Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2007

Un soutien loyal à Nicolas Sarkozy

Par fidélité au Président de la République et au Premier Ministre, j'ai toujours affirmé que je m'engagerai dans la campagne présidentielle lorsque je connaîtrai la décision de Jacques CHIRAC et celle de Dominique de VILLEPIN.

Aujourd'hui, les choses sont claires. Ni l'un ni l'autre n'étant candidat à l'élection présidentielle, mon soutien va naturellement au candidat de ma famille politique.

Comme Dominique de VILLEPIN vient de le faire, j'apporte un soutien loyal à la candidature de Nicolas SARKOZY. Ce dernier prend aujourd'hui en compte les valeurs auxquelles je suis profondément attaché : l'indépendance de la France, le respect de l'individu au coeur de chaque politique, la recherche d'un juste équilibre entre politiques économique et sociale.

Je prendrai, dans cette campagne, toute ma part pour faire gagner ma famille politique.

Jean-Pierre GRAND

Commentaires

Je suis avant tout Gaulliste. Mon bulletin de vote m'appartient et je sais que je ne voterai pas pour Sarkozy.

Écrit par : Renaud | 12/03/2007

Jean-François PROBST votera, aux deux tours dit-il, pour François Bayrou. De nombreux proches de Jacques Chirac, que ce soit dans la sphère politique ou médiatique, annoncent leur soutien au béarnais.

On n’en parle pas, sauf à travers les sondages qu’il faut prendre avec toute la réserve que l’on sait, mais de nombreux anonymes, mais néanmoins électeurs, ont fait le même choix.

Ce ne sera pas un choix de conviction bien évidemment. Ce sera un vote par défaut, qui n’apporte malheureusement aucune solution pour l’avenir.

Républicain

Écrit par : Républicain | 12/03/2007

SARKO est parvenu à ses fins : tous les politiques l'ont rallié, et la surprise eut été une rebellion, même minoritaire.
Au moins ils auront à assumer solidairement le choix des Français.
N'étant inféodée ni encartée, je reste une française lambda, gaulliste de coeur, et comme telle je voterai par défaut BAYROU qui incarne le mieux ce que disait dimanche soir le Président CHIRAC, ce qu'il disait lui tout comme DDV, mais qui ne s'est pas traduit suffisamment dans les actes.
Le soutient à SARKO reste pour moi rien d'autre que l'incapacité des sarkozistes de faire porter le chapeau aux chiraco-villepinistes de son échec à la présidentielle à venir.
La Maison France brûle...aussi...et les pompiers chiraco-villepinistes font ce choix ingrat d'aujourd'hui, qui s'il choque, reste une stratégie d'avenir.
Mathilde

PS : merci encore au Député JPG, et dont la décision tombe sous le sens.

Écrit par : mathilde | 12/03/2007

Pour une fois : BRAVO

Écrit par : la VERITE sur VILLEPIN | 12/03/2007

"
...Ce dernier prend aujourd'hui en compte les valeurs auxquelles je suis profondément attaché : l'indépendance de la France, le respect de l'individu au coeur de chaque politique, la recherche d'un juste équilibre entre politiques économique et sociale."

Je n'ai pas cette analyse. Je remercie VILLEPIN pour tout ce qu'il a soutenu dés 2002 contre vent et marée, surtout à l'intérieur de son "camp".

Mes propres constats dés 2001, font que SARKOSY et son Sérail, ne représente en rien les 3 critères énoncés.

Je n'ai pas calé tant qu'une candidature VILLEPIN avait un Sens. Pour la première fois de ma vie je voterais CONTRE l'UMP(ex-RPR).

Écrit par : PHG | 12/03/2007

C'est quand même étonnant tous ces gaullistes aveuglés par leur haine de Sarkozy qui vont contribuer au sabordage de la Vème République.

Si d'aventure Bayrou l'emportait, la Vème République ne franchira PAS le cap du buget 2008.

Chacun est libre d'apprécier ou pas Nicolas Sarkozy mais je pense qu'à partir d'une certaine maturité, on peut éviter de jeter l'eau du bain avec le bébé.

Écrit par : la VERITE sur VILLEPIN | 12/03/2007

@ "la vérité sur Villepin" : je vous ai souvent lu sans réagir mais là, l'envie est trop forte.
Nous ne sommes pas aveuglés par la haine mais au contraire, nous sommes conscient de ce que cet individu que vous soutenez représente de danger pour l'intérêt général.
Par essence, nous sommes attachés aux valeurs fondamentales républicaines que sont la liberté, l'égalité (ou plutôt l'équité), la fraternité (solidarité), la laïcité, entre autres et à la démocratie.
Nous n'avons qu'un seul camp et pour tous les gaullistes ce seul camp ce n'est ni la droite, ni la gauche. Ce camp, c'est l'intérêt général!
C'est ainsi qu'au lieu de défendre un candidat en rupture avec ce qu'est la France au seul argument qu'il faut la lutte de la droite contre la gauche avec ce même archaïsme que certains parlent encore de lutte des classes, nous décidons de défendre un candidat qui parle des valeurs républicaines, du respect de la volonté du peuple souverain, de l'Union et la Cohésion Nationale...
Si nous nous retrouvons tous pour soutenir François BAYROU, ce n'est nullement une trahison comme certains aimeraient à nous le faire croire mais au contraire, une décision en parfaite cohérence avec ce qui nous anime et une totale fidélité à la Grande et Haute opinion que nous nous faisons de ce que doit être la France dans l'Europe et le monde.

@ Monsieur le député Jean-Pierre GRAND : si je comprends les "impératifs politiciens et électoraux" qui vous poussent aujourd'hui à soutenir Nicolas Sarkozy, tout du moins officiellement, j'espère qu'en privé vous saurez tenir, ainsi que vos collègues de "résistance", un langage de vérité et que votre combat pour la grandeur de la France se transformera dans l'isoloir en un vote "utile" pour l'intérêt supérieur de la Nation...
Vous ne pouvez, en votre âme et conscience, soutenir et voter pour un candidat antirépublicain et antidémocrate qui est la parfaite incarnation de ce que la France ne doit pas être.
Amitiés républicaines...

Écrit par : Guillaume | 12/03/2007

A la vérité sur Sarkozy. Vous n'avez encore rien compris? Décidément vous ne comprenez même pas le Français? Depuis le temps où vous avez, vous et vos amis, passé votre temps à menacer JPG sur ce blog, vous nous avez bien fait démontré que vous n'étiez pas des démocrates. C'est vous qui portez l'entière responsabilté du fait que les démocrates Français vont faire tomber les non-démocrates...Relisez les livres d'histoire pour vous raffraichie la mémoire. Les Français ont énormément souffert pour conquérir la démocratie. On ne va certainement pas la laisser aussi simplement que cela. Jusqu'au dernier souffle on vous dit.

Le peuple est entrain de se réveiller...Il a enfin compris que ce qui s'était passé ces dernières années dans certains mouvements politiques avec la crucifixion de certains hauts responsables étaient les prémices d'une mise au pas cadencé des Français. Nous aimons par dessus tout la liberté, nous la chérissons, nous la défendrons!

Écrit par : samira | 12/03/2007

Au VER... sur VILLEPIN

Vous n'allez tout de même pas donner des leçons de morale, maintenant.

Mon avis est le suivant :
"Mes propres constats dés 2001, font que SARKOSY et son Sérail, ne représente en rien les 3 critères énoncés à savoir :
1/ Indépendance de la France,
2/ respect de l'individu,
3/ juste équilibre entre politiques économique et sociale."

Donc en grand garçon mature soucieux de l'esprit du Gaullisme, de la République et de la France, et en DETENTEUR de MON VOTE, je ne voterai pas pour SARKOSY et son Sérail.

Je ne suis pas étonné qu'un SARKOSISTE, mobilisé pour descendre l'action de VILLEPIN, vienne aujourd'hui nous parler de l'intéret du PAYS dont ils ont rien à foutre avec en prime des airs condescendants.

Le bal des TARTUFFES n'aura pas fini de tourner.

Écrit par : PHG | 12/03/2007

J'espère que ces ralliements ne seront pas trop tardifs pour la démocratie et pour la Vème république car vous pouvez en être sûr si votre benet béarnais est élu c'en est fini de la Constitution qui nous a été léguée par le général...Alors de grâce que ceux qui voteront Bayrou y pensent et réfléchissent un tant soit peu et surtout ne se réclamant pas du gaullisme !!!
Votez SARKOZY
PS : Mr Grand, mon dernier commentaire (12h38) s'est croisé avec votre annonce de 12h35 : félicitations mais vous avez bien tardé...

Écrit par : DM | 12/03/2007

@ Guillaume

Je crois que vous avez surtout une Grande et Haute opinion de vous même.

Vos élucubrations sur les grands principes réublicains trahissent une approche assez théorique de la vie que je me mets sur le compte d'une certaine jeunesse.

Vous verrez à l'automme que comme la victoire du NON a bloqué la construction européenne, une éventuelle victoire de Bayrou, passées quelques semaines de faux espoirs, laissera une France complétement paralysée à la première décision importante, c'est à dire au vote du budegt 2008.

Comme lors du referendum, les français oublient que la démocratie cela sert à gouverner.

Écrit par : la VERITE sur VILLEPIN | 12/03/2007

Que vous ne souhaitiez pas voter pour Nicolas Sarrkozy, c'est votre droit le plus total !

Mais si vous vous dites gaulliste et républicain, vous ne pouvez pas soutenir la candidature de François Bayrou ! Ces propos vont à l'encontre du bon fonctionnement de nos institutions et son éventuel accès au poste présidentiel aurait pour effet de faire exploser la cinquième république ! Car avec qui François Bayrou va-t-il gouverner ? Notre pays doit avoir une opposition et une majorité ! François Bayrou ne traduira que de l'instabilité !

Vous ne pouvez pas vous reconnaitre dans ce personnage et votre vote ne serait que par défaut pour lui ! Alors si vous avez une haute idée de la fonction présidentielle, ne gachez pas votre vote et l'avenir de la France en votant Bayrou ! Ne votez pas Sarkozy mais pas plus Bayrou ! Le vote blanc peut être votre arme si elle est massive !

