Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2007

"Mon bilan, ma meilleure campagne"

Député UMP sortant, le maire de Castelnau repart en campagne sur la 3ème circonscription Montpellier – Lunel. Il ouvre aujourd’hui sa permanence lunelloise.

Que retiendrez-vous de votre premier mandat ?

Je retiendrai d’abord une expérience nouvelle et très utile de cing années particulièrement actives. Au cours de celles-ci, je me suis efforcé de répondre au mieux aux problèmes qui m’étaient soumis par les maires et les conseils municipaux des communes de la circonscription. Mais également à l’attente de très nombreux concitoyens que j’ai personnellement reçus. J’ai été avant tout un député de terrain, au plus proche de ma circonscription.
J’ai eu de vraies satisfactions lorsque j’ai pu obtenir des crédits pour différents projets et lorsque j’ai pu aider à trouver des solutions aux problèmes humains qui m’étaient posés.

Nourrissez-vous cependant certains regrets ?

Je ne nourris pas de regrets particulier. Non. Mais je ne peux m’empêcher de penser à tous ceux et toutes celles qui m’ont demandé un emploi et un logement et pour lesquels je n’ai pas encore trouvé de solution. J’en ai toutefois solutionné un grand nombre.

Cela veut-il dire que l’emploi et le logement vont être vos thèmes de campagne ?

Notre majorité UMP a fait reculer le chômage de 15 %. Il faut continuer cet effort. Surtout dans notre région. L’emploi et le logement restent deux priorités incontournables pour la prochaine législature. Quels que soient le président et le gouvernement.

Vous annoncez que le chômage baisse de 15 % en France. Ce n’est pas l’avis des experts européens ?

Ils contestent 0,4 % des résultats. Et, de toute façon, leur contestation vaudrait également pour les périodes précédentes. C’est très Français de vouloir minimiser les acquis, notamment en période électorale.

Ne craignez-vous pas de payer votre soutien à Villepin. Surtout que cela n’a pas plu à tous les maires et tous les militants ?

J’ai des convictions républicaines et sociales. Je les défends jusqu’au bout. Il en va de même pour mes soutiens à des personnalités comme cela a été le cas pour le Premier ministre, dès lors que je considère qu’il servait la France et l’intérêt général de nos concitoyens.
Comme disait Charles Péguy : « Nos fidélités seront des citadelles ». On peut ne pas être compris sur le moment quand on s’engage authentiquement mais le temps fait toujours son œuvre de façon positive.
Dominique de Villepin montre au peuple français l’image de l’homme politique du XXIe siècle, inconnu jusqu’à alors. Sauf à le comparer au Général de Gaulle. Pendant cinq ans, il aura servi la France. Son bilan est bon, d’ailleurs personne ne le conteste vraiment.

Vous êtes désormais en campagne électorale. Comment allez-vous l’organiser ?

La meilleure campagne électorale reste mon travail au quotidien. Mon bilan de maire et de député pendant cinq ans crédibilise mes engagements pour les cinq prochaines années. C’est là mon pacte de confiance avec les electeurs.

Des têtes d’affiche nationale de l’UMP viendront-elles vous soutenir ?

La campagne des législatives sera très courte et mes amis seront naturellement à mes côtés pour me soutenir. Mais, je souhaite, parce que je le ressens au plus profond de moi-même, conserver à cette campagne législative l’aspect local qu’elle mérite. Moi, je suis bien ici. Je suis un homme de terrain, je ferai une campagne électorale terrain.

Vous avez été pourtant assez discret sur les dossiers « chauds » tel que l’incinérateur de Lunel-Viel ?

J’aime bien que l’on rejette ce qui existe. Mais, à condition, que l’on trouve une solution de remplacement. A condition qu’elles respectent les grands équilibres environnementaux.

Et en ce qui concerne l’autoroute A9 ?

J’ai obtenu du Gouvernement la gestion rapide des sorties d’autoroute et leur mise en sécurité, un dédoublement a minima et un engagement de l’Etat sur un projet d’autoroute au nord du Pic Saint-Loup, proche des Cévennes, reliant l’A7 à l’A75. Cette autoroute éviterait les transits par l’A9. Ce n’est pas parfait mais ne rien faire serait bien pire.

Que pensez-vous de vos adversaires ?

Je les respecte tous. C’est les b.a-ba de la démocratie.

