Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2007

Réactions aux résultats du premier tour

A l’issue des déclarations de Jacques CHIRAC, j’avais publiquement annoncé mon engagement loyal et actif en faveur de Nicolas SARKOZY.

Pour moi, chaque député UMP est politiquement responsable des résultats électoraux dans sa circonscription. Dès lors, je mettais un point d’honneur à obtenir les meilleurs scores du département de l’Hérault.

Les résultats sont là.

Dans ma circonscription, avec 34,25 % des voix, Nicolas SARKOZY arrive en tête dans l’Hérault.

Il en va de même pour ma ville de Castelnau le Lez, en deuxième position des villes de plus de 10.000 habitants du département, avec plus de 38 % des voix.

Pour ce second tour, nous ne pouvons oublier le message des nombreux électeurs qui ont fait le choix de voter pour François BAYROU.

Notre discours de rassemblement, nos engagements et notre comportement à leur égard doit convaincre les électeurs de François BAYROU que ce qui nous rapproche est plus important que ce qui nous éloigne.

Jean-Pierre GRAND

Commentaires

La fin justifie t-elle les moyens?
Il faut croire que oui puisque le message sorti des urnes est clair et sans ambiguité. Les français veulent le changement, ils ne seront pas déçus!
NS y a cru et il a eu raison car les seules batailles que l'on perd sont celles que l'on ne livre pas!
C'est un pro de la politique, il faut lui reconnaitre cette qualité.
Il a la pugnacité, le feu sacré et un moral de vainqueur.
Il réalise un score étonnant ,même si le vote utile à joué à fond, qui le légitime.
C'est un fait et que cela me plaise ou non!
Au premier tour j'ai voté FB, c'était un choix guidé par l'affectif et la morale bien plus que par la conviction politique.
Je ne sais pas ce que FB fera de cette troisième place mais je reste libre de mon vote.

Au deuxième tour nous avons à faire un choix de société.
Ce n'est pas ce choix qui est pour moi difficile.
Le choix des personnes l'est bcp plus car je reste dans une logique de premier tour.
Affectif quand tu nous tiens!

Écrit par : Betty | 23/04/2007

Cette campagne aura de positif, le fait d'avoir laminé l'extrême droite, et gauche.
Reste le petit facteur qui est le nouveau porteur des utopistes révolutionnaires rouges !
Avec SARKO, la démocratie aura une migraine chronique accompagnée !
Avec les socialistes qui offrent tout à coup ce qu'ils vomissaient la semaine dernière, il
n'y a pas d'alternative non plus.
Donc, restons ce que l'on est, des démocrates européens, et attendons le résultat du 3ème tour.
Les Français auront probablement SARKO....et beaucoup de bulletins blancs.
Les Français auront celui qui est si brillant, et sait menacer et intimider comme personne.
CHIRAC nous manque déjà !
Dominique de Villepin....la place est prise, et il n'avait pas la rage ni la combativité pour oser : BAYROU occupe la place à présent, et avec force et conviction.
Parfois la désobéissance est aussi un devoir civique, mais l'on apprend pas cela sous les lambris des ambassades ou à l'ENA.
La vie vous l'apprend par contre.

Comme disait Betty, la politique a horreur du vide.
Au lieu d'être amère, je suis plutôt satisfaite de la naissance du "Parti Démocrate"...enfin !
A gauche, après la défaite de SEGO naîtra avec DSK la "Sociale démocratie".
SARKO : il fera ce qu'il pourra après les législatives !!!...probablement pas grand chose.
JPG, votre ville et département a la chance d'avoir un homme aussi ouvert que vous, et
cela sera l'homme qui sera élu.
Ce soir j'ai entendu votre ami Mariton chez Ruquier : il a un humour fou cet homme, et il est fort regrettable que les Villepin boys n'aient pas été plus écoutés et suivis.

Entre SEGO et SARKO....votez JPG.
Pour ma part, je reste dans la ligne de l'ours des pyrénées.

Mathilde

Écrit par : mathilde | 25/04/2007

2007 est politiquemet un très mauvas millésime pour moi entre un Chirac qui n'a plus envie, un Villepin qui n'a jamais eu envie et un Bayrou qui a été un passage obligé entre rien et rien!
Mathilde a raison de dire que DDV n'aurait pas dû modérer l'enthousiasme de ses grognards , jusqu'à faire donner la garde, jusqu'au clash, mais il est sans doute difficile d'être à la fois un homme de mission
et de passion!