Écrit par : Eric | 12/03/2007

@ éric....les gaullistes se reconnaissaient en VILLEPIN, mais à défaut de grive on se contentera de merle, soit BAYROU.
Jamais vous ne ferez voter des Français dans la droite ligne de l'esprit gaullien en faveur de votre SARKO.
Cela sera ni SEGO, ni SARKO...reste BAYROU.
Cela n'est pas du tout sauf SARKO, mais du jamais SARKO.
Je sais bien que tous les ralliés de dernière minute arrivent bien trop tard pour être crédible à la mascarade sarkojnievienne et au lieu de vous faire gagner des voix vous en feront perdre, car leur engagement tardif n'est qu'une facade qui ne trompe personne.....mais il seront aux leviers quand les purs et durs sarkozistes seront battus et ne pourront plus prétendre à rien.
Peut-être qu'un gouvernement BAYROU ne tiendra pas, mais la crise qui s'en suivra ne sera plus gérée par SARKO, mais VILLEPIN.
Notre fidèlité se traduira par un ticket pour BAYROU, et.... un vote anti-sarko.
Parfois il est urgent d'attendre !!!

On a peut-être perdu une bataille, mais pas la guerre...!

Mathilde

Écrit par : mathilde | 12/03/2007

Et maintenant ?

Ma réponse à cette question c'est Bayrou, je sais pourtant que cette réponse qui est celle du berger à la bergère, n'est pas la bonne!
Mais je ne peux me résoudre à ce qu'elle soit autre!
Quel gâchis!

Nous allons boire le calice jusqu'à la lie!

Écrit par : Betty | 12/03/2007

l'EUROPE, embourbée,
la FRANCE paralysée,

Et pendant ce temps la le MONDE tourne.

Écrit par : la VERITE sur VILLEPIN | 12/03/2007

Ah les Sarkozystes se rendent à présent compte que les Villepinistes existent et peuvent aider de nombreux électeurs à faire le choix de préserver la France?

Que diable, ne vous en êtes-vous pas rendu compte bien avant ce jour, en optant pour celui qui aurait pu faire gagner la France, le vrai et naturel héritier de Chirac que Chirac a probablement participé à déshériter.

Nous, nous croyons à l'héritage intellectuel, spirituel et moral qui est légué par les ascendants. Contrairement à votre chef Sarkozy qui raillait à la radio la notion de l'héritage de Chirac pas plus tard que ce matin, l'héritage a pour nous une signification. Nous ne descendons pas de nulle part. Nous revendiquons descendre d'une branche que nous ne laisserons pas s'éteindre! Elle vient de trop loin pour qu'on puisse se le permettre. Elle ne nous appartient pas. Nous sommes juste de passage sur cette terre. C'est aujourd'hui notre responsabilté de défendre les valeurs qui fondent la France. Nous ne la braderons pas.

Savez-vous ce que j'ai entendu il y a un instant à la radio "l'administration de Washington a une nette préférence pour que ce soit Sarkozy qui accède au pouvoir en France", dit de la bouche d'un journaliste américain. Encore heureux qu'ils ne votent pas encore à notre scrutin. La vigilance extrême s'impose à tous les Français.

Écrit par : samira | 12/03/2007

Et voilà ! Comme attendu depuis longtemps, et après beaucoup de simagrées, Jean-Pierre Grand va aussi à la soupe chez Sarkozy ! Ah c'est du joli !!!
Bon appétit quand même !

Écrit par : Jules | 12/03/2007

Extrait du journal le Monde.

Lisez comme quoi nous ne sommes pas les seuls à avoir remarqué son instabilité. Et puis pour le traité constitutionnel qu'on a rejeté, on va le voir revenir par la fenêtre. C'est cela le respect du vote du peuple français?

Au fait, cher JPG, comme nous savons que vous êtes un vrai démocrate et respectueux de la liberté d’opinion, si vous êtes conduit à fermer votre blog nous en ferons la publicité partout. Cela redorera encore plus le blason de certains. A bon entendeur, salut !

« Le style Sarkozy peu goûté outre-Rhin
Le style de Nicolas Sarkozy ne suscite pas toujours la sympathie auprès de ses interlocuteurs allemands. "Il passe d'un sujet à l'autre, il ne se tient pas à l'ordre du jour", raconte une source proche du gouvernement. Lors d'une rencontre en 2006 avec son homologue allemand, Wolfgang Schaüble (CDU), ministre fédéral de l'intérieur, M. Sarkozy avait ignoré les 17 thèmes prévus à l'ordre du jour en faisant d'entrée ses propositions. Néanmoins, "la chancelière sait que s'il est élu, il lui facilitera la tâche, notamment en matière de relance du traité constitutionnel", poursuit cette source. Selon un député de la CDU, le comportement de M. Sarkozy, particulièrement son "acharnement", évoque les débuts de l'ancien chancelier social-démocrate Gerhard Schröder. »

Écrit par : samira | 12/03/2007

VILLEPIN n'est jamais meilleur que lorsqu'il fait du VILLEPIN.

Sa rentrée dans le rang était le prix à payer pour reprendre son bâton de pélerin de la paix, dont acte :

Europe



Villepin va présenter à Harvard un plan de paix pour le Proche-Orient

AP | 12.03.2007 | 17:32

Dominique de Villepin se rendra jeudi et vendredi à New York et Boston, où il présentera un plan de paix pour le Proche et le Moyen-Orient dans un discours à l'université d'Harvard, a annoncé Matignon lundi.

Le Premier ministre français entend "expliquer aux Américains qu'il est urgent de sortir de la crise actuelle au Proche et au Moyen-Orient", selon son entourage. Il fixera dans son discours une feuille de route précise et originale, expliquait-on de même source.

Dominique de Villepin s'était prononcé pour un retrait des forces américaines d'Irak d'ici un an dans un entretien publié le 7 février dernier par le "Financial Times". Cette proposition reçoit de plus en plus d'écho aux Etats-Unis, observe-t-on à Paris. La majorité démocrate à la chambre des représentants veut d'ailleurs adopter une loi imposant un retrait des troupes américaines d'ici la fin août 2008, voire la fin 2007.

Invité du professeur Stanley Hoffmann, un ami personnel selon son entourage, le Premier ministre français prononcera en anglais cette conférence sur le thème "France et Etats-Unis: comment faire face à un ordre mondial en mutation?". Il répondra ensuite aux questions des étudiants.

La veille, Dominique de Villepin s'entretiendra à New York avec le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon. Il fera le point sur le déploiement des forces françaises de maintien de la paix, notamment en Côte d'Ivoire, au Liban et en Afghanistan. Il aura également des entretiens avec l'ancien président Bill Clinton et le prix Nobel d'économie Amartya Sen.

L'ancien ministre des Affaires étrangères s'était révélé au monde le 14 février 2003 par son discours retentissant contre la guerre en Irak au Conseil de sécurité des Nations unies, qui en avait fait l'une des bêtes noires des Etats-Unis.

Ce voyage aux Etats-Unis intervient à deux mois de son départ de Matignon, et alors que l'on s'interroge sur l'avenir personnel du Premier ministre. Il a déclaré lundi matin sur Europe-1, en annonçant son soutien au candidat de l'UMP à l'élection présidentielle Nicolas Sarkozy, vouloir servir la France "autrement et ailleurs". AP


Mathilde

Écrit par : mathilde | 12/03/2007

Il y a quelques minutes sur Divergence FM, Jean-Pierre Grand vient de confirmer ses propos :

"Ne doutez jamais de ma sincérité !"

"Le candidat Nicolas Sarkozy a beaucoup évolué depuis notamment un certain nombre de mois et notamment il a clarifier sa position dans un certain nombre de domaines : les relations atlantiques, sa vision de nos institutions, le rapport entre l'économie et l'humain, le social"

"Oui je crois Nicolas Sarkozy sincère car sur des sujets aussi sensibles, il est très difficile de violer une majorité parlementaire"

"Concernant la création d'un ministère de l'immigration, j'ai réfléchi à cela naturellement avec l'humanisme qui m'a toujours animé. Ce que j'ai compris, c'est qu'il veut retirer du ministère de la police l'immigration de manière à ce qu'il n'y ait pas d'amalgame."

Concernant les scénarios de politique fiction pour le deuxième tour, voici les positions énoncées par Jean-Pierre Grand :

Sarkozy - Royal => Sarkozy
Sarkozy - Bayrou => Sarkozy
Sarkozy - Le Pen => Sarkozy
Royal - Bayrou => Bayrou
Royal - Le Pen => Royal
Bayrou - Le Pen => Bayrou

Écrit par : Eric | 12/03/2007

A Samira

Décidemment, j'ai du mal à m'habituer aux nouveaux gaullistes, non seulement ils font tout pour le retour de la IVème République mais en plus il veulent que le Président de la République française corresponde au choix des allemands !!!!!

C'est marrant comme la haine fait dire n'importe quoi.

Écrit par : la VERITE sur VILLEPIN | 12/03/2007

Dominique Devillepin était l'invité de Jean pièrre Elkkelbach ce matin sur Europe 1 réecoutez l'émission. Dominique de Villepin a pleuré pendant l'émission il a louangé les succès de Jacques Chirac.j'ai beaucoup regretté qu'il ne sois pas candidat.

Écrit par : adriana evangelizt | 12/03/2007

Villepin apporte officiellement son soutien à Sarkozy

Pauvre France ! La déception est grande. La trahison des élites n'est pas qu'une expression vide de sens, elle est aujourd'hui une réalité. Comment Dominique de Villepin peut-il aujourd'hui apporter son soutien à Sarkozy après toutes les humiliations qu'il a subies par sa faute ? Est-il donc si peu rancunier pour ne point se souvenir que c'est lui qui devrait être à la place de l'Ambitieux qui a tant manoeuvré pour amoindrir sa position, avilir son image et lui ravir ses prétentions présidentielles ? Oui, la déception est grande. D'autant que DDV a le culot de dire "Je suis aujourd'hui avec Nicolas Sarkozy pour défendre les idéaux de notre famille politique..." Excusez nous du peu ! Quel idéaux ? Où se trouve l'idéal gaulliste en Sarkozy ? Et où se trouve l'Idéal du poète Villepin qui vient d'adouber son Judas qui pourrait bien être dans un futur proche celui de la France et des Français ? Quelle tristesse et quel malheur d'avoir si peu conscience du danger sarkozyste. Si le Poète rêve d'un monde meilleur où tous les hommes seraient frères alors Dominique de Villepin nous a doublement trahi. Non content de trahir son idéal humaniste, c'est aussi ceux qui ont cru en lui qu'il trahit. Entre Judas et le Noble Idéal, le Premier Ministre a choisi. Voilà un choix qu'il regrettera plus tard. "L'Ambition est le fumier de la gloire" Pietro Bacci




Villepin apporte officiellement

son soutien à Sarkozy


Dominique de Villepin a officiellement apporté son soutien au candidat de l'UMP Nicolas Sarkozy pour l'élection présidentielle en assurant, lundi sur Europe 1, que les deux hommes seraient "ensemble dans cette bataille".