Vous inaugurez aujourd’hui votre permanence. Pourquoi « bodega républicaine » ?

Je souhaite que l’esprit qui y règne soit aux antipodes de l’idée que l’on se fait des permanences électorales où seuls les militants et les synmpathisants se rendent. Cette bodega républicaine sera un lieu de rendontre où chaque concitoyen, quelles que soient ses appartenances, se sentira chez lui, dans une ambiance de respect de l’autre et de convivialité.

Entretien paru dans le Midi Libre du 14 avril 2007
Recueilli par Jean NOTE

Commentaires

Cher Jean-Pierre Grand,

Vous dîtes: "J’ai des convictions républicaines et sociales. Je les défends jusqu’au bout. Il en va de même pour mes soutiens à des personnalités comme cela a été le cas pour le Premier ministre, dès lors que je considère qu’il servait la France et l’intérêt général de nos concitoyens.
Comme disait Charles Péguy : « Nos fidélités seront des citadelles ». On peut ne pas être compris sur le moment quand on s’engage authentiquement mais le temps fait toujours son œuvre de façon positive.
Dominique de Villepin montre au peuple français l’image de l’homme politique du XXIe siècle, inconnu jusqu’à alors. Sauf à le comparer au Général de Gaulle. Pendant cinq ans, il aura servi la France. Son bilan est bon, d’ailleurs personne ne le conteste vraiment."

Vous faites honneur aux valeurs républicaines sans lesquelles la France ne sera plus la France. Vous avez bien raison, cher Jean-Pierre Grand. Ce sont dans des moments difficiles que l'on reconnait les hommes de courage, et ceux qui sont véritablement attachés à la France, ce vieux pays plein de sagesse.

J'espère que vos électeurs sauront réaliser qu'il est aujourd'hui essentiel de protéger nos valeurs républicaines afin de protéger la France.

Notre Assemblée nationale mais aussi nos municipalités ont besoin d'homme comme vous, pour veiller à ce que les valeurs de la société française ne soient pas éliminées au profit des valeurs venues d'Outre-atlantique (abandon de la Laïcité, financement des lieux de culte, nouveaux droits pour les groupuscules au même titre que les religions monothéistes, abandon de l'égalité républicaine au profit de la discrimination positive...). Les Français ne sont pas des Américains. Ce qui n'a pas marché chez les Américains aura encore moins de chance de marcher chez nous! Chez nous cela n'apportera que le chaos. Luttons pour que notre société demeure française et ne s'américanise pas.

Vos électeurs comprendront qu'en soutenant Dominique de Villepin c'est véritablement un soutien à tout ce que eux-mêmes défendent dans leur quotidien, que vous étiez fidèles. Qu'ils y réfléchissent un peu et vous en reccueillerez le bénéfice dans les urnes pour votre réelection. Vous le méritez!

Écrit par : samira | 14/04/2007

Samira, vous êtes toujours aussi agréable à lire. Je serai à Paris en début de semaine, j'aurai plaisir à vous avoir au téléphone. Amicalement. JPG

Écrit par : jpgrand | 15/04/2007

L'inauguration de " la bodéga républicaine ", c'est dire de ma permanence électorale à Lunel, a été incontestablement un succès. Beaucoup de monde, beaucoup d'élus et en particulier de nombreux Maires qui n'avaient, jusque là, jamais fait connaitre un engagement politique. Il ne faut tirer aucune conclusion de tout cela, mais c'est agréable pour un Député sortant, car cela prend un peu la forme d'une certaine reconnaissance du travail accompli. A suivre. JPG

Écrit par : jpgrand | 15/04/2007

samira vous êtes magnifique et spéciale vous êtes une vraie republicaine et villepiniste convaincue comme- moi.j'ai des regrets pour l'absence d'un gaulliste d'envergure pour cette élection.Mes amis et ma famille voteront françois bayrou pour faire barrage au communautariste et pro-américain de sarko.Mobilisons-nous dans tout le pays dès maintenant pour un vote republicain afin de ne pas pleurer le 22 avril.

Écrit par : laure | 15/04/2007

Cher Jean-Pierre Grand,

C'est avec grand plaisir que je m'entretiendrai avec vous au téléphone en attendant que vous ayez, un jour, un instant à extraire de votre emploi du temps.

Je suis une "Parigot" et je saurai me disponibiliser pour vous croisez lors de l'un de vos passages dans notre majestueuse capitale, dont chaque pavé que je foule, me fait remonter une page de l'Histoire de notre vieux pays!