Ségolène a cornaqué tant bien que mal ses éléphants, arithmétiquement elle est battue mais elle peut surprendre, rien n'est perdu pour elle.
Quant à Sarkosy si la rumeur de faire tomber Chirac en s'alliant à Bayrou est avérée, c'est bien triste pour lui!
Logiquement Bayrou n'a pas donné de consignes de vote, au bas mot la moitié de son électorat n'étant qu'un électorat de circonstance.
Il ne s'est ni rallié, ni vendu et c'est un point positif, ça nous change de qui c'est passé dans un camp qui était encore récemment le mien!
Le hic c'est qu'il y a les législatives en point de mire et ce n'est peut être pas le bon moment pour refonder l'UDF mais il est certainement meilleur stratège que moi.
J'espère que sa troisième place ne sera pas un formidable gâchis car en l'écoutant hier je me suis dit qu'en attendant celui ou celle qui saura me faire vibrer il n'est pas interdit de penser que je puisse faire un bout de chemin avec lui sans que ma faim politique soit toutefois assouvie .

Au deuxième tour, sauf accident de parcours je sais déjà et depuis longtemps pour qui je ne voterai pas!
Le vote blanc me parait approprié ...mais je n'en suis pas une adepte.
Les prochains jours m'aideront sans dute à franchir le pas!

Écrit par : Betty | 26/04/2007

Il est terrible d'avoir un bulletin et aucun choix sauf le blanc....alors j'ai hier donné ma voix à un de mes partenaires, consultant financier à Dubaï, d'origine zairoise, passeport européen, amoureux de la France et de notre langue, et qui était pro Chirac & Villepin (qui ne comprend pas que Villepin ne soit pas en tête de la course), et très fier de cette France-là !
Il veut voter à travers moi SEGO car elle ne mettra pas le chaos dans le monde, qu'elle est une femme, une femme qui donne une très belle image de la femme française à l'étranger.
Cela sera donc SEGO pour mon ami africain Albert : bulletin blanc contre un choix d'un sage noir qui est devenu rose.

Mathilde

Écrit par : mathilde | 26/04/2007

Mes chères copines,

Qui me disait lorsque j'étais désespérée par le comportement ou le non comportement de DDV, qu'il me fallait absolument me ressaisir et aller voter, et que le vote blanc n'existait pas? Votre soutien m'a été bien utile et je ne vous en remercierai jamais assez. Il m'a aidé à supporter ma souffrance, et à aller accomplir mon obligation d'électeur.

Allons les filles, soyons courageuses et puisons dans nos réserves morales et psychiques. Les femmes n'ont-elles pas du fait même de la nature, une résistance et des qualités qui ne sont pas banales? Je n'en étais pas persuadée avant cette élection, mais j'en suis persuadée aujourd'hui: s'il y avait bien davantage de femmes à tous les niveaux professionnels, et en particulier à de hauts postes de responsabilités politiques, nous n'aurions pas assisté à de telles compromissions et à de telles aberrations. Les femmes sont bien plus cohérentes que les hommes, car c'est la vie et la gestion de leurs enfants et de leur foyer qui leur apporte cette cohérence qui se retrouve ensuite dans leurs actions. Elles ont aussi une plus haute opinion de la fidélité dans l'engagement. Si nous ne grimpons pas dans la hiérarchie ou si nous grimpons si difficilement, c'est que les hommes n'ont aucune envie de nous faire de la place. Il nous faut toujours être dix fois plus compétente qu'un mâle pour être acceptée, et ne pas être traitée de "nigaude". Sans compter que certaines pour grimper se couchent...et nous discréditent encore plus en nous réduisant, de ce fait, aux yeux de ces décideurs hommes, à un bout de dentelle...

Au fait qui avait naguère qualifié Balladur de "C.. molles"? Le spectacle que tous ces hommes politiques nous offrent aujourd'hui en se transformant en tapis sur lequel celui qui les a humilié et même politiquement assassiné, est tout simplement hors de mon champ d'acceptation. L'histoire du "crochet du boucher" qui était promis à Dominique de Villepin dans la manipulation de Clearstream ne passera pas à mon niveau. Les hommes français n'ont plus beaucoup de fierté. Espérons que les femmes françaises en ont encore.