"Je suis aujourd'hui avec Nicolas Sarkozy pour défendre les idéaux de notre famille politique et pour que le choix des Français soit le plus éclairé possible", a déclaré le Premier ministre au lendemain de l'annonce par le président Jacques Chirac qu'il ne se représenterait pas à un nouveau mandat.

"Je serai à ses côtés parce que c'est l'idéal politique de ma famille politique, c'est mon engagement. Nous avons été ensemble au gouvernement, nous serons ensemble dans cette bataille", a-t-il ajouté.

Ces dernières semaines, M. de Villepin avait déclaré qu'il ne se prononcerait pas en faveur d'un candidat avant que M. Chirac ne se soit exprimé sur ses propres intentions.

"Dans ma famille politique, à la fois l'action, l'expérience ont façonné Nicolas Sarkozy (...) Tout ceci aujourd'hui le place dans une situation qui lui permet d'habiter cette fonction" présidentielle, a ajouté le chef du gouvernement qui a longtemps eu des relations très tumultueuses avec le ministre de l'Intérieur.

M. Sarkozy, qu'il a rencontré dimanche à Matignon, est "dans cette sérénité, dans cette volonté d'assumer cette part de solitude qui fait partie d'une campagne électorale et qui permet la métamorphose d'un candidat en un président de la République", a-t-il insisté.

Selon M. de Villepin, qui a estimé que le moment "est arrivé" pour lui de soutenir M. Sarkozy, les Français doivent "se poser aujourd'hui la question simple" de savoir, parmi les candidats, "quel est celui ou celle qui incarnera le mieux notre pays, qui représentera le mieux notre pays, qui a l'expérience, qui a été façonné par l'action, par la vie et qui a donc la capacité de relever ce défi".

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Écrit par : adriana evangelizt | 12/03/2007

Nous en saurons bien plus le 22 avril ou le 6 mai, mais il évident que DDV traine une grande souffrance depuis qq semaines et qu'il fait son chemin de croix!
Ne l'accablons pas même s'il aurait pu faire un autre choix!
Ce choix là, nous le ferons pour lui.
Il n'a pas pu oublier Clearsteam, le CPE et les broncas sur les bancs de l'assemblée. Il ne peut pas être amnésique à ce point.
Ce qui est certain c'est qu'il y a, de manière générale, un profond décalage entre le peuple et ses élus!

Écrit par : Betty | 12/03/2007

Gaulliste je suis,
Gaulliste je resterai,
Je refuse par conséquent de prendre part au bal des Tartuffes de la République,
Même le couteau sous la gorge, je ne voterai pas pour l'atlantiste, de surcroît ultra-libéral, Nicolas Sarkozy.

Écrit par : Louis | 12/03/2007

Au VER.... sur VILLEPIN

Moi je n'ai vraiment pas de mal à m'habituer à vos clowneries.

Nous avons pu constater au fil de ces années la dimension "Gaullienne" de Liliputien de votre candidat. Nous avons pu constater sa conception de nos institutions, de la séparation des pouvoirs, de notre indépendance nationale, j'en passe et des meilleurs.

Nous avons pu aussi nous demander, mais comment un type qui est en politique depuis 30ans peut-il avoir si peu de culture et de compréhension de nos institutions.

La seule réponse valable, il nous l'a apporter durant ces 5 dernières années. C'est un petit ambitieux pour lui-même qui maintenant cherche à se travestir en Père la vertu de la Vème République, comme vous même vous venez maintenant donner des leçons d'une morale que vous ne possédez pas.

SARKOSY et son Sérail sera battu.

Écrit par : PHG | 12/03/2007

Chère Adriana,

Ce n'est pas la peine de nous poster ce que dit le DDV d'aujourd'hui et des prochaines semaines. DDV a peut-être des chaines, nous n'en avons pas, nous sommes libres. Nous resterons sur ce qu'il était avant aujourd'hui.

Nous l'avons toujours dit sur ce blog, nous sommes attachés à des valeurs bien plus qu'à des hommes. Voyez la réaction des Gaullistes, elle est d'une seule voix.

Chacun de nous fera son choix dans le respect de ses convictions profondes et de ce qu'il perçoit de ce qu'est la France, mais aussi, ne l'oublions pas, de sa manière de gérer affectivement le choc que constitue pour nous tous le fait de ne pas avoir de candidat à cette élection qui est la plus importante de notre vie démocratique.

Pour Dominique de Villepin, nous attendrons qu'il reprenne sa liberté et nous verrons ensuite. S'il décide de rester au service de notre pays, beaucoup d'entre nous le suivront. S'il lui tourne le dos (au niveau combat politique) et qu'il préfère vivre et mener son combat seul, la providence nous enverra bien une personne qui acceptera, elle, la plus grande des missions qui soit: guider les Français pour redonner force et vigueur à la France et ce, dans le respect de son identité profonde. Et dans son identité il n'y a pas traces de communautarisme, d'atlantisme, de libéralisme pur et dur...Il y a par contre comme l'a souligné Jacques Chirac: respect de la Laïcité, indépendance, solidarité grâce à notre modèle social, unité nationale...

Écrit par : samira | 12/03/2007

@ éric
Le député Grand doit prêcher pour sa paroisse et est entré dans une logique politicienne.
Cela seront les Français qui décideront, et ces revirements soudains chez les politiques ne sont qu'illusion.
SARKO a changé ?....et il changera encore et encore !!!
L'assouvissement de son ambition ne répond plus à aucune logique ; il part dans tous les sens. Un jour il donne un coup de voland à gauche, et le lendemain à la droite de la droite de la droite pour ratisser les plates-bandes de Saint-Cloud.
Lisez l'article d'Anne Fulda dans le Figaro !!!
Le si petit Nicolas fera tout et son contraire, pourvu qu'il obtienne le pouvoir.
A Bruxelles, il a n'est vu autrement que le digne successeur de CHIRAC (et cela n'est pas réellement un compliment).
SARKO est et reste un atlantiste, et à la solde des grands lobbys. Il peut s'affubler de n'importe quel masque, nous nous n'oublions, ni ne pardonnons ce qu'il a fait à Villepin....et à Chirac (souvenez-vous de sa Garden Party un certain 14 juillet).
Villepin est peut-être obligé de jouer le jeu, mais nous pas, et nous ferons en sorte de l'ignorer dans les urnes.

Mathilde

Écrit par : mathilde | 12/03/2007

alors Jean pierre on retourne sa veste ? après toutes les déclarations anti-sorko que tu as faites sur ton blog ou sur les ondes ?? tu n'es plus crédible dorénavant !

Écrit par : paul | 13/03/2007

"Six Français sur dix ne font confiance ni à la gauche ni à la droite pour gouverner le pays. La campagne présidentielle semble donc bien placée sous le triple signe de l'incertitude, de la défiance et de l'infidélité. Ce sont les enseignements saisissants de la nouvelle enquête du Baromètre politique français, lancé au printemps 2006 par le Cevipof (Centre de recherches politiques de Sciences-Po) et dont la dernière vague a été réalisée à la mi-février."

Sans commentaire mes chers amis!

Écrit par : samira | 13/03/2007

Logique…

Azouz Begag, Ministre de Dominique de Villepin et premier de ses supporters, répète depuis des mois à qui veut l’entendre qu’il votera pour le Premier Ministre quoi qu’il arrive.

Il a aujourd’hui choisi de soutenir François Bayrou.

Il a donc choisi le vote utile plutôt que celui du cœur. Le vote pour un candidat qui certes ne propose aucune solution crédible, mais qui est la seule alternative républicaine aux deux prétendants qui se sont imposés dans leurs partis par des méthodes plus que contestables sur le plan politique.

Dans le même ordre d’idées (je sais, «idée» est un mot vulgaire), nous avons Claude Allègre qui ne votera pas pour Ségolène, et Jean-Louis Borloo qui menace de rester chez lui.

Tout ceci est finalement plutôt rassurant : il reste dans ce pays quelques hommes politiques.

Quel gâchis, Dominique de Villepin pourrait être élu avec tant de facilité !...

republicain@free.fr
http://lheraultrepublicain.midiblogs.com

Écrit par : Républicain | 13/03/2007

Dominique de Villepin a reculé devant les basses manoeuvres de SARKO.
Sa fidèlité à Chirac a fait le reste.
Il faut avoir beaucoup de courage pour y aller, et probablement que son envie, et probablement une part d'orgueil ont fait le reste.
Peut-être qu'il n'avait pas la capacité de faire accorder les mots aux actes ?
Le barrage de SARKO par le biais des médias et lobbys était infranchissable, mais de la à se désavouer en se ralliant à SARKO...c'est tout juste pas acceptable, et met en doute tout ses mots et actes manqués.
Peut-être n'était-il en fait pas fait pour entrer dans cette bagarre-là ?
BAYROU n'a pas l'air d'être terrifier d'affronter toute l'armada de la droite sarkozienne, ni celle de de la gauche.
Il est clair qu'il est en train de jeter à la vitesse grand V les bases d'un grand parti démocrate républicain !
.....et si ses mots sont mesurés, il les traduit en actes forts non mesurés.
Azouz Begag est allé au bout de sa logique,
et il doit avoir son âme qui pleure.
Borloo....Hulot....et qui sait Eric Besson,
Bockel,Kouchner, pourraient dans les semaines à venir faire leur entrée dans ce grand mouvement démocrate.
A force de s'écouter, les politiques sont devenus sourds, muets, et aveugles.
Vous vous souvenez du bus au colza....???
Son conducteur était déjà sur la bonne voie.
Mathilde

Écrit par : mathilde | 13/03/2007

@Mathilde et Samira,

L'une des responsabilités Humaine est de se donner un AVENIR pour se donner la possibilté de continuer à se battre. Voici le teneur du renoncement de De VILLEPIN. Cela tient en 2 phrases.

la Première :
"... Je suis avec Nicolas Sarkozy pour défendre les idéaux de notre famille politique"

la Deuxième :
"... Je serai à ses côtés parce que c'est l'idéal politique de ma famille politique, c'est mon engagement...."