Je vous communique mes coordonnées par courriel.

Bon dimanche à tous et merci à Laure et à tout son entourage pour leur mobilisation citoyenne...Nous sommes dans le dernier kilomètre, il ne faut plus lâcher la ligne d'arrivée des yeux. La foi déplace les montagnes. Osons parler avec tous ceux que l'on croise. Les Français sentent qu'il se passe quelque chose de grave. Aidons-les à mettre des mots sur ce qu'ils ressentent, et la France sortira à nouveau gagnante de l'épreuve qu'elle traverse!

Écrit par : samira | 15/04/2007

Olé !!!

Jean-Pierre GRAND inaugurait ce week-end la «Bodega Républicaine», sa permanence électorale de Lunel pour les prochaines élections législatives sur la 3ème circonscription de l’Hérault.

N’en déplaise à sa rivale UDF Catherine Labrousse qui, récemment, dans les colonnes de Midi Libre, imaginait une campagne tranquille face à des adversaires isolés, Jean-Pierre GRAND n’était pas seul.

1512 personnes selon les organisateurs, 227 selon la police: la vérité était sans doute entre les deux. Une chose est certaine, il y avait beaucoup de monde, et surtout de nombreux maires de la circonscription. C’est un signe… Il y avait aussi des cadres de l’UMP, dont un secrétaire départemental adjoint !

Que Mme Labrousse le sache, les prises de positions de Jean-Pierre GRAND sont respectables et respectées. Par ailleurs, elle devra comprendre que tous ceux qui apporteront leur suffrage à François Bayrou le 22 avril n’iront pas forcément se jeter dans les bras de l’UDF et de sa candidate le 10 juin. Le vote Bayrou, pour beaucoup, n’est pas un vote d’adhésion, mais un vote de dépit. Il faudra en tenir compte ! Elle semble d’ailleurs avoir déjà changé d’avis, puisqu’on parle aujourd’hui de tractations entre l’UDF et Cap 21 pour une candidature unique sur la circonscription…

Mais revenons à l’essentiel.

Après les interventions de Frédéric Lafforgue, conseiller général, et du docteur Mireille Lavigne, sa suppléante, Jean-Pierre GRAND a tout d’abord expliqué son choix pour l’élection présidentielle. Il a, comme Hervé Mariton dans le dernier bulletin de Réforme & Modernité, assuré de son respect ceux qui feront un autre choix pour le premier tour.

Il a ensuite bien entendu dressé le bilan du mandat écoulé, dense en réalisations concrètes, tant sur le plan local (souvenons-nous de la visite de Dominique de Villepin le 8 décembre dernier, des aides qu’il a apporté à la viticulture et au CHU de Montpellier, de l’action de JPG en faveur du tramway, etc…) que sur le plan national.

Il a bien évidemment rendu un vibrant hommage à Dominique de Villepin, au ministre des affaires étrangères comme au Premier Ministre dont, comme il l’a rappelé, personne ne conteste le bilan de ces deux dernières années.

En conclusion, dans une ville ou Le Pen a fait 29% au premier tour de 2002 et 31% au second, il n’a pas hésité, avec force et conviction, à rappeler son combat de toujours contre les idées du FN et de ses dirigeants, et mis en garde contre toute dérive.

Oui, il n’y a pas de doute, nous étions bien à la «Bodega Républicaine».

Terminons par cette déclaration de Jean-Pierre GRAND au journal Les Echos, le 3 décembre 2003: «J'essaie de collaborer avec tout le monde, mais peu de gens ont ici le sens de l'État, de la République et du service public.» Une phrase que l’on aurait pu aussi entendre dans la bouche de Robert Lecou qui expliquait, quelques jours plus tôt, comment il avait traité le dossier de l’A750, en y associant le sénateur Delfau.

Il y a dans ce département des élus qui, quoi qu’il arrive le 6 mai, doivent, dans l’intérêt de tous, retrouver leur mandat.

Écrit par : Républicain | 15/04/2007

Monsieur le Député,

Tous nos voeux de succès pour votre campagne électorale.

L'Assemblée Nationale a besoin de députés engagés et fidèles comme vous l'avez été auprès de Dominique de Villepin.