Je sais pour ma part pour qui je ne voterai jamais, et je sais aussi que je ne voterai pas blanc. Il est également assuré que pour aller accomplir mon devoir de citoyenne française attachée à la démocratie française et soucieuse de sa préservation, je m'habillerai en blanc pour aller voter!

Écrit par : samira | 26/04/2007

En effet Samira, j'ai comme le sentiment qu'on peut nous faire avaler des couleuvres,
à nous les femmes, les vraies, autant que l'on voudra, que l'on pourra. Jamais nous ne craindrons pas la morsure de la vipère, et retournerons notre veste.
Moins encore, nous ramperons.
Nous ne sommes pas amnésiques quant aux trahisons de ces Messieurs...ce monsieur.
Les femmes sont beaucoup moins compétentes en ès compromission, sauf quand elles portent que des pantalons......c'est pas MAM que l'on va transformer en POM POM girl !
Logique pour une "sarcow-boy" !
Ne pas vendre son âme au diable est une qualité rare en politique, et c'est une grande qualité que je découvre chez notre ours des Pyrénées, en sus de celle de fin stratège, et homme profondément humain tourné vers l'avenir, l'économie, la lutte pour la diminution de la dette qui avoisine provisions incluses, les 2500 M d'euros.
J'aurai aimé entendre de véritables débats sur ce point crucial et incontournable, sans que l'on fasse des promesses irréalisables avec surenchères et populisme.
Nous voilà donc à choisir non pas le meilleur, mais le(a) moins pire.
VILLEPIN....où est passé ton code de l'honneur ?...du devoir à l'égard de la France ?
J'espère seulement qu'un jour dls actes rejoindront les belles paroles, les beaux gestes (je ne raisonne pas quant au travail excellent réalisé à Matignon).
Le Monde est en deuil de la France...déjà.

Mathilde

Écrit par : mathilde | 26/04/2007

En plus de tout le reste FB a réussi là où tous les autres on échoué: voler la vedette à notre ami Sarko!
"Ayez de l'audace" nous dit Ségolène, Bayrou en est pétri. Transformer l'essai en jouant à quitte ou double est un pari risqué mais indispensable!
FB joue gros, très gros mais s'il veut faire bouger les lignes et je pense qu'il le veut de toute son âme, il doit en passer par là!
Il est préférable de perdre une élection que de perdre son âme!

Le deuxième tour n'est pas encore joué que certains parlent déjà du troisième qui parait-il sera social!
Chacun des 2 finalistes a annoncé son programme, son projet d'avenir.
Faute de mieux nous devrons nous déterminer en fonction de leur personnalité et leur parcours.
Nous voterons donc en toute connaissance de cause et le 6 mai à 20H il sera trop tard!
(en fait il est déjà trop tard)
Nous en prendrons non pour 5 mais pour 10 ans!
Une femme avertie en valant deux, que les choses soient claires, sauf à toucher à mes libertés fondamentales je ne descendrai pas dans la rue!

Écrit par : Betty | 27/04/2007

Extrait du Monde:

"Sarkozy impressionne tellement que, s'il y a un pétochard dans la rédaction en chef, la liberté du dessinateur est fichue", ajoute le dessinateur (Plantu)

Alors, selon vous, elle sera belle et libre la France d'après? On en sait rien mais on le sent bien, elle dépendra s'il a suffisamment de courageux en France, ou s'il y a trop de "pétochards" comme dit Plantu. Cela vous dit, chers Français, de tenter l'expérience, ou estimez-vous avoir déjà donné dans d'autres pages d'Histoire de France?

Écrit par : samira | 28/04/2007

J'ai regardé le débat SEGO/BAYROU durant 2 heures sur BFM.
Non seulement le débat "interdit par la nomenklatura" a eut lieu et bien lieu.
Enfin un débat loyal, franc, ouvert, détendu, sans crispation, sans petites phrases assassines.
Même si Ségolène reste un non choix, je dois reconnaître avoir été agréablement surprise : elle a du répondant et de la suite dans les idées, même si elle reste quelque peu utopique, et plus timorée que Bayrou dans certains domaines du social entre autre.
BAYROU reste campé sur ses positions, sans chercher à tirer la couverture, ni à humilier : on a appris ce qui rapprochait, ce qui coinçait.
Dommage que ce type de débat n'ait pas eu lieu avant les 2 tours, car nous serions peut-être dans un autre contexte aujourd'hui.
Jusqu'à ce jour, je ne me posais même pas la question quant à la probabilité de "SARKO Président" pendant 1825 jours.....et depuis ce
débat je n'ai plus cette certitude.
Une chose est certaine : BAYROU a déjà volé la vedette à SARKO, et ce même SARKO s'il est président, n'aura pas la majorité à l'assemblée. Il aura une présidence à la Bush...mais celle de la fin, et non du début, car il sera castré comme un hongre par tout ce qui ne sera pas inféodé à sa personne à l'assemblée.