C'est donc une histoire de Famille Politique et de pressions du moment. C'est donc le problème de l'UMP, de son président et de sa clic dirigeante que nous ne soutenons pas.

1/ VILLEPIN connait suffisament les institutions Gaullistes pour savoir qu'une Présidentielle n'est pas l'affaire des partis. Même si le Quinquenat et les Législatives pollue cette idée majeure dans la séparation des pouvoirs dans notre Vème République.
2/ Le rôle de sa "Famille Politique" sur lui-même et son entourage ne doit pas être négligé dans ces instants.
3/ ... C'est loin d'être gagné pour SARKOSY

Donc n'oubliez pas que si un jour VILLEPIN a été celui qu'il nous fallait depuis plusieurs decennies, par ses qualités, il ne les a certainement pas perdu dans un corridor de Matignon. Donc l'une de nos responsabilités est de se donner un AVENIR pour se donner la possibilité de retrouver un VILLEPIN LIBRE. Pensez-y dans vos commentaires.

Écrit par : PHG | 13/03/2007

Chère Mathilde,

Je comprends et partage entièrement ce que vous ressentez. Chaque soir je m'endors en disant à mon époux: ça va aller. Le lendemain matin ma première phrase à mon époux est: j'ai trop mal, je souffre trop. Et si je souffre c'est de la méga trahison de J. Chirac à la France et aux Français. Il hait Sarko qui est à l'opposé de ses pensées politiques. Il n'a cessé de nous mettre en garde contre les dangers réels que font peser sur notre pays la communautarisation, le libéralisme et l'Atlantisme. N'oubliez-pas qu'une guerre perçue comme injuste envers des pays arabes feraient à coup sûr flamber les banlieues et la France avec!. Plus que jamais la politique étrangère de la France doit être ce qu'elle a été: mesurée, sage et empreinte de réalisme. Si la France doit un jour partir en guerre, il faut que ce soit justifiée et certainement pas pour suivre en tant que valet de chambre, le service des maîtres américains. Dehors les atlantistes français, ils représentent un réel danger pour la stabilité de la France!

J'éprouve par contre beaucoup de peine pour Dominique de Villepin. Il est très difficile à un enfant de pousser son père dans la tombe en lui fichant une baffe et c'est ce que devait faire Dominique de Villepin pour se présenter devant le peuple français. C'est Chirac qui l'a bloqué et les signes ne manquent pas pour nous en faire la démonstration. Oui, vous avez raison, chère Mathilde, à cause du barrage affectif et émotionnel que représentait Chirac, Dominique de Villepin n'était certainement pas prêt à défendre la France dès aujourd'hui. C'est la disparition de J. Chirac de la scène politique française aidera DDV à naître.

Pour moi qui suis mère et qui ait été enfant avant cela, la responsabilité majeure incombe toujours au parent lorsque ce dernier refuse de voir qu'il est temps de laisser sa place et de surtout donner la liberté à son enfant afin qu'il puisse s'envoler. J. Chirac a été traité d'égoïste dans la plupart des journaux étrangers, et ce dès hier, sans même attendre qu'il quitte l'Elysée. Je pense que nos amis étrangers ont vu juste. Certains journaux, et non des moindres, ont remis en cause la profondeur de son amour affiché pour la France. J'ai moi aussi une autre définition de l'amour. L'amour sincère et désintéressé se décline pour moi toujours dans les actes, et là force est de constater, même si cela nous fait mal aux tripes que...

F.Bayrou s'est préparé de très longue date à la fonction suprême. Comme un petit paysan, il est venu et revenu sur ses pas. Il a accepté de se battre et de perdre et il est souvent essentiel de livrer ces batailles. On apprend en effet souvent davantage d'une défaite que dans un succès. Mais tout de même, si F. Bayrou avait du tuer, par exemple (toute proportion gardée), M.Schumann pour y arriver, il n'est pas certain qu'il aurait réussi à le faire. Il n'y avait personne d'envergure sur la route de Bayrou et cela fait toute la différence dans cette élection, entre DDV et lui

Tout ce qu'a dit notre cher Dominique de Villepin, il le pensait. Cet homme est vrai. C'est tellement rare dans ce monde politique que cela n'a pas échappé à nombre de Français et c'est pour cela que la campagne présidentielle actuelle est si mal jugée par nos compatriotes. Nous sommes désorientés et inquiets pour l'avenir de notre société.

Rassurez-vous, cher PHG, je resterai fidèle à notre DDV et fidèle à ses idées. Mais j'ai trop souffert pour disposer de ma liberté pour devenir aveugle. Je suis une personne qui reste et restera lucide. Les hommes politiques ont toujours besoin de gens qui leur remettent les pieds sur terre. Ils ont déjà trop de courtisans serviles, qui les suivent pour ramasser des miettes et qui ne leur disent que ce qu'ils voudraient, malgré tout, entendre: tout ce que vous faîtes est bien et vous êtes le plus beau et le plus grand. Je sais que ce que fait DDV actuellement n'est pas bien. Non seulement il se fait grand tort à lui-même, mais il en fait aussi aux Français qui aiment ce qu'il est. Espérons qu'il ne se sabrera pas politiquement parlant. Il est urgent que DDV retrouve sa fierté et cesse de devenir un jouet aux mains des Sarkozystes. Ils n'ont cessé de l'humilier: il doit absolument se remémorer comment Sarkozy, sur toutes les ondes, entretenait la suspiscion sur lui au sujet de Clearstream. Dominique ressaisissez-vous, retrouvez ce qui fait une partie de votre caractère flamboyant que j'apprécie tant: entier, idéaliste, fougueux, habité par une noble ambition. Ne vous rabaisser plus! La France a plus que jamais besoin de grands hommes et certainement pas que vous vous rangiez comme une sardine dans une vulgaire boîte. Vous avez assez payé et les Français ont suffisamment payé pour J. Chirac. Cela suffit à présent!

Écrit par : samira | 13/03/2007

Mr. LE Député

Votre ralliement tardif à Nicolas Sarkozy est pathétique ... après tout ce que vous avez dit et écrit sur son compte, vous n'avez vraiment aucun amour propre.

Une chose est sure, vous ne retrouverez pas en Juin la voix que je vous ai donné lors des dernières législatives... et quel que soit le résultat de la présidentielle.

Écrit par : Un montpellierain | 13/03/2007

Vous êtes tout de même marrant !

Vous avez durant des mois cracher sur JPG car il n'était pas comme vous souhaitiez qu'il soit : dans le moule !

Aujourd'hui, vous n'êtes jamais content et vous osez parler d'amour propre !

Je pense que vous n'avez pas suivi les choses en détail ! Ce qu'à toujours dis JPG, c'est qu'il attendait que Jacques Chirac et Dominique de Villepin exprime leurs intentions avant lui même de se prononcer ! Cela s'appelle de la fidélité mais en politique cela ne semble pas être votre fort !

Aucun des deux ne sera candidat, il est donc tout naturel, comme il l'exprimait au fil des mois, de soutenir le candidat de sa famille politique : Nicolas Sarkozy !

Vous êtes quand même incroyable et d'un intolérance remarquable ! Vous voudriez certainement d'une UMP à la botte de Sarkozy où personne ne sort du rang et tout le monde applaudi ? Cette situation aurait conduit à l'absence de notre candidat au second tour !

Aujourd'hui accusez JPG d'avoir retourner sa veste ! Mais il dit clairement que pour Nicolas Sarkozy a changé et pris en compte les valeurs qui lui tiennent à coeur ! N'est ce pas Nicolas Sarkozy lui même qui déclare "j'ai changé !" ?!?

Écrit par : Eric | 13/03/2007

"Nicolas Sarkozy lui même qui déclare "j'ai changé !" ?!?"

Il suffit donc de le dire pour que cela soit !!!
La bonne blague !!! -)))

Je ferai donc un vote de RUPTURE et je serai très TRANQUILLE.

Écrit par : PHG | 13/03/2007

Chirac n'a t il pas changé sur de nombreux points au cours de ses 40 ans de carrière : l'Europe, l'Immigration, ...

Dommage que votre aveuglement mette en doute la sincérité d'un candidat !

Écrit par : Eric | 13/03/2007

Il ne faut pas se tromper d'époque mon propos n'est pas sur CHIRAC qui vient de nous faire ses dernières recommandations et ses dernières confidences. Selon ma propre vision je crois que l'individu à une certaine fidélité à ce qu'il fût dés son discours de Cochin. Sa trajectoire n'est donc pas, illogique. On apprécie ou on n'apprécie pas ce n'est pas le sujet.

Certes certain aspects ne sont pas des réussites mais je m'empresse de dire que le Président CHIRAC n'a nullement bénéficier de la dynamique des 30 glorieuses comme ce fut le cas pour Giscard ou Mitterand. Et le contexte internationnal trouvé dés 95 (ex-Yougoslavie, Moyen orient, Afrique) est l'un des plus dangereux depuis la décolonisation.

Quand à Sarkosy .... l'individu n'a pas la même envergure, donc pas la même pertinence et ce malgré 30ans de politique. Sa logique binaire et populiste exprimée dans ses discours ou interventions le montre parfaitement. Son caractère est un danger pour la stabilité du pays. Visiblement il est loin d'être FRANC du COLLIER, si on comprend bien certain remarque OFF et bourde qu'il fait lui-même. C'est un Miterrandien avec les bourdes en plus sur cet aspect. Néanmoins il doit avoir plus de soutien dans la Nomenklatura que n'importe lequel des autres Présidents. C'est pour cela qu'il est là aujourd'hui.

Voilà avec tout cela, on ne peut que TRANQUILLEMENT voter CONTRE. Tant qu'on est encore en Démocratie.

Écrit par : PHG | 13/03/2007

Petit Homme Grincheux,

Vous êtes peut-être le plus marrant de tous les villepinistes !

Trouver Chirac fidèle à son appel de Cochin traduit une originalité d'analyse digne des plus grands.

Et dire que Giscard a bénéficié de la dynamique des 30 glorieuses alors qu'il s'est pris deux chocs pétroliers fait de vous une sorte de Nobel en matière d'analyse économique.

Ahhhhh le monde merveilleux des villepinistes, ces gens étranges venu sans doute d'une autre planète.