Salutations

Fred
http://2villepin.free.fr

Écrit par : Fred | 15/04/2007

Extrait du monde:

"Le véritable Nicolas Sarkozy reste difficile à décrypter. Les motivations de ses vingt-cinq années d'activité politique semblent moins arc-boutées à une idéologie qu'à un désir manifeste d'exister dans la différence, qu'au besoin inapaisable de laisser son empreinte, celle d'un jeune homme, comme il l'a écrit, "prêt à tout sacrifier à son ambition".

Qui sait d'où provient sa farouche détermination ? Exigence de réussite d'un fils d'immigré ? Humiliations subies pendant l'enfance ? Volonté de contredire la prédiction paternelle : "Avec le nom que tu portes et les résultats que tu obtiens, jamais tu ne réussiras en France" ?"

-------------------------
Reste à savoir si les Français sont eux-mêmes majoritairement névrosés pour élire un homme qui aurait dû soigner sa névrose avant de prétendre diriger le peuple français ou quelque autre peuple que ce soit.

Les Français ne pourront pas dire comme à une certaine époque, qu'ils ne savaient pas. Là ils ont tout sous les yeux: les écrits, les discours, les interventions télés et radios...C'est plus que clair, les Français n'auront, cette fois-ci, dans l'Histoire qui sera contée un jour, aucune circonstance atténuantes.

Un seul souhait: que la chance soit du côté du peuple français cette fois-ci, afin qu'il ne réitère pas ses errements du passé. Je n'ai rien d'autre à rajouter tant la situation est grave. Un seul regret: que le peuple français n'ai pas eu droit à un nouveau de Gaulle pour l'aider. Mais il est vrai que de Gaulle est né, si je puis dire, après que la France ait basculé dans la honte. Alors espérons que cela ne nous arrive pas car est-il toujours nécessaire que les grands hommes ne naissent qu'en temps de guerre civile ou de conflits armés avec d'autres nations? Je ne le pense pas, car des hommes d'état visionnaires, cela a aussi existé en tant de paix.

En attendant, mobilisation générale dimanche 22 avril pour éjecter la menace de l'atlantiste communautariste dès le premier tour: abrégeons notre chemin de croix de deux semaines, c'est toujours cela de pris! Votons pour le provincial Bayrou.

Je suis parisienne de coeur et d'esprit, mais je suis profondément convaincue que cela fera grand bien que ce soit quelqu'un, comme Bayrou, qui connait les "vrais" gens et qui a lui-même travaillé la terre de ses mains, qui saura comprendre le peuple.

Cerise sur le gâteau Bayrou est un homme de lettres et les lettres apportent toujours sagesse et respect des humains. D. de Villepin est également un homme de lettres et c'est ce qui fait qu'il est nettement au dessus des autres hommes politiques.

Dans le choix qui nous est imposé aujourd'hui, F. Bayrou est incontestablement celui qu'il faut à la France afin qu'elle réussisse à rester soudée pour relever les nombreux défis qui l'attendent! Car, dans le contexte intérieur actuel, si les Français se divisent, ils iront à leur perte.

Écrit par : samira | 18/04/2007

Bonjour Samira.
Je suis dans la même logique.
Après avoir "tué" politiquement le très gaullien Dominique de Villepin, et étouffé temporairement les enfants du gaullisme avec lui, SARKOZY a eu l'outrecuidance d'aller se faire prendre en photo sur la tombe du général.
Le Général de Gaulle a dû se retourner dans sa tombe, et c'est à BAYROU que revient la difficile tâche républicaine de le retourner sur le dos dimanche !

Ci-dessous la dernière lettre de BAYROU aux
Français.
Votons républicain, votons BAYROU.
--------------------------------------


Les raisons de voter François Bayrou
dimanche 22 avril



François Bayrou sera le président qui rassemble la France.



Il est le seul vote utile pour la France

François Bayrou est le seul candidat capable de faire gagner le modèle républicain, de la liberté, de l’égalité, de la fraternité. Dans tous les cas de figure, il est le seul à gagner au second tour.



Il est indépendant du système


François Bayrou est un homme libre et courageux face aux pouvoirs médiatiques, économiques et partisans.C’est la garantie d’une présidence indépendante.



Il refuse de faire des fausses promesses


Malgré 1 200 milliards d’euros de dette, les autres candidats continuent à multiplier les promesses et à distribuer les cadeaux.Il est le seul candidat qui a entièrement financé ses engagements par des économies correspondantes et qui s’engage à interdire dans la Constitution les déficits pour payer le train de vie de l’État.C’est la garantie que les engagements pris seront tenus.