Mathilde

Écrit par : mathilde | 28/04/2007

J'ai regardé hier soir le meeting de NS à Clermont Ferrand.
Au premier rang tout le gotha politique que compte la droite, l'émanation de la rupture dans toute sa splendeur!
J'ai aussi regardé SR à Lyon; Elle a pourtant assez mal commencé en citant Zapatero et Prodi, j'y ai vu aussi une femme seule ou presque mais une femme DEBOUT!
Une femme debout, une battante portée par toute une foule!
Cette femme là c'est un mec!
Alors chaque jour un peu plus je me rapproche inexorablement d'elle certes plus par son projet sociétal que par son projet économique!

Quant au troisième homme il continue de jouer les premiers rôles. Pour notre plus grande satisfaction!

Écrit par : Betty | 28/04/2007

Tiens ! Pendant que le sujet est dans l'air !

Classement de la France dans le monde, en ce qui concerne la liberté de la presse :

2002 = 11eme place
2004 = 19eme place
2005 = 30eme place
2006 = 37eme place
2007 = ?

Et qui était au commande depuis 2002 ??

Mathilde

Écrit par : mathilde | 28/04/2007

j'ai oublié de mentionner la :
Reporters sans frontières
http://www.rsf.org/

Mathilde

Écrit par : mathilde | 28/04/2007

Voilà ci-dessous ce que je viens de lire sur le net, et cela résume bien ce que nous défendions sur ce site grâce à la grande ouverture d'esprit de JPG.
Nous aurions été beaucoup à suivre Villepin.
-------------------------------



Christophe MAREC, Centriste, votera pour...


lundi, 30 avril 2007
Christophe MAREC, Centriste, votera pour Ségolène Royal: Contre l'aventure sarkozyste

Voici son post que je reprend intégralement, je vous invite à visiter son blog, il est très bien!


Electeur de François Bayrou au premier tour, j'ai hésité, je l'avoue. Hésité entre le vote blanc ou le vote pour Ségolène Royal.
J'ai donc arrêté mon choix: le 6 mai, je glisserai un bulletin "Royal" dans l'urne. En aucun cas, je ne me rallie au "pacte présidentiel" de la candidate socialiste. Je fais clairement et le plus sereinement du monde un choix de démocrate contre l'aventure sarkozyste. Je suis donc un "anti-sarko" primaire et je le revendique.

Je fais pourtant partie de ces "électeurs traditionnels du centre" dont on dit actuellement partout qu'ils choisiront "nécessairement", comme par atavisme, le camp sarkozyste. Je suis le courant centriste depuis des années. J'ai même adhéré au CDS dans mes jeunes années (mais je m'y suis ennuyé à l'époque). Le centre étant alors allié au RPR, j'ai donc souvent apporté ma voix à la droite.

Aujourd'hui, j'apporterai ma voix à la candidate socialiste, malgré mon désaccord profond avec la philosophie du programme de son parti. Ce choix est sans doute facilité par les signes d'ouverture dont elle fait preuve depuis une semaine. Mais Je ne suis pas dupe non plus. Comme disait Chirac, "les centristes, on les roule dans la farine, et ensuite, on les fait frire"...

Mon choix est donc guidé par mon refus de participer à une aventure personnelle. Il aurait été différent si la droite s'était choisi un autre candidat. J'aurais sans doute pu voter pour Juppé, pour Fillon, pour Villepin, pour Alliot-Marie... Pour Nicolas Sarkozy, jamais.