Écrit par : la VERITE sur VILLEPIN | 13/03/2007

PHG a tout à fait raison.
Le petit caporal n'a pas l'envergure nécessaire pour exercer la fonction présidentielle. Les Français ne commettront sûrement pas l'erreur de confier les codes de notre arme nucléaire à un homme qui est incapable de contrôler ses propres nerfs.

Écrit par : Photo choc | 13/03/2007

@ VER.... sur VILLEPIN

Tout d'abord j'ai exprimé une nuance dans l'expression "...une certaine fidélité". mais c'est sans importance.

Je ne sais si le choc Pétrolier de 73 (sous Pompidou), vaut mieux que +3Millions de chomeur pour le gourvernement Juppé, des soldats pris en otage ou pris pour cible en Bosnie, une crise monétaire, ...etc....

Enfin ce qui est sûr c'est que vos remarques sont tourné vers un PASSE déjà lointain. Tout cela est très interressant, cela montre la grande pertinence des SARKOSYSTES.

Mais je note surtout que nous sommes d'accord. Il n'y a vraiment rien à dire sur mes remarques concernant l'Avenir, sur SARKOSY.

Comme quoi en tant que Villpiniste, je viens bien de la planète où j'ai mes pieds ... la Terre.

Écrit par : PHG | 13/03/2007

A la vérité sur Sarkozy, si vous voulez discuter ou commenter voici de quoi vous mettre sous la dent:

Extrait du Monde:

"Le problème tient à la mesure de la délinquance. En 2006, "la police n'a identifié les auteurs que de 34 infractions sur 100, elle ne sait donc pas qui a commis 66 % des infractions", explique le juge Serge Portelli, qui a décortiqué le bilan de M. Sarkozy au ministère de l'intérieur, chiffres à l'appui, dans un livre à paraître. "Il est donc impossible d'affirmer que 50 infractions sur 100 sont commises par des récidivistes, que donc 1 862 794 crimes et délits sont de leur seul fait", ajoute M. Portelli. L'enquête de victimation menée par l'Insee, en 2006, montre que la délinquance dont les personnes se déclarent victimes est trois fois supérieure aux chiffres officiels.

Quant à la récidive, "telle qu'elle est définie par la loi, elle ne représente que 5 % des condamnations prononcées par les tribunaux, et elle n'augmente pas", indique le magistrat, appelant sur ce sujet à "mobiliser l'intelligence plutôt que la peur".

J'ajoute que lorsque vous écoutez Monsieur Bauer qui est par ailleurs à présent proche de sarkozy, la délinquance est beaucoup plus haute que celle qui est présentée. De nombreuses atteintes qui devraient relever de plaintes ne font l'objet que de mains courantes et même souvent d'aucun enregistrement du tout, car on répond aux victimes que de toute manière cela ne sert à rien. Ce sont des enquêtes menées directement auprès de la population qui ont montré la hausse vertigineuse des chiffres de la délinquance de 2002 et en particulier celle la plus grave, qui concerne les atteintes aux personnes.

Sur le seul dossier dont il était chargé, votre chef a donc montré son incompétence et vous voudriez qu'on lui confie le destin de nos enfants et cerise sur le gâteau le bouton de la dissuasion nucléaire? Il a par dessus le marché le toupet de dire sur France 2: "si vous me faites confiance, je continuerai mon travail sur la sécurité". Il aurait dû dire plutôt sur "l'insécurité". Alors à votre chef on lui répond: "vu vos résultats, c'est non merci et sans façon"!

Ah oui, pour sûr que les Villepinistes viennent d'une autre planète qui s'appelle France, et une majorité de Français avec eux. Et on va vous montrer que la planète France est bien encore vivante et n'est pas prête de se laisser faire comme une nigaude!

Patience et rendez-vous dans les urnes. Nous avons encore quelque chose qui se nomme la démocratie en France (même si elle est très secouée en ce moment par des partis politiques qui empruntent au pays de l'Est). On va s'arranger pour la conserver notre démocratie et même lui redonner un peu de son lustre et de son tonus.

Écrit par : samira | 13/03/2007

@ Eric : quand vous saurez ce dont vous parlez, faîtes moi signe... donc, à jamais.
A moins que vous vouliez vous instruire et là, je suis disponible pour vous former.

@ VSV : vous fonctionnez à quoi? sérieusement, ce n'est pas très sain tout ça, reprenez vous.
La diffamation, ce n'est pas très glorieux, réfléchissez-y.

Écrit par : Guillaume | 13/03/2007

@ Jean-Pierre GRAND : j'espère que vous avez bien pris connaissance de mon message et que vous en tiendrez compte... même si je vous suis inconnu.
Aussi, je ne suis pas opposé à une réponse. Vous avez mon courriel.
Bien à vous!

Écrit par : Guillaume | 13/03/2007

Ecoutez Guillaume, je n'ai aucune leçon à recevoir de vous !

Alors soyez respectueux !

Écrit par : Eric | 14/03/2007

@ Eric : à lire vos propos, si si, vous avez beaucoup de leçons à recevoir!
Et pas seulement par moi.
Mais sincérement, vous ne manifestez pas la moindre once de culture politique, de connaissance sur le fonctionnement des institutions, etc... Vous êtes méprisant envers le Président de la République, etc...
Que voulez-vous que je vous dise d'autre? Vous parlez de quelquechose qui manifestement vous dépasse, je n'en suis pas responsable mais soyez respecteux justement et cessez de diffamer, etc...

Écrit par : Guillaume | 14/03/2007

Soyez plus concret et dites moi quels sont mes propos qui diffament le Président ? et ceux qui sont faux ?

Écrit par : Eric | 14/03/2007

@ Samira & à PHG : je suis seulement en colère contre VILLEPIN car il s'est fait piégé par excès d'honnêteté...c'est quand même un monde que d'en arriver à dire une telle énormité.
Je n'ose même pas imaginer dans quel conflit intérieur il doit faire face.
La première et dernière fois que j'avais espéré en un homme politique, c'était à 18/20 ans, lors de la création du parti réformateur par JJSS (& Lecanuet), et la seconde fois, cela a été un certain jour de mars 2003 quand un certain VILLEPIN a redonné sa fierté d'être Français à la presque totalité des Français.
Je crains seulement que D2V choisisse une autre voie que la politique, et que nous passions à côté d'un grand homme d'Etat, à cause d'hommes ambitieux à l'ego mal placé !
Quant à l'amour SAMIRA....je vous rejoins : en amour, il n'y a que des preuves, des actes, et le renoncement en est le plus élevé.
J'aurais préféré que CHIRAC renonce plus tôt afin que VILLEPIN ne renonce pas par amour et fidèlité pour lui.
Mais il est impossible de changer un septuagénaire habitué à ne jamais renoncer par égoisme.
VILLEPIN peut tout à fait décider de se retirer de la vie politique : BAYROU s'y est préparé depuis longtemps, et tel un paysan béarnais, franc du collier, il a construit sa route, pierre après pierre, tel une voie romaine....et sa route ne le mènera pas à Rome, mais probablement à l'Elysée, et cela n'est plus pour déplaire à une portion importante de Français qui grossit de jour en jour.
En la décision d'Azouz Begag, je retiens un signe subliminal de VILLEPIN : ce qu'il ne peut faire lui, AZOUZ l'a décidé pour lui, pour nous.
Mathilde

Écrit par : mathilde | 14/03/2007

@ Eric : je précise que mes remarques concernent vos propos sur la supposée versatilité de Jacques CHIRAC. Vous êtes ridicule et je réitére, ne connaissant pas Jacques et la réalité des coulisses du pouvoir, vous n'avez pas à tenir ces propos.
Pour l'aveuglement... c'est l'hôpital qui se fout de la charité!!!

Écrit par : Guillaume | 14/03/2007

A tous ceux qui veulent voter Bayrou au nom d'une pseudo menace pesant sur la démocratie,

Vous avez aimé bloquer l'Europe en votant NON au referendum,
Vous allez adorer paralyser la France en votant BAYROU

Liberté, égalité, immobillité, vive la France !

Écrit par : Eric P | 14/03/2007

J'ai voté oui au référundum, et par avance j'ai voté à 1000 % pour VILLEPIN : les sarkozistes l'ont tué dans l'immédiat, et vous allez en payer la note à 1000 %.
C'est quoi ce délire qui veut faire croire que pour être président, il faut être obsédé par ce but pendant 25 annnées !
BAYROU partage les mêmes valeurs que VILLEPIN, et cet "extrémiste" du centre va révolutionner les vieux schémas du passé, et surtout va rompre avec les clivages.
VILLEPIN est obligé d'avaler des couleuvres aujourd'hui, mais demain, et probablement à la demande du gouvernement d'union nationale qui se dessine, il pourrait devenir le premier homme d'Etat Européen à la tête de la politique étrangère européenne, car il est urgent de créer une politique étrangère commune.
Quant au "non", nous sommes en démocratie, et nous devons entendre et tenir compte du non.
Cela n'était pas un non à l'Europe, mais un non à quelque chose d'incompréhensible, et également à CHIRAC.
Il était très effacé SARKO pendant la campagne sur la constitution européenne !!!
Par respect pour le député qui nous donne la parole, je m'en tiendrai à un minimum de sobriété concernant SARKO.

Mathilde

Écrit par : mathilde | 14/03/2007

L'Europe n'a pas eu besoin du service des Français pour se bloquer toute seule. Il était hautement prévisible, vu un certains nombre de points et des orientation qui ont été prises, que l'Europe finirait par divorcer d'avec la volonté de ses peuples. Ayant eu la chance d'étudier l'histoire politique de la construction européenne et bien d'autres éléments juridiques liés à cette construction, je me permets d'apporter cette précision.

Je ne vais pas me lancer aujourd'hui dans un cours sur l'Europe. Mais la construction européenne mériterait un jour que nos politiques comprennent le réel sens du vote "non" et cessent de culpabiliser les Français en affirmant, faisant ainsi au passage la démonstration de leur ignorance et de leur incompétence sur le sujet, que les Français ont voté "non" à l'Europe.

Pour information, à l'attention de mes concitoyens qui en ont plus que marre qu'on leur cogne dessus à la moindre occasion, je dirais que plusieurs peuples européens ont, sondages à l'appui, affirmé qu'ils auraient aussi voté non au traité, s'ils n'avaient pas été privés de vote par le détournement de leur souveraineté par la case parlementaire. je dis détournement car c'était calculé. Les dirigeants de ces pays ayant compris que leur peuple voterait contre ont préféré les baillonner.