Il propose un projet équilibré et concret pour améliorer votre quotidien


• 2 emplois nouveaux sans charges par entreprise.

• L’éducation comme priorité nationale avec des moyens garantis et des objectifs vérifiables.

• L’augmentation du minimum vieillesse et des petites retraites à 90% du SMIC en 5 ans.

• La mise en oeuvre des principes du pacte écologique signé avec Nicolas Hulot.

• Un nouveau texte européen, qui sera soumis à référendum, pour rétablir la confiance entre les Français et l’Europe.

• La suppression des cautions et des dépôts de garantie pour tous les locataires, qui seront remplacés par un système efficace d’assurance mutuelle.

• Le doublement du budget de la justice pour améliorer son fonctionnement.

• Une offre et une qualité de soins garanties à tous partout sur le territoire.

• Le doublement en 10 ans des moyens consacrés à la recherche pour créer les emplois de demain.

le 22 avril, votez Bayrou

LA FRANCE DE TOUTES NOS FORCES
--------------------------------------------

Mathilde

Écrit par : mathilde | 19/04/2007

Sondages secrets ???

Aurait-il des informations que nous n’avons pas ?

Une chose est certaine, c’est que cette dernière semaine de campagne de Nicolas Sarkozy ne ressemble pas aux précédentes !

Après avoir longuement tenu un discours destiné à récupérer des électeurs sur sa droite, voici qu’il a opéré un total revirement.

En trois jours, il y a eu la visite à Colombey-les-deux-Eglises, la négation de toute droitisation de sa campagne, l’affirmation qu’il pourrait prendre des ministres de gauche, le meeting centriste d’Issy-les-Moulineaux, le ralliement de Giscard, j’en oublie peut-être…

Décidemment, Nicolas Sarkozy aura tout essayé dans cette campagne.

Qui croit-il pouvoir encore tromper ? Certainement pas, semble t-il, Jean-Louis Borloo, qui a totalement disparu depuis son passage au Grand Journal…

La France n’est ni la droite ni la gauche, disait le Général de Gaulle.

C’est encore moins la droite puis la gauche !

Le Président de la République doit être en mesure de rassembler l’ensemble des Français. Viendra ensuite le temps de la campagne législative. Alors une majorité de gouvernement émergera, et le Premier Ministre en sera issu.

Ne nous trompons pas d’élection.

Écrit par : Républicain | 19/04/2007

Sarkozy le populiste se moque des électeurs et cela est insupportable. Lui, le non croyant ose dire avoir été inspiré par la pensée du pape Jean-Paul II! Je précise que je ne suis pas choquée par le fait qu'il soit non croyant, non pas du tout. Le fait que les gens croient ou pas est une affaire strictement personnelle, et aussi respectable dans un sens comme dans l'autre. Ce qui me choque c'est qu'il s'invente des pères spirituels pour "draguer" des électeurs. Cela s'appelle du populisme pur et dur, et le populisme a toujours réservé de très mauvaises surprises dans l'Histoire.

J'ai vécu, par ailleurs, comme une blessure le fait qu'il aille se recueillir sur la tombe de de gaulle. Les images du jour de l'enterrement du général ont jailli de ma mémoire. Sarko ne nous aura vraiment rien épargné.

Un seul espoir à présent: que le vieux peuple de France donne une vraie claque à cet enfant d'immigré, afin de lui faire enfin réaliser que la France a une très longue Histoire. Je suis moi-même une enfant d'immigré et je trouve extrêmement choquant et dangereux que Sarkozy méprise, comme il le fait, l'héritage des Français!

Écrit par : samira | 19/04/2007

Le 22 avril (comme le 6 mai je l'espère) ce sera donc l'instant Bayrou.
Mais malgré toutes ses qualités, il ne peut être qu'un moment entre l'après Chirac et l'avant Villepin.
Pour moi voter c'est bien plus qu'un droit et qu'un devoir, c'est un acte de foi.
Voter Bayrou c'est mettre une barre sur le T du verbe voter, alors que s'agissant de Chirac c'était mettre un point sur le I du verbe vibrer!

Puis viendra le temps des législatives, ou mon regard sera tourné vers la 3ème circonscription de l'Hérault. Ce sera aussi la circonscription du coeur , bien plus que la 2ème de Corse du sud.