Amis de gauche, essayez de ne pas la ramener pendant une semaine! Vos arguments ne font que renforcer Nicolas Sarkozy. Eh oui, parce qu'on a le droit, en France, d'être de droite. Le programme de l'UMP est respectable. Les conventions de l'UMP ont fait du bon boulot. Inutile d'essayer de diaboliser Nicolas Sarkozy sur son programme économique: vous ne faites que le renforcer! Le problème, ce n'est pas qu'il soit de droite. C'est qu'il soit lui-même!

Amis centristes, François Bayrou a déjà expliqué qu'il savait ce qu'il ne ferait pas le 6 mai. Je pense que ce message est clair. Et, voter au premier tour pour une nouvelle façon de faire de la politique, s'associer à un tel élan démocratique pour finalement donner sa voix à ce Général Boulanger de l'ère médiatique... je ne comprends pas!

Amis de droite, vous avez voté pour Nicolas Sarkozy au premier tour: il est encore temps de changer d'avis! Eh oui, personne n'est propriétaire de ses voix. Pas même Nicolas Sarkozy. Un électeur, ça réfléchit et ça peut changer d'avis!

Ami gaulliste, tu as vibré en entendant Dominique de Villepin au Conseil de Sécurité de l'ONU. Sarkozy n'y a vu qu'arrogance.

Ami radical, tu es l'héritier d'un grand mouvement politique qui a imposé les principes de liberté, d'égalité, de fraternité, de laïcité surtout, dans les textes de la République. Que pense-tu des restrictions à la liberté individuelle, de la discrimination positive, de la remise en cause de la loi de 1905 sur la séparation entre l'Eglise et l'Etat?

Ami libéral, oublies tu que le libéralisme est d'abord un humanisme? Il prend sa source chez Tocqueville et Montesquieu, pas seulement chez Milton Friedman. Que fait Nicolas Sarkozy de la séparation des pouvoirs?

Ami chrétien-social, crois tu réellement que l'homme est génétiquement bon ou mauvais?

Nicolas Sarkozy, c'est la "droite décomplexée" dit-on... Mais une droite sans complexe défendrait ses idées au lieu de se donner à un homme qui poursuit une aventure personnelle. Je voudrais au passage rappeler que l'expression "tout sauf Sarkozy" n'a pas été inventée par l'extrême gauche: elle vient de l'UMP, au moment où Sarkozy a fait son OPA sur le parti chiraquien. Bizarre... Où sont passés ses opposants de l'époque? Ralliés? Muselés!

Pour Nicolas Sarkozy, l'Elysée, c'est la "dernière marche". Et après, il y a quoi?

...Mathilde !

Écrit par : mathilde | 30/04/2007

La vérité et je le constate chaque jour, c'est que les gens de droite sont complètement conscients du fait que Sarko est de loin le plus dangereux, mais ils sont incapables de sortir de leur idéologie et de leur satannée éducation ultra-conservatrice. Il préfère continuer à voter à droite simplement parce que le diable est déguisé en droite. Il est où leur amour de la France dans tout cela?

J'ai aujourd'hui beaucoup plus d'admiration pour les électeurs de gauche qui sont tous descendus dans la rue pour appeler à voter Chirac en 2002! Quel courage, vu ce qu'il leur inspirait.

Si DDV ne revient pas sur la scène politique, je pense que je ne m'engagerai jamais à droite. C'est décidé, et je le sentais monter fortement depuis quelques jours tellement le comportement des leaders de droite m'écoeure. Je ne me reconnais pas dans tous ces gens qui ne sont même pas capables de sortir de leur éducation et de leurs réflexes familiaux et communautaires, même quand la France est en danger! On le voit avec Bayrou qui parle de danger contre la démocratie, et qui n'ose même pas placer la défense de la démocratie au centre de son choix pour 2007. On le voit avec de Villiers l'homme le plus ridicule avec ses cris de garçon effarouché, qui n'a cessé d'alerter sur les dangers du communautarisme et sur l'atlantisme et qui aujourd'hui appelle à voter pour un atlantiste communautariste. On le voit avec Dupont-Aignan qui n'a cessé de défendre des idées à l'opposé de Sarko, et qui n'ose pas se prononcer officiellement.

Oui, la droite française a de sérieux problèmes. Elle n'est même plus capable de courage élémentaire. Ce n'est pas elle qui saura se lever pour défendre l'héritage de la France. La droite française préfère laisser cet héritage crever plutôt que reconnaitre qu'une candidate issue de la gauche est aujourd'hui meilleur défenseur des valeurs qui ont fait la France "une et indivisible"!