Aujourd'hui des gens comme Sarkozy voudrait faire exactement la même chose: on reprend une partie du traité, et dedans malheureusement ce qui avait déplu aux Français, et on passe par la case parlementaire.

Nous devons garder la main sur des éléments essentiels qui nous permettront de décider d'une partie de notre destin, tout en sachant que des pans entiers et des marges de manoeuvre nous ont déjà été confisqués et que le grignotage continue chaque jour à cause de l'action de lobbyings et d'associations en tout genre.

Français, sanctionnons ceux qui n'ont aucun respect pour la voix du peuple de France! En attendant que Dominique de Villepin retrouve sa liberté, puis reconstitue ses forces dans un mouvement de renaissance, faisons un choix de raison, le choix de celui qui, à l'évidence, présente le moins de risque de casser la "barraque" France; ce choix c'est celui du Béarnais!

Écrit par : samira | 14/03/2007

A Samira, à Mathilde et aux autres

Le TCE avait des qualités et des défauts, personne n'a jamais dit qu'il était parfait. Mais il permettait d'avancer sur la voie de la contruction européenne. C'était un texte réaliste.

En face les partisans du NON (je mets de cotée les raisons purement politiques liées au rejet de Chirac) ont fait valoir des arguements abstraits : la souveraineté nationale d'un côté et une exigence sociale excessive de l'autre (qui peut dire que la charte sociale n'est pas déjà protectrice ?).

Ce faisant les français ont ublié que la démocratie, cela sert à désigner le gouvernement. A faire un choix. Ce n'est pas un simple mode d'expression dénué de toute utilité.

Voter c'est comme acheter une voiture, un tailleur ou une paire de chaussure. On choisi Peugeot ou Renaut, botte ou escarpin mais les avantages cumulés des deux, CE N'EST PAS LA REALITE !

Bayrou c'est comme le plan B de Fabius à propos du TCE : une chimère dont on reparlera à l'automne.

Écrit par : Eric P | 14/03/2007

Les Sarkozystes pourront toujours parler de démocratie, nous ne croyons ce que nous avons vu de leurs méthodes sur le terrain. Nous n'avons pas la même définition qu'eux de la démocratie. Nous avons celle française, et nous tenons à la protéger et nous la protègerons!

Le reste est mineur par rapport au combat de protéger notre acquis le plus précieux: la démocratie française et le Béarnais l'a bien mis en évidence dans son dernier discours.

L'équipe sarkozyste a joué franc-jeu en montrant aux Français, pendant 4 ans, qui elle était, et on l'en remercie vivement. C'est ce qui nous permet aujourd'hui de nous positionner dans l'intérêt général.

Écrit par : samira | 14/03/2007

j'ai pas trop de temps à vous consacrer Eric, ni à votre éducation, ni à votre savoir.

Ma première remarque est que : La Construction Européenne n'a pas attendu le TCE, ni vous pour se faire.

Ma deuxième remarque fait suite à votre affiramtion suivante :
"Le TCE avait des qualités et des défauts, personne n'a jamais dit qu'il était parfait. Mais il permettait d'avancer sur la voie de la contruction européenne. C'était un texte réaliste."

Tout d'abord je vous rappelle ou vous apprend que le TCE (même voté en 2005) était pour une mise en application en 2009. Donc votre affirmation là : "Mais il permettait d'avancer sur la voie de la contruction européenne." est doublement une connerie. Vous êtes excusé parce qu'effectivement les TECHOS de la commission Européenne et notre Pseudo-Elites VEXE par le NON n'a eu de cesse d'avancer le mêm argument que vous. C'est la méthode COUET, qui permet notamment de faire pondre les poules au chant du coq.

Quant à la notion ce n'est pas parfait mais on pourra le corriger, je pense que vous n'avez ni lu, ni compris d'ailleurs. Je vous invite à vous renseigner sur les techniques dite du Salami dans les approches commerciales, techniques très employé par nos amis Anglais.

Je vous rappelle qu'un référendum, c'est OUI / NON

En ce qui me concerne dans n'importe quel Réferendum si l'accessoire n'est pas parfait, je peux dire OUI. Si l'essentiel est imparfait je dis NON. Et j'aime pas qu'on me traite de CON parce que j'ai dit NON.

Enfin pour clore, je fais partie de la génération à qui ont a vanté les grands mérites de l'Europe, j'ai donc fais confiance, j'ai donc financé par mon travail les nouveaux venu, c'est à dire tout ceux qui sont arrivé depuis 1977. Jamais personne ne ma demandé si j'étais d'accord pour dissoudre mon PAYS dans un machin FEDERAL (comme en RFA) ou supranational (comme en Grande Bretagne). Donc que personne ne s'étonne du vote des Français.

Je pourrais aligner d'autres remarques face à vos affirmations d'un STANDARD électoraliste.

Mais cela ne change rien SARKOSY sera battu pour pas mal de raisons, pas uniquement pour ses positions sur le TCE.

Écrit par : PHG | 14/03/2007

Video : les machines à voter sont piratables
Comme nous l'avons déjà dit, le vote électronique est loin d'être fiable. Voilà une video qui en fait la démonstration. Non seulement la fraude est possible mais elle est indétectable. Démonstration ci-dessous d'un informaticien hollandais sur une machine électronique Nedap, de celles qui justement sont en France. Il pense avec raison que ces machines qui nous sont imposées sans nous demander notre avis sont un danger pour la démocratie car elles sont facilement piratables. Comme vous allez pouvoir le constater, il remplace une puce électronique par une autre identique qu'il a programmée lui-même. Il vote plusieurs fois pour quatre candidats sans donner une seule voix au cinquième. Il clôture l'élection. De l'autre côté de la machine, il y a une imprimante qui permet de sortir les résultats officiels. Il le déroule et ô surprise -entre autre- le vainqueur est celui pour qui il n'a pas voté.

C'est exactement comme cela qu'ils ont procédé pour les élections de Bush, souvenons-nous en... ainsi que pour les législatives 2006. Il y a 1 000 000 de français qui seront obligés de voter de cette façon. Nous trouvons très étrange notamment que la ville d'Issy les Moulineaux vient justement d'acquérir et d'imposer ce système alors que son maire vient de rallier Sarkozy. En France il y aurait 150 villes équipées. On sait par ailleurs que les machines électroniques doivent être agréées par le Ministère de l'Intérieur... -comme par hasard- ce qui nous rassure complètement, vous vous en doutez ! Or qui contrôle le vote électronique ? L'électeur n'a pas de preuve tangible de l'enregistrement de son vote. Un ordinateur peut enregistrer une chose et en mémoriser une autre comme vous le verrez sur la video. Tout comme il n'est pas assuré que son vote soit compté faute de dépouillement. Qui possède la clef pour ouvrir la machine et prendre le résultat des votes sur papier ? Là, vous allez être très étonné... en 13 secondes et quelques images sur la petite video filmée chez Diebold aux USA... je pose ci-dessous un article de Carlo Revelli avec tout un tas de liens interessants. Pour ceux qui refusent ce système et qui préfère le bulletin de vote papier et une plus grande clarté, une pétition à signer sur l'excellent site Recul démocratique. N'hésitez pas à faire circuler la video, soyons éveilleurs de conscience. D'autant que les machines électroniques s'installent sans demander leur avis aux citoyens. On nous met devant le fait accompli. Il n'empêche qu'on ne sait pas où atterriront 1 000 000 de voix ! Mais à notre avis, elles ne seront pas perdues pour tout le monde.




Le vote électronique débarque en cachette

pour les présidentielles : arnaque ?


par Carlo Revelli



Je viens de prendre conscience que pour les présidentielles de 2007, un million de Français seront obligés de voter grâce à un appareil électronique, avec tous les risques que cela implique.


Le titre de ce court article est volontairement polémique, mais comme beaucoup de lecteurs et de rédacteurs d’AgoraVox, je suis plus que sceptique sur la fiabilité du vote électronique. Les risques d’abus, de fraudes et de manipulations sont tels que pratiquement aucun informaticien ou ingénieur digne de ce nom n’est jamais rassuré à 100%...

Plus qu’un long discours, je vous encourage vraiment à visionner cette excellente vidéo diffusée le 23/02/2007 dans l’émission i>CARE de i>TELE. En quelques minutes, vous allez comprendre pourquoi c’est si facile d’organiser des votes frauduleux avec ce type de machines électroniques.

Ce qui m’étonne, c’est qu’une telle information soit passée relativement sous silence et qu’elle n’ait pas provoqué d’importants débats. Comme nous le rappelle le site Recul démocratique : « Le vote électronique est en voie de se généraliser en France, dans un grand silence. Nous n’entendons parler que de modernisation inéluctable, de problèmes d’organisation et d’économies, sans la moindre réflexion de fond. »

Et là, on parle uniquement des « urnes électroniques » qui sont installées sur place et qui sont très surveillées. Je n’ose même pas imaginer ce qui pourrait arriver avec les votes par Internet, qui commencent eux aussi à être utilisés par les partis politiques...

Pour aller un peu plus loin dans cette réflexion, je vous encourage à lire notre dossier très complet consacré au vote électronique (en particulier l’article « Vote électronique : la fin de la démocratie ») ainsi qu’une récente émission TV de Direct 8.

J’espère que nous pourrons approfondir la question du vote électronique tous ensemble lors des Premières rencontres du cinquième pouvoir que nous organisons le 24 mars 2007 à Saint-Denis en région parisienne (n’hésitez pas à me contacter si vous une idée d’intervenant sur ce thème et surtout dépêchez-vous de vous inscrire !).

Toujours en région parisienne, à Issy-les-Moulineaux, les citoyens n’auront pas le choix : le vote électronique sera obligatoire pour tout le monde, tant aux présidentielles qu’aux législatives... La ville d’Issy, qui a été récemment le centre de quelques polémiques, depuis que son médiatique maire, André Santini, a décidé de quitter l’UDF pour rejoindre l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy...

En démocrature le vote blanc est toujours « interdit », en revanche, le vote électronique devient obligatoire sans même qu’on s’en rende compte !

Sources Agora Vox

Posté par Adriana Evangelizt

Écrit par : adriana evangelizt | 14/03/2007

Concernant le traité établissant une constitution pour l'Europe le peuple souverain s'est exprimé sans ambiguité le 29 mai 2005.