Revenons à la Présidentielle ou au moment de glisser on bulletin dans l'urne, je penserai très fort Villepin dont j'espère que le retour en politique.
Je l'attendrai mais qu'il ne tarde pas trop car dites lui bien cher JPG que la politique aussi a horreur du vide.
Je préfère en effet mettre des points sur les i que des barres sur les t!!!

Bon vote à tous et j'espère que le tiers de français indécis fera le bon choix...

Écrit par : Betty | 20/04/2007

Merci Lionel…

Oui, c’est bien le nullissime Lionel Jospin, et son allié depuis le 21 avril 2002, l’insupportable Jean-Marie Le Pen qui auront parasité le débat de 2007.

D’abord dans le choix des candidats.

Ségolène Royal a été désignée par les militants socialistes sur le simple fait que, selon les sondages, elle était la seule à pouvoir figurer au second tour de façon certaine. De même, Jean-Pierre Chevènement ou Dominique de Villepin n’ont pu être candidats, essentiellement par la crainte d’un nouveau 21 avril…
Est-ce la peur ou le manque d’expérience, mais les deux principaux candidats ont ainsi ouvert un boulevard. Un boulevard sur lequel s’est aussitôt engagé François Bayrou, passant ainsi de 6% d’intentions de vote il y a quelques mois, à près de 20% aujourd’hui. Un parcours qui ressemble étrangement à celui de Jacques Chirac en 1995, avec le résultat que l’on connaît…

Nicolas et Ségolène se devaient donc de réagir.

C’est alors que Lionel et Jean-Marie sont aussi intervenus dans le débat.

Nicolas ira draguer l’électorat de la droite extrême pour affaiblir Jean-Marie, tandis que Ségolène appellera au vote utile pour ne pas être éliminée dès le premier tour comme Lionel en 2002.

Il n’y aura donc pas eu véritablement de débat autre que celui de l’image et des différentes postures qu’auront pris les uns ou les autres au gré des sondages.

Mais revenons à des considérations plus sérieuses, à l’esprit de la Vème République.

Nous devons, le 6 mai, choisir un Président de la République, capable de rassembler les Français, d’assumer ses prérogatives en matière de défense et de politique étrangère, et d’assurer, quoiqu’il arrive, la continuité de l’Etat.

Le véritable choix de société ne se fera qu’un mois plus tard, à l’occasion des élections législatives. Ne nous trompons pas de campagne !

Ainsi, dimanche 22 avril, nous devons voter utile, choisir dès le premier tour celui qui semble le plus à même de rassembler, même si ce n’est pas le choix du cœur.

Écrit par : Républicain | 20/04/2007

Dans tous les cas de figure si nous parvenons à placer Bayrou au second tour, et nous nous devons de le faire, il deviendra Président de notre pays. Le vote du 22 avril est donc extrêmement important pour nous permettre de faire redescendre la pression dans notre société.

Nous nous devons de pacifier la France et cela ne sera possible qu'avec un président modéré, profondément humaniste, et dans le même temps fermement attaché à ce que nos principes républicains soient respectées et pérennisés. Pour détenir ces caractéristiques, nul doute qu'il faut avoir été nourri à la culture française. Il faut aussi connaitre, assumer et aimer l'Histoire de France. Cela ne peut en aucun cas être le fait d'un Sarkozy qui a été éduqué dans une culture qui lui a fait zappé une partie du référentiel français. Ce n'est pas possible de l'accepter pour celui qui va devoir guider le peuple français. Il l'a dit lui-même, l'histoire de France le laisse froid!!!!

Cela peut choquer que je puisse partager cet élément d'appréciation qu'a exposé Le Pen, mais si vous étiez fidèle de ce blog de notre très cher et respectable Jean-Pierre Grand, ou de celui de PLS d'LCI où j'ai beaucoup posté, il ne vous aura pas échappé que cet élément, je l'avais plusieurs fois exposé en long, en large et en travers, depuis déjà plusieurs mois. C'est un élément extrêmement important. Si vous allez dans n'importe quel pays du Maghreb il serait tout simplement inimaginable et impensable, qu'une personne qui n'a pas un enracinnement de plusieurs générations dans la culture arabe puisse seulement prétendre accéder à la présidence. C'est tout simplement de la sagesse, si vous ne voulez pas provoquer de graves perturbations!