Écrit par : samira | 30/04/2007

Samira n'a pas regardé Villepin voter, je ne regarderai pas Chirac partir!
Le 6 mai je ferai le deuil de Chirac, de Villepin et de cette droite de laquelle je me revendiquais sans complexes!
Comment désormais me reconnaitre dans la droite des ralliés de la première heure!
Oui le 6 mai, je glisserai dans l'enveloppe bcp plus qu'un bulletin, j'y glisserai les illusions et les états d'âmes de la quadra que je suis mais que je n'étalerai pas par respect pour JPG.
Mais je rebondirai!

Écrit par : Betty | 01/05/2007

On sent qu'il y a de sérieux doutes quant à la démocratie sous un rêgne sarkovien.
Chaque 1er mai, le Parlement Européen à Strasbourg organise une journée portes ouvertes afin que les citoyens puissent mieux connaître le fonctionnement de l'Europe :
savez-vous combien il y a eu de visiteurs aujourd'hui ?
20 140 personnes !
Jamais cela n'était arrivé.
Quant on pense que SARKOZY est sur le plan européen jugé comme l'homme politique le plus à droite, au point d'être critiqué par le très criticable autrichien Haider, on se demande combien de temps la droite française
va jouer à la politique de l'autruche ?
Où est le Villepin de mars 2003 ?
Où est Chirac ?
Qui ne dit mot...consent.
J'attends mercredi que naisse officiellement l' "Alliance Démocrate" pour la première fois de mon demi-siècle m'encarter.
Moi aussi et par respect pour JPG je reste modérée....mais une modérée révolutionnaire pacifique, et je dis à jamais non à la droite et à ses hommes politiques qui me font honte.
Une page est en train de se tourner, et une fois de plus, ils vont courir après l'histoire.
Il est déjà trop tard pour Dominique de Villepin, car il n'a pas su dire non à SARKO, alors qu'il l'avait fait à son guide yankee.

Mathilde

Écrit par : mathilde | 01/05/2007

Je ne peux pour ma part en vouloir à Dominique de Villepin. Je pense que dans cette histoire, c'est lui qui doit souffrir le plus. Il est trop intelligent pour ne pas mesurer les conséquences de ce qui se passe. Il n'avait pas vraiment le choix dès lors que Chirac l'avait bloqué avec son annonce de non candidature placée en mars. Chirac aura tout fait pour lui entraver la route sans compter qu'il n'a pas activé les réseaux de terrain chiraquiens à son service. DDV n'avait aucune organisation militante, il ne pouvait se lancer seul dans l'aventure. Il eût fallu qu'il s'organise bien avant mars, et pour cela il lui fallait accepter de rompre avec Chirac. Il y a probablement beaucoup de choses que nous ne savons pas. Dans ces milieux il y a souvent des secrets ou des "ententes" contre-nature.

J'ai peur pour DDV car si Sarko passe et malmène la France, il sera tenu comme responsable d'avoir permis son accession au poste suprême par les historiens dans les livres d'histoire. Cela me fait mal, que lui, l'homme dotés de tant de qualités et le seul de sa génération à détenir véritablement une vision pour la France, se retrouve placé dans une mauvaise case de l'histoire de France.

Alors je croise les doigts que le pire soit évité et que Ségolène soit la présidente qui apaisera le peuple français. Car il n'y aura pas de possibilité d'avancer et de construire sans être apaisé. L'urgence aujourd'hui est que les gens se calment, cessent de se regarder de travers et acceptent de regarder dans la même direction. Pour cela il faut rassembler et non diviser le corps social, comme n'a cessé de le faire Sarkozy depuis de nombreux mois.

Vous ne pouvez imaginer à quel point la tension est perceptible sur les visages en Ile de France. Les gens regardent tous ceux d'origine étrangère avec des regards répprobateurs. Sarkozy, avec ses discours empruntés à Le Pen a livré à la vindicte tous ceux qui sont soi-disant responsables des problèmes de la France. Si Sarkozy est élu ce sera uniquement parce qu'il a repris les thèmes de l'extrême droite et semé la peur de l'étranger dans les esprits. On ne règlera aucun problène de la sorte. Oui, il existe des difficultés mais il faudra les régler avec sagesse pour éviter des affrontements qui mettront la France par terre, et ça je pense que les Français de souche ne l'ont malheureusement pas encore saisi.