Le nouveau PR aura t-il la légitimité pour remettre en cause le vote du peuple? Pas sûr!

Si toutefois le résultat du référendum devait être remis en question, ce qui semble être au pg des 3 principaux candidats, avec Bayrou nous risquons d'avoir un nouveau référendum donc une nouvelle expression du peuple, alors qu'avec l'ami Sarko nous aurons un traité simplifié validé par le parlement, cela s'appelle "passer en force" , sur une question aussi importante et après le résultat de 2005, cela ferait désordre.

Écrit par : Betty | 14/03/2007

"le président est un homme avant un parti, un projet avant un pg, des valeurs avant des procédures, la vision avant l'action, le sens avant le mouvement" (V.Ohanassian)

Il ne nous reste plus qu'à mettre le nom qui va bien derrière!
Celui qui est sur toutes nos lèvres et qui n'est pas candidat alors qu'il aurait pu être élu , un paradoxe de plus dans une élection déroutante!

Écrit par : Betty | 14/03/2007

Aujourd'hui, n'oublions pas de souhaiter une bonne fête à notre chère Mathilde. JPG

Écrit par : jpgrand | 14/03/2007

Bonne fête chère Mathilde!

Chère Betty, j'ai lu en entier l'article de Valérie. Ma pauvre amie, vous remuez le couteau dans la plaie...Aujourd'hui cela a été une journée très difficile. Le moral est redescendu très bas et la douleur est remontée, alors que je pensais avoir commencé à me faire une raison. Je crois que je vais avoir du mal à me remettre du fait qu'un des meilleurs de sa génération a été sacrifié...Je suis trop vieille pour changer. Je n'ai jamais aimé ni supporté que l'on puisse se permettre de pousser les autres au sacrifice...

C'est peut-être bête mais cela s'impose à moi sans que je le veuille, quand je pense à DDV je vois une croix et je me dis qu'il doit drôlement souffrir d'avoir été "crucifié" par ceux qu'ils pensaient être ses proches...

Écrit par : samira | 14/03/2007

Merci JPG...d'autant plus que mon pseudo est réellement un de mes prénoms...typiquement alsacien, et porté de mère en fille depuis des générations.
Cher JPG, nous ne vous rendons pas la vie facile sur votre blog, particulièrement ces temps-ci : vous devez être le dernier des Mohicans ???
Votre fidèlité à votre famille politique vous honore, et nous vous comprenons.
Que les villepinistes, et beaucoup de chiraco-villepinistes se sentent floués et trompés est légitime, mais la roue tourne, et demain sera un autre jour.
Quoi que fasse le Premier Ministre, nous l'acceptons, le comprenons, et souffrons avec lui et pour lui....mais malheureusement pour SARKO, nous sommes tous des AZOUZ BEGAG !!! et libres de l'être !!!
Merci encore de gérer l'ingérable.
Mathilde

Écrit par : mathilde | 15/03/2007

Très bonne fête Mathilde, puisse ce message vous apporter le merveilleux soleil-celui qui réchauffe l'âme et le coeur- d'où vous savez!

Samira, mais non vous n'êtes pas trop vieille, car chez vous les regrets n'ont pas encore pris la place du "rêve" , il y aura d'autres batailles et d'autres occasions de porter les valeurs qui sont les nôtres.
Pour vous aussi plein de soleil!

Écrit par : Betty | 15/03/2007

Comme vous, je suis Gaulliste. Mais, contrairement à vous, j'estime que nous ne pouvons pas, nous ne devons pas, tout accepter de Dominique de Villepin.

Je pense que l'intérêt supérieur de la nation aurait dû l'emporter sur toute autre considération. DDV aurait dû se faire violence et se présenter, quitte à choquer son "père spirituel" Jacques Chirac. JC l'aurait compris après coup; son parcours politique n'est-il pas jalonné de coups d'éclat?

Ne trouvez-vous pas pathétique qu'à six semaines d'une élection cruciale pour l'avenir de notre pays, les deux plus hautes autorités de l'Etat se permettent de donner ce spectacle désolant du "père" égoïste et du "fils" obéissant aux caprices de son "père"? Est-ce digne de ce que nos concitoyens attendaient d'eux?

Je suis et je serai toujours Gaulliste, mais je n'approuve pas toutes les erreurs tactiques de Dominique de Villepin.

Écrit par : Louis | 15/03/2007

Cher Louis,

Il y a fort à parier que si Dominique de Villepin s'était présenté contre l'avis et surtout sans le soutien de J. Chirac, tout le monde lui serait tombé dessus en le traitant d'homme égoïste, égocentrique et arrogant. Qu'aurait pensé les Français devant cet acte de grande bravoure teintée, il faut le reconnaitre d'un grain de folie?

Souvenez-vous que c'est justement l'image que la droite a largement répandu de DDV: un être qui n'aurait jamais daigné se soumettre à la députation ni à aucun mandat électif. Son panache et sa hauteur de vue majestueuses interprétés comme étant du mépris et de l'auto-suffisance... Alors que ce sont ces autres hommes politiques qui n'ont cessé de cumuler les mandats et les fonctions et qui ne sont très souvent même pas à la hauteur de comprendre les ambitions de DDV pour la France.

Pourtant il est aisé de comprendre que le déroulement de sa carrière fait qu'il lui aurait été difficile de briguer un mandat électif en même temps que les missions qu'il relevait déjà avec sérieux et total engagement. Mais cela personne ne le dira, n'est-ce-pas? On veut toujours faire croire au peuple, qui n'y croit en réalité plus du tout et depuis longtemps déjà, que nos hommes politiques sont des sur-hommes et peuvent être multicompétents et partout à la fois...La tristesse de leurs résultats est là pour attester de la vraie réalité des choses...

N'ayant pas voulu cultiver le clientélisme des élus (et c'est ce qui fait qu'on l'apprécie et qu'on le trouve différent des autres politiques), DDV courait le risque de se faire massacrer et tout cela pour ruiner définitivement les chances de nos idées politiques d'exister à nouveau un jour.

Je pense qu'il nous faut le soutenir dans ces moments où lui aussi doit souffrir et probablement davantage que nous. Ceux qui ont lu ses ouvrages et y ont découvert l'homme qu'il est véritablement, savent que ses sourires d'aujourd'hui sont davantage liés à la bonne éducation qu'il a reçu. Quand les lumières des projecteurs s'éteignent il ne doit pas vraiment sourire! Il a trop la France dans la peau pour ne pas souffrir de ce qui se passe aujourd'hui, et surtout de ce qui risque de se passer demain si des anti-démocrates qui ont un réel besoin de diviser les Français, et de les dresser les uns contre les autres, accèdent à la fonction suprême...

DDV n'avait pas beaucoup de marge de manoeuvre dans ses décisions. N'oubliez pas qu'on lui fait porter la responsabilité de la dissolution alors que ceux sont les élus qui l'avaient réclammée et que c'est, faut-il le rappeler, le Président de la République, qui décide d'une dissolution ou pas. Beaucoup trop d'hommes politiques avaient intérêt à ce que DDV soit écarté. L'échec de l'UMP pourra redistribuer de nombreuses cartes et permettre de redessiner le paysage politique à droite. Pour une fois, le mot de "karcher" me semble bien adapté à la situation...

Il nous faut pour sa prochaine fois nous préparer dès les prochains mois, pas plus tard. C'est ce qui lui a manqué pour tenir tête à J. Chirac et aux élus. Il faudra à DDV un mouvement qui le soutienne, un mouvement qui regroupe des gens de tous horizons et de tous âges. Jespère qu'il le comprendra et qu'il acceptera de fonder ce que l'on appelle un cercle de réflexion ou un "think tank". Cela permettra à tous ceux qui veulent le rejoindre pour participer à la réflexion sur notre pays, de commencer à se rencontrer régulièrement pour des moments d'échange et de partage. C'est ce qui nourrit aussi bien la réflexion que les liens affectifs qui permettent ensuite à des milliers de citoyens dotés de profils différents et oeuvrant dans des milieux différents (c'est ce qui fait l'intérêt majeur) de se lancer tous à l'eau le moment venu et de tous nager dans la même direction. A vous de relayer cher JPG!

Écrit par : samira | 15/03/2007

Louis, si VILLEPIN n'y était allé pour les raisons que vous évoquez, il est évident qu'il tomberait plus bas que terre dans mon estime....seulement nous n'avons aucune idée de ce qui se trame dans les coulisses.
BAYROU était l'outsider qui est en train de mettre tous les modérés de droite, de gauche, et sans étiquettes sous une même banière.
VILLEPIN n'avait plus aucune raison d'y aller, car il se situait dans le même esprit, avec d'énormes difficultés en plus.
Il ne peut se permettre d'être le traitre de son camp, et de faire du SARKO version 95.
BAYROU surfe sur la vague et l'UMP & le PS sont paralysés par l'effet de surprise.
Les Français peuvent enfin dire le mot de Cambronne à ces 2 partis imposés et....aux pieds d'argile.
Dire que BAYROU n'a pas de programme...on s'en fout, car rien de sert de promettre des choses que l'on ne pourra tenir.
Sa modération, sa volonté de réformer en profondeur en une économie socialement compatible, de stabiliser et de diminuer la dette, et de soulager les PME est un pas énorme déjà. Et puis n'oublions pas que VILLEPIN ne chôme pas depuis qu'il est à MATIGNON : BAYROU est tout a fait conscient de pouvoir mettre ses pas dans ceux de D2V.
BORLOO n'a pas encore dit son dernier mot, ni HULOT !
De ROBIEN approuve et ne renie pas sa famille.
BAYROU pourra s'attaquer au flottement issu des suites du "NON" en proposant un traité acceptable pour tous les pays et leurs citoyens, et en s'investissant au plus vite pour une politique étrangère et défense commune à l'EUROPE.
Je comprends que cela doit gêner aux entournures à droite et à gauche !
Le bon sens paysan sans ronds de jambes, voilà ce qui plait aux Français.
VILLEPIN....on saura après les élections pourquoi il ne pouvait se désentraver.
Les médias le traitent en pestiféré, car ils se désavoueraient, tant ils l'ont lynché il y a un an.
Jusqu'à preuve du contraire, faisons confiance au choix politique de VILLEPIN.
Il est important que lui, JUPPE, BAROIN, soient dans les murs quand l'UMP brûlera, pour éteindre les flammes, et que SARKO....non non !.. je me suis promise vis-à-vis de JPG de rester correcte dans mes propos à l'égard de ce candidat de la droite républicain (mais c'est bigrement dur) !!!