Dimanche je pleurerai en votant, car ma première pensée ira à Dominique de Villepin. Je redoute terriblement cet instant, car je sais qu'il me sera impossible de maitriser le flot de mes larmes en public. Je serrerai mes dents de toutes mes forces. Je n'ai, d'autre-part aucune envie, et ne chercherai pas à voir les images télé où on nous montrera DDV au moment où il votera. C'est une épreuve trop difficile pour moi.

Dimanche, j'aurai aussi la gorge nouée car je tremblerai pour la France et les Français. Les Français n'ont pas encore conscience à quel point leur société est devenue "du Baccarat". Si une brute s'en empare, elle se brisera en morceaux, c'est certain, et nous aurons honte vis à vis de nos descendants de ne pas avoir su prendre soin de ce qui est le bien le plus précieux: la paix!

Je partage votre avis, chère Betty, si Dominique de Villepin s'éclipse, il sera oublié. Avant de le connaître je n'ai jamais éprouvé d'admiration pour aucun autre homme politique, pourtant je suis très politisée depuis que j'ai l'âge de 10 ans. La vie de la Cité m'a toujours énormément passionnée. Pour moi, si Dominique de Villepin préfère partir s'occuper de la paix dans le monde, à un moment où notre pays est si fragile, et il le sait parfaitement, alors je commencerai mon deuil et l'effacerai de ma mémoire. Si je l'aime tant c'est qu'il fait corps avec la France car il l'incarne et la symbolise à la perfection, avec ses qualités mais également ses défauts. S'il lui tourne le dos, il peut intéresser d'autres, mais il ne présentera plus aucun intérêt pour moi. C'est ainsi. J'éprouve trop de sentiments indescriptibles pour la France qui m'a fait naître et à laquelle je dois véritablement tout! Ceux pour qui la France a toujours été, ne comprennent pas combien elle est grande et belle et combien elle mérite qu'on la serve jusqu'au sacrifice.

Bon vote à tous et ayons à coeur de toujours protéger la France; elle le mérite!

Écrit par : samira | 20/04/2007

@Samira

De tout coeur avec vous. Mais surtout n'oubliez pas.
LUNDI le soleil se lève encore et la FRANCE que nous aimons pour ses valeurs devra le voir se léver.

VILLEPIN me semble être un personnage qui le sait.

Si BAYROU est présent au deuxième tour et nous avons toujours 3 jours pour contrer les prétextes de ses opposants. Cela débloquera une situation des politiciens "classiques" qui semble être dans l'attente du 1er TOUR.

Plus que jamais le sort de la FRANCE est dans son PEUPLE. Plus que jamais certain veulent mettre le sort de la FRANCE dans les sondages, dans le choix des journalistes patentés et des appareils partisans

Bon vote SAMIRA et à vous tous.

Écrit par : PHG | 20/04/2007

J'ai comme le sentiment que nous allons tous à l'échafaud !
Moi aussi je vais voter Bayrou, en pensant très fort à Villepin.
BAYROU pourrait se révéler l'homme providentiel si le peuple de France décide de faire un pied de nez au choix imposé par les médias et les 2 grands géants aux pieds d'argiles.
Je ne crois pas que Dominique de Villepin reviendra en arrière, sauf si le pays était en danger.
Il ira voguer vers d'autres cieux, ou il sera un jour prochain président, ou directeur général d'une grande institution internationale !
Qui sait ? Lamy pourrait prendre sa place, et lui la sienne à l'OMC, où un poste de cet ordre.
Et maintenant espérons que le pire n'arrivera pas dimanche.
Mathilde

Écrit par : mathilde | 20/04/2007

Chère Mathilde,

Même si c'est parfois difficile de l'accepter, notre pays est déjà en danger et Dominique de Villepin est très bien placé pour le savoir! Alors, une petite voix me dit qu'il ne partira jamais trop loin et qu'il continuera de veiller sur ses enfants et sur la France, que ce soit de manière directe ou indirecte!

Écrit par : samira | 21/04/2007

Constitution de la République française: "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous tout les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion."

Reprenons les éléments fondamentaux :

Indivisible: Sarkozy veut mettre en place la discrimination positive pour différencier entre les Français de souche et ceux issus de l'immigration afin qu'ils n'aient plus les mêmes droits. La République ne les traitera donc plus de la même manière car les enfants de l'immigration auront un statut particulier.

