n'auriez jamais du laisser transparaître autant de haine envers Sarkozy sur ce blog. A maintes reprises on pouvait se demander si on n'était pas sur un site socialo ou pire !!!

IL VOUS EST TEMPS DE SOUTENIR SARKOZY, Mr Grand, n'oubliez pas que vous avez l'investiture de l'UMP.

Écrit par : DM | 12/03/2007

J'ose souhaiter que ce qui m'a été donné de voir de l'UMP, n'avait ni le quitus de CHIRAC, ni celui de VILLEPIN.

De toute évidence, leur "soutien" à cet instant ne représente RIEN d'autre à mes yeux, qu'une blessure supplémentaire.

Comme, je l'ai dit mon vote en tiendra compte.

Écrit par : PHG | 12/03/2007

Comme prévu et d'ailleurs annoncé depuis longtemps, Villepin rallie Nicolas Sarkozy.

C'est une bonne nouvelle même si elle ne changera en fait pas grand chose.

Écrit par : la VERITE sur VILLEPIN | 12/03/2007

Le ralliement de Dominique de Villepin n'est autre qu'un suicide politique.
Faut-il que SARKO soit mis à mal pour que toute l'armada ait des consignes pour faire semblant de le suivre.
A gauche cela sont les éléphants qui doivent faire semblant de soutenir Blanchette, à droite les dinosaures doivent s'aglutiner autour de SARKO, et au centre BAYROU raracole tel le cheval de Henri IV.
Et nous pauvres gaullistes sommes une fois de plus livrés à nous-même, à notre libre arbitre, et surtout à voter celui qui ne vendra pas son âme au diable : cela n'est sûrement pas SARKO.
Merci au député Jean-Pierre Grand à qui l'UMP fera payer le prix fort de sa liberté de parole.
Cela m'étonnerait que ses électeurs ne soient pas fiers d'avoir un tel politique à leur service !
Mathilde

Écrit par : mathilde | 12/03/2007

"Et nous pauvres gaullistes sommes une fois de plus livrés à nous-même, à notre libre arbitre"

C'est marrant cette peur de la liberté. Et ce besoin d'un "chef" pour exister. Quel anachronisme.

Pauvres moines soldats du RPR qui sublimaient leurs vies minables dans un attachement puéril au "chef" qui en retour les arrosait de grands mots pour maquiller sa démarche purement électoraliste.

Une page est ne train de se tourner

Temps mieux

Écrit par : la VERITE sur VILLEPIN | 12/03/2007

Chers compagnons de route,

Nous souffrons tous aujourd'hui. Ce serait mentir que d'affirmer le contraire. ET cela n'est pas terminé. Si DDV dit qu'il se range avec Sarko, cela annonce clairement que c'est ce que fera J.Chirac. Ils ont perdu de leurs esprits très certainement. Passons...Le temps fera son oeuvre. Je garde pour ma part toute mon admiration pour DDV. Je boucherai mes oreilles dorénavant quand il s'exprimera. Pour moi, ce n'est plus lui.

Ne nous laissons pas submerger par la douleur. Nous avons des responsabilités à assumer. Vous savez tous combien je suis une fidèle de Dominique de Villepin. Je lui resterai à jamais fidèle et ne trahirai pas ses convictions même si lui se trahi lui-même, tout simplement car j'ai besoin pour continuer à me regarder dans la glace, de rester fidèle à mes convictions.

Oublions DDV d'aujourd'hui et des prochaines semaines. Gardons en nous sa vraie image, celle qu'il nous a donnée de connaître toutes ces dernières années. Lorsqu'il aura réussi à surmonter sa propre douleur, il redeviendra ce lui-même. S'il ne sert plus la France et souhaite se retirer, il nous faudra espérer qu'un vrai Gaulliste viendra à nous dans les prochaines années pour faire revivre le Gaullisme. Pour l'instant dans cette génération et celle qui suit je ne vois que des petits avec les dents tellement longues qu'elles rayent le parquet...

Je pense que contrairement à ce que j'avais dit ici, il y a quelques semaines, j'irai voter. Je pense que ce jour là, en plaçant mon bulletin dans l'urne, je pleurerai des torrents de larmes. Je me connais. Je le sais. Je pleurerai de tristesse par rapport à tout ce qui s'est passé et que j'ai eu l'occasion de vivre d'assez près. J'aurais préféré ne rien savoir de tout ce que j'ai su. J'aurai préféré vivre l'histoire de très loin.

Je voterai car il nous faut ne pas baisser les bras et tenter aujourd'hui de minimiser la casse pour notre France bien aimée. Je voterai donc utile dès le premier tour. Il ne nous faut prendre aucun risque. Il ne nous faut pas perdre de vue que le Gaullisme ressucitera plus facilement si c'est un vrai démocrate qui prend l'Elysée. Dans le cas contraire, nous serons fichus et certaines grandes iédes de la France disparaitront à jamais.

Espérons: après tout je pense que cela ne fera pas de mal que la classe politique soit renouvellée et qu'on ait enfin les deux plus grands partis qui en prennent pour leur grade. Il faut les ramener à ce qu'ils sont. Les Français ne les supportent plus. C'est l'occasion historique pour les Français d'amoindrir leurs réseaux et leur main mise sur notre pays.