Mathilde

Écrit par : mathilde | 15/03/2007

http://www.charlierose.com/

An hour with Dominique de Villepin

Vous y écouterez et y regarderez notre meilleur homme d'Etat lors de l'émission à laquelle il a participé hier, aux US.

Écrit par : samira | 16/03/2007

Merci Samira pour le lien.
Qu'est-ce que l'on peut se sentir orphelin(e), après avoir écouter l'entretien de VILLEPIN en anglais, avec une aisance, un naturel qui lui permet d'aller au fond du sujet, et quand on réalise ce qui se passe dans cette campagne, la platitude, des promesses intenables, des personnages tellement décévants...forcément on ne peut être gagné que par une grande frustration !
Dans "Paris Match" de cette semaine, il y a un historique sur CHIRAC, et surtout un article qui laisse présager d'une volonté farouche de CHIRAC dans la création des Nations Unies de l'Environnement.
Il est condamné à réussir ce challoenge mondial.
Quant à Villepin, il n'a rien à voir dans le panier de crabes de la présidentielle...même si j'éprouve un regret à l'exprimer.
Il est un homme d'Etat internationnal d'une envergure inégalée depuis De Gaulle.
Il a à oeuvrer pour la paix au Proche et Moyen Orient, et son entretien est révélateur de sa détermination.
Les Français vont utiliser leur libre-arbitre, et notre outsider va fort probablement en bénéficier.

Je crois très sincèrement que le meilleur de CHIRAC est à venir.
VILLEPIN....il a un destin à la De Gaulle.
Les deux vont faire ce pour quoi ils sont fait : la paix et la sécurité dans le monde, et l'aise au développement des pays pauvres et émergeants.
Grâce à leurs actions à venir séparées ou conjuguées, la France en effet n'aura pas fini d'être un phare et d'étonner le Monde.
Les Français seront probablement les derniers à réaliser l'exception de ces 2 hommes....mais nul n'est prophète chez soi !!!

Mathilde

Écrit par : mathilde | 17/03/2007

Adieu Monsieur le non-candidat national et bonjour à l'homme de paix international.

///Voilà ce qui clos le non-débat :///


Interrogé sur son avenir professionnel vendredi, M. de Villepin a lancé sur le ton de la plaisanterie: "Je cherche une offre (d'emploi), en avez-vous une"?

"Non, je ne me suis pas encore décidé", a-t-il poursuivi. "Il y a tant de possibilités, tant de projets possibles", a déclaré le Premier ministre, qui s'est dit "ravi" à l'idée de commencer "une nouvelle vie", dans laquelle il compte bien "travailler pour la paix, travailler pour la justice, travailler pour le développement". AP

Mathilde

Écrit par : mathilde | 17/03/2007

Paris - New York – Boston – Paris

Pour avoir une idée de ce qu’a fait et dit Dominique de Villepin ces derniers jours aux Etats-Unis, il fallait consulter la presse et regarder les télévisions étrangères.

Aux USA bien sûr, mais aussi au Canada et dans les pays du Proche et Moyen-Orient ce déplacement a été largement commenté. Partout… sauf dans l’hexagone.

On peut tout de même retrouver les grandes lignes de son intervention d’Harvard sur une dépêche AFP.

Mais Dominique de Villepin aura une fois de plus prouvé que notre relation amicale avec les américains ne peut être basée que sur un dialogue d’égal à égal et sincère.

Dire à nos amis que «la guerre en Irak a brisé l’image de l’Amérique», sur leur sol, et droit dans les yeux, n’empêche pas d’être longuement et chaleureusement applaudi… C’est cela une relation vraie !!!

Qu’ajouter de plus, si ce n’est de laisser le soin de conclure au quotidien libanais l’Orient du Jour, qui écrivait en cette fin de semaine : «mais par quelle fumisterie les partisans UMP ont-ils pu lui préférer Nicolas Sarkozy…»…

Républicain

Écrit par : Républicain | 18/03/2007

A mes amis de ce blog qui souhaitent poursuivre cette aventure, je vous recommande ce site d'un passionné de la France et de la défense de ses idéaux:

http://gaulliste-villepiniste.hautetfort.com/

DDV reviendra car il ne peut que revenir: il aime trop la France pour la laisser tomber. Ses combats le mèneront à s'intéresser à apporter sa sagesse et sa compétence au service de la résolution de conflits mondiaux, mais est-ce en quelque point que ce soit incompatible avec une continuité de sa présence sur la scène politique française? Je ne le pense pas. Bien au contraire! La politique c'est tout simplement s'occuper des autres et de la vie alors de la politique il en fera toujours. Rester sur la scène française sera pour lui une carte pour demeurer visible même sur la scène internationale.

Bill Clinton est très écouté parce qu'il a été ancien président, et lorsqu'il est reçu pour donner ses conférences (qu'il se fait d'ailleurs payé avec des sommes astronomiques) c'est parce qu'il a été ce qu'il a été à la tête des US. Alors cher DDV il faudra garder dans un coin de votre tête, que dans le tracé de votre parcours, il y a aussi "votre boulot de dans" 5 ans...

Patience et disons-nous que cet échec, avant même que d'avoir pris part à la course, doit nous servir de leçon. Nous sommes partis trop tard et surtout, ce n'est pas de notre faute, nous pensions que DDV était suffisamment entouré or il ne l'était visiblement pas assez du tout. Aujourd'hui c'est tellement attristant de le constater. Toutes les bonnes volontés devront donc prendre part à la prochaine aventure pour lui assurer l'organisation qui lui a fait cruellement défaut cette fois-ci.

Mais l'urgence aujoud'hui est que notre vote permette de laisser le jeu politique français ouvert pour le futur, en participant à élire un vrai démocrate à la tête de notre pays. La partie n'est donc pas finie, elle commence et les jeux sont serrés car certains verrous ont déjà été refermés par certains et la presse manipule les Français. Certaines issues demeurent toutefois encore ouvertes. Veillons à les utilser dès le 22 avril pour être en mesure de réouvrir dès le 6 mai celles qui ont été fermées.

J'ai lu quà une question qui lui était posée lors de son voyage aux US au sujet d'une possible expatriation, Dominique de Villepin aurait répondu "I'm too French". Merci, cher Dominique d'être "too French"! Cela m'a fait beaucoup de bien de le lire!

Écrit par : samira | 18/03/2007

Marianne est très inquiète

Elle en a vu des élections depuis 1965, mais aujourd’hui, elle ne comprend plus ce qui se passe. D’autant que depuis 2002, elle est devenue très prudente. Elle non plus n’avait pas vu venir Le Pen…

Internet la perturbe. C’est la première fois qu’il intervient à ce point dans une campagne, on y débat et échange beaucoup, les candidats y investissent énormément.

Certains spécialistes de la toile disent que c’est pourtant sans influence, que ce n’est qu’un moyen, pour l’internaute, de venir se rassurer en rencontrant ceux qui pensent comme lui. D’autres sont persuadés que c’est grâce au web que le «non» a émergé lors du dernier referendum, et qu’il aura cette année une importance plus grande encore.

Marianne ne sait qui croire, elle surfe quand même…

De temps en temps, elle regarde une émission politique à la télé. Mais quelle surprise : les journalistes ont disparu !...

Le candidat est face à des «vrais gens», qui posent leur question, et écoutent sagement la réponse, sans bien sûr avoir droit de porter la contradiction. Chaque postulant à l’Elysée peut donc tranquillement imposer son point de vue, voire changer d’avis d’une semaine à l’autre. Personne ne s’en rendra compte, ou n’aura le loisir de le faire remarquer. Et la qualité de la prestation sera mesurée grâce au formidable outil qu’est l’audimat !...

Alors, une fois qu’elle sait combien lui sera remboursée sa prochaine paire de lunette (!), Marianne change de chaine…

Lorsqu’elle regarde un journal télévisé, cette fois c’est le cameraman qui a disparu ! Les candidats fournissent leurs propres images des meetings aux différentes chaines, c’est plus sûr…

Marianne jetait aussi parfois un œil distrait sur les sondages. Depuis qu’elle sait que 15% des sondés disent qu’ils ne sont pas personnellement influencés par les études d’opinion, mais qu’ils sont 59% à penser que les autres sont influencés, elle a abandonné.

Elle sort beaucoup aussi, rencontre du monde, et s’aperçoit que nombreux sont ceux qui pensent un peu comme elle.

Oui, Marianne est très inquiète…

Elle se dit que si finalement la désignation du prochain Président se faisait par tirage au sort, cela ne changerait pas grand-chose.

Candidates et candidats, comprenez Marianne ! Débattez, ne craignez pas la contradiction, soyez fermes sur vos convictions, évitez les revirements… Bref, comportez-vous en politiques plutôt qu’en produit de grande consommation que l’on voudrait vendre par tous les moyens.

Marianne sera alors rassurée…

Écrit par : Républicain | 18/03/2007

«Si je suis élu Président de la République, je mettrai en œuvre la discrimination positive à la française» (Nicolas Sarkosy – Bercy – 18/03/2007).

Ça ne dérange personne ?

Écrit par : Républicain | 18/03/2007

Samira,
BAYROU fera ce qui est utile aux Français et à la France.
Il sera surtout très très utile aux médias de droite de prendre une claque mémorable, et une tout aussi mémorable à ceux qui ont et ont laissé opérer la confiscation de l'UMP.
Ils vont tous être recadrés par le vote des Français!!!!
Aujourd'hui, 80 % des décisions nationales sont prises au sein de l'Europe.
VILLEPIN sera plus qu'utile pour faire entendre la voix de la France dans l'espace
international, et européen....bienvenue à Strasbourg, capitale diplomatique de l'Europe, du Conseil de l'Europe, aux Droits de l'Homme, futur premier district européen, et jusqu'à ce jour plus défendu par l'Allemagne que par la France.
VILLEPIN est notre plus belle fierté nationale, snobé par nos médias, mais ils ne perdent rien pour attendre.
Quand on est cosmopolite, on se rend compte combien il est agréable d'être Français, et surtout que nos hommes phares restent CHIRAC & VILLEPIN : les autres.... inconnus au bataillon.

Mathilde

Écrit par : mathilde | 18/03/2007

Les commentaires sont fermés.