Laïque: Sarkozy veut revenir sur la loi de 1905, c'est à dire sur la laïcité afin de permettre aux maires de financer avec l'argent des contribuables les nouveaux lieux de culte. Les Français, dans une écrasante majorité, ainsi que l'église y sont opposés!

Démocratique: je mets quiconque au défi de nous démontrer que le comportement de Sarkozy qui a nettoyé la direction de l'UMP et tous les prétendants à l'Elysée au karcher, est un comportement de démocrate! Je mets quiconque au défi de nous démontrer que la presse détenue par les amis de Sarkozy ait respecté la liberté d'opinions!

Sociale: Sarkozy est un libéral pur et dur, fasciné par la société américaine dont il veut nous importer tous les modes de fonctionnement. La République française ne sera donc plus sociale et vous devez l'intégrer au moment de votre vote ce dimanche!

Messieurs et mesdames les indécis, aidez-nous pour que le drapeau français ne soit pas mis en berne, dimanche, par Nicolas Sarkozy. Aujourd'hui, vous savez tous suffisamment de choses pour saisir que le peuple français est appelé dimanche à sauver sa République. Relisez la première partie de ce message au sujet du contenu de notre constitution, sur ce qui caractérise notre société: vous ne pourrez jamais dire que vous n'aviez pas collaborer si Sarkozy réussit à prendre le contrôle de la FRANCE!!!!!!!

Bon vote chers concitoyens, et n'oubliez pas que vous aurez des comptes à rendre à vos enfants et à tous les enfants de France.

Que vive encore et toujours la République Française!

Écrit par : samira | 21/04/2007

Il manquait un Coluche à cette présidentielle.
Cet homme a donné vie à quelque chose d'unique avec les "restos du coeur"....
et il empêchait surtout aux apprentis sorciers de laver plus blanc que blanc !
Faisons confiance au peuple français.

La France est une mozaïque exceptionnelle,
et personne n'a le droit de l'abimer en
y innoculant des OGM incompatible à notre
diversité.

Oui, Samira, je sais qu'il y a péril en la demeure. Je le sais et ressens d'autant plus que je viens de cette province où les mots paix, liberté et fraternité ont peut-être un
fort accent alémanique, mais tellement Français. Je suis de cette Alsace qui a vu naître quelques uns des grands hommes de l'humanitaire, tel que Schoelcher qui a aboli l'esclavage, Bartoldi qui a créé et offert à l'Amérique la Statue de la Liberté, et surtout le Docteur Albert Schweitzer.
Tous 3 ont subi l'annexion, la barbarie des hommes....qui étaient censés être les plus cultivés d'Europe !
Je terminerai donc avec citation de l'un
d'eux :

"Qu'est-ce que le nationalisme ?
C'est un patriotisme qui a perdu de sa noblesse, et qui est au patriotisme noble
et raisonnable, ce que l'idée fixe est à
la conviction normale."
Albert Schweitzer

Mathilde

Écrit par : mathilde | 21/04/2007

Monsieur le député,

Vos électeurs ont un véritable privilège, celui d'avoir un représentant de la République comme vous. Vous êtes un homme de convictions et de fidélité à toute épreuve, et vous l'avez prouvé à maintes reprises tout au long de la législature qui va s'achever.

Je souhaite de tout coeur votre reélection.

Merci de continuer de défendre, avec la détermination qui est la vôtre, les valeurs d'humanisme et de laicité qui sont le socle de notre République et qui font la grandeur de notre pays dans le monde entier.

Écrit par : Louis | 21/04/2007

Et voilà !
Les dés sont jetés.
Mon prochain bulletin sera blanc :
les 2 choix restants sont impossibles.
Il est clair que SARKO va passer.
A présent, il va falloir attendre les législatives, et j'espère que le nouveau parti de Bayrou pèsera dans le débat.
J'aimerai seulement comprendre pourquoi quand on est de droite, l'on se sente si mal à sa place dans cette droite sarkozienne, si étrangère à cette famille recomposée de bric et de broc.
Pour ma part, j'espère très vite créer mon affaire à Dubaï, car la France de Sarko n'est pas ma France à moi, et ne le sera jamais.
Et cela ne sont ni Villepin, ni Madame Veil qui me feront changer d'avis. Moi je n'embrasse pas sur la bouche cela qui me sort par tous les pores.
La France a bon dos avec ce personnage là !
Mathilde

Écrit par : mathilde | 22/04/2007

Les commentaires sont fermés.