Écrit par : samira | 02/05/2007

Dominique de Villepin a une grande responsabilité dans la situation actuelle.
La loyauté et la fidélité doivent s'arrêter à la porte de la déloyauté d'un tiers vis-à-vis de son pays.
Il a laissé faire, s'est laissé faire, tout comme JUPPE.
Il a été brillant dans son machiavelisme SARKO. Il a même oublié d'être con, mais pas traitre.
Il y a 5 ans on se moquait de BAYROU et de son bus au colza....mais il ne s'est jamais trahi, et a continué à tracer sa route avec sa petite "entreprise". Il a fini par réussir à atteindre le but qu'il s'était fixé, et peut-être que grâce à lui, et à la main tendue, nous aurons une femme en blanc à l'Elysée
(OK cela va être un peu dur pour Hollande de devenir la nouvelle Première Dame de France....mais heureusement qu'il y a des soeurs Anne consolatrices).
Oui SAMIRA, SARKOZY a jeté de la haine dans notre pays, a créé la France à castes sociales.
Notre pays est fait de Français d'origines diverses.
Français de souche ne veut rien dire, car nous avons tous une histoire personnelle, et une patrie commune depuis une ou 20 générations. Cela voudrait dire que je suis en tant qu'alsacienne immigrée de la seconde génération, car mes 4 grands-parents ont changé 4 fois de nationalité, tout en ne bougeant pas de leur maison ?
Mon oncle a été torturé à mort par les nazis, son frère, mon père a été incorporé de force dans la Wehrmacht et envoyé sur le front russe, pendant que l'autre frère a changé 4 fois d'uniforme durant cette même guerre.
Notre langue maternelle est une langue alémanique, mais notre langue nationale est le Français.
Les Antilles ont été françaises avant l'Alsace, la Corse ou la Savoie, et au nom de quoi seraient-ils moins Français qu'un autre ?
Les Alsaciens ont servi de chair à canon aux allemands sur le front Russe, et les Africains ont servi de chair à canon en Alsace-Lorraine pour nous délivrer de l'occupation allemande. Beaucoup d'entre eux, de leurs enfants et petits-enfants ont aidé en temps qu'imigrants à reconstruire notre pays, et beaucoup sont devenus Français.
Comment les avons-nous payés en retour ?
Depuis ces 30 dernières années, nous Français nous sommes comportés comme des lâches, car nous avons oublié de faire une place digne.
Un véritable plan Marshal doit être mis en place pour réintégrer ces Français bagnards des guettos, et pour éradiquer cette fracture qui s'est ouverte avec l' "avènement de SARKO".
Je crains le pire avec un SARKO président : la haine entre "bons" et "mauvais" français
a atteind des sommets.
On se croyrais dans les années 30 du siècle dernier !

Il est quand même effarant de constater que tous les pro-guerre et néo-réacs, pro-Bush aient rejoints SARKO !
Il est quand même étonnant que ce même Bush soit désavoué aujourd'hui, que OLMERT soit poussé à la sortie à cause de la guerre faite au Liban, que AZNAR & BERLUSCONI (les souteneurs de SARKO) aient été sortis par leurs citoyens, et que BLAIR soit plus que critiqué chez lui.

Et nous, nous allons mettre en selle un ersatz de ces réacs ?

L'histoire ne nous a rien apprise ?

Je me console malgré tout par le minimum syndical apporté à la campagne, tant par CHIRAC que par VILLEPIN.
Quant on pense qu'il n'arrive même pas à assumer le bon bilan de VILLEPIN comme s'il n'avait pas été ministre d'Etat.
J'espère que l'histoire ne retiendra de lui à partir de dimanche soir qu'une seule chose : qu'il aura été le plus mauvais Premier flic de France.


Mathilde

Écrit par : mathilde | 02/05/2007

Madame Royal a très nettement dominé le débat.
J'ai été très agréablement surprise par la force et la pugnacité de cette femme.
Est-ce que cela sera encore suffisant pour regagner des points, pour gagner ?
Réponse dimanche 20 haures.
Toujours est-il que je voterai ROYAL et sans devenir royaliste, foi de républicaine.
Cette femme dit ce qu'elle pense, et fera ce qu'elle dit, sans arrogance, et en ne fracturant pas la France en 2.
Cela ne sera donc pas du TSS stérile, mais constructif, et en avant la révolution ORANGE.
Cela ferait du bien à la France d'avoir cette femme de tête à sa tête, et sans aigle à 2 têtes !