Je n'ai cessé de vous dire depuis le début que le peuple français est un peuple rebelle qui ne supporte pas qu'on lui force la main. Il est en passe de le montrer encore une fois. L'affiche que les médias ont voulu lui imposer est entrain de se déchirer.

Aidons le peuple français à renouer avec la glaise de son héritage. Que la France soit gérée par un bon père de famille, paysan, qui a le sens du terroir et des valeurs ancestrales, et qui compte ses sous.

Il vaut toujours mieux avancer très lentement ou faire du quasi-sur place en attendant l'aigle que la France nous donnera peut-être un jour, que d'être violentés et de ne plus retrouver ses petits...

Écrit par : samira | 12/03/2007

Samira,

Dominique de Villepin, même si certains continuent à dire que son ralliement ne changera pas grand-chose (pourquoi l’ont-ils attaqué si violement s’il ne représente que lui-même ?), ne peut être accusé d’une éventuelle défaite de la majorité. C’est pour cela qu’il a choisi le service minimum…

Nous avons tous écouté Europe 1 ce matin. Je pense que nous serons tous d’accord pour reconnaître qu’après son intervention, celles des autres étaient bien pâles ! Le café que nous a servi JPR n’avait aucune saveur. Je passe sur EG, ce n’est pas ma tasse de thé. Quand à Alain Juppé qui a voulu, en fin d’interview, en rajouter une couche et insister sur son soutien au Président de l’UMP, c’était consternant.

DDV n’a pas changé. Il n’est qu’une victime supplémentaire du système instauré par les partis politiques. Je vous recommande à ce sujet la lecture de «Zéro politique» dont vous trouverez les coordonnées sur mon blog ( http://lheraultrepublicain.midiblogs.com ). Mais s’il veut rester dans le jeu, comme nous le souhaitons tous, il n’a pas d’autre choix à court terme.

Vous allez voter pour le béarnais, c’est ma tentation aussi aujourd’hui, comme beaucoup je crois.

Républicain

Écrit par : Républicain | 12/03/2007

la VERITE sur VILLEPIN

Ne vous y trompez pas, nous voterons massivement pour le Béarnais.

En attendant, il s'agit d'embrasser l'ennemi pour lui servir de semelles de plomb. Et pour mieux l'étouffer!

Écrit par : Photo choc | 12/03/2007

Vous n'avez rien à faire sur un site d'un député pour l'instant et encore UMP si vous pensez voter Bayrou. Et non, je ne suis pas fière que JPG député de la majorité que j'ai soutenu activement lors des dernières élections ne soutiennent pas encore officiellement notre seul représentant : SARKOZI
Attention Mr Grand vos élécteurs vous attendent...ne les laissez trop longtemps encore attendre !

Écrit par : DM | 12/03/2007

Bien sûr cher Républicain, je ne crois pas une seule seconde que DDV ait changé au fond de lui-même. J'espère seulement par respect pour tous les Français qui étaient prêts à le suivre, et ils sont nombreux, il suffit pour cela de se remémorer le bond que Bayrou a fait dès le lendemain de l'annonce de DDV de ne pas se présenter, qu'il fera le minimum du minimum.

Car mépriser les Français et la parole donnée sur le respect des convictions profondes est dommageable pour notre démocratie. C'est dommageable aussi pour l'idée que les Français doivent avoir de leur pays et de l'énergie qu'ils doivent ensuite trouver et déployer pour le remettre d'aplomb.

Il n'est jamais bon dans un pays que le peuple se défie autant de sa classe politique. Cela n'est pas bon du tout et il ne faut pas que DDV contribue, malgré lui, à tromper le peuple en altérant l'image que ce peuple s'était faite de lui. Il est différent des hommes politiques traditionnels. Il est important qu'il le demeure.

Je reste sur mes convictions du début de la fidélité aux convictions républicaines de DDV et donc oui, je voterai pour le Béarnais dès le premier tour. L'image du Béarnais Henri IV me plait fort et ce n'est jamais sans un pincement au coeur que je passe du côté des Halles à paris, dans la rue où sa vie lui a été retirée. Puisse le paysan du Béarn, qui a dans sa manière d'être la simplicité du Navarre, trouver comment permettre à chaque Français d'avoir sa poule au pot, le dimanche.

Quand à ceux qui épousent et pensent que le ou la mariée changera après le mariage, cela ne s'est jamais produit. Je ne partage donc pas l'avis de tous les députés de l'UMP qui n'ont cessé de nous dire de leur donner un chèque en blanc et que leur candidat avait changé ou allait changé en intégrant leurs valeurs républicaines. Les gens ne changent jamais en profondeur après la nuit de noces. Il faut être sages et savoir en tenir compte. C'est de la France dont il s'agit. C'est du pays de mes enfants dont il s'agit. Je ne contribuerai donc pas à mettre notre France dans le lit de quelqu'un qui a le profil pour la rudoyer!

Écrit par : samira | 12/03/2007

A Monsieur le Député,

J'apprécie la course Camarguaise qui consiste à éviter les cornes du taureau.

Par le bulletin de vote, je formule le voeu que le Peuple Français s'offre les oreilles du taureau. Car franchement cela fait un bout de temps qu'il emmerde le monde le taureau.

Olé !!!

Écrit par : PHG | 12/03/2007

Les commentaires sont fermés.