Mathilde

Écrit par : mathilde | 03/05/2007

Ségolène a parfaitement su dérouler sa vision de la société française qu'elle souhaite. Une société où l'homme est au centre et non pas relégué. Elle a été d'une cohérence absolue. Elle a placé l'école, l'innovation, la recherche et développement et les PME au centre de son projet présidentiel, et elle a bien raison. C'est là que la France peut trouver les moyens de se relever mais aussi de rester solidaire.

Ségolène Royal a su souligner le ridicule de la posture de Sarkozy qui, fidèle à lui-même, ne voit la vie que dans le conflit: imaginez les mères de famille avec leur bébé dans les bras se pointer au tribunal pour demander une place de garde: cela fait froid dans le dos d'imaginer cette France d'après Sarkozy.

Pareil il récidive avec les handicapés et leurs parents qui auront un droit opposable, c'est à dire qui pourront aller engorger les tribunaux. J'ai été très heureuse qu'elle relève l'immoralité politique de Sarko qui parle des handicapés alors que c'était elle qui avait mis en place, en concertation avec les associations, le droit à la scolarisation dans les écoles les plus proches de leur domicile des enfants handicapés. Je me souviens parfaitement de cette époque et de la mobilisation exemplaire des enseignants qu'elle avait su convaincre. Alors venir comme elle l'a si bien dit, évoquer ce problème la larme à l'oeil, c'est du vrai populisme.

Elle a été offensive et c'est ce qu'il fallait qu'elle soit, car les Français attendent de l'autorité, elle a montré qu'elle ne se laissait pas faire. Machisme ambiant oblige, une femme doit montrer cette poigne si on ne veut pas dire que ce n'est "qu'une femme".

Pour terminer elle a clairement mis en évidence l'incapacité d'agir de Sarkozy qui lui a assené qu'il ne pourrait pas recruter des fonctionnaires aux postes où il en manquait car il ne pouvait pas utiliser les crédits affectés à un poste pour un autre. Elle lui a répondu mais si vous ne pouvez rien pourquoi voulez vous accéder aux responsabiltés? Et elle a parfaitement raison: imaginez qu'il dit qu'il va tout révolutionner et il est stoppe sur un élément ridicule! J'espère que les journalistes vont relever ce passage du débat car ce qu'a dit Ségolène c'est véritablement la phrase du débat qu'il faut retenir!

Cerise sur le gâteau, Ségolène est belle! Elle était droite quand lui était courbé, le dos bien rond. Il est réellement moche par ce qu'il dégage. Si les gens scrutent son regard, c'est un regard inquiet et non apaisé. J'aimerais donc que le beau visage de Ségolène porte les couleurs de notre drapeau à l'étranger.

Croisons les doigts pour aller vers une France belle et fière et non pas une France d'affrontement, une France où les Français sont sans cesse incités à aller vers les tribunaux, exactement comme ce qui se passe aux Etats-Unis. Cela y a donné une société anxieuse et même paranoïaque comme disent les journalistes américains!

Écrit par : samira | 03/05/2007

Elle s'est bien battue la belle et révoltée Ségolène!
Mais le combat est inégal. Elle doit se battre contre le pouvoir politique, médiatique, économique et financier.
Son seul contre pouvoir c'est le peuple souverain. Mais je doute qu'elle parvienne à inverser la tendance!
Son élection serait une surprise. Divine, comme elle!
Sa vision de la société n'est pas tout à fait la mienne mais elle a le mérite de placer l'humain au dessus de tout le reste.
Ceci dit je ne me serai pas sentie à l'aise à Charlety, mais pas moins qu'à Bercy!
Je souhaite pour notre pays que le Président Sarkosy puisse rassembler car rien ne serait pire qu'un troisième tour dans la rue.
Car si tel était le cas, chacun à gauche comme à droite récoltera ce qu'il a semé.
Notre responsabilité de citoyen et d'électeur est engagée mais celle de nos dirigeants et de nos élus plus encore!

Écrit par : Betty | 03/05/2007

A méditer:

"Montesquieu aborde la peur en ennemie irréductible de la liberté du citoyen. Elle provoque chez lui l'incapacité de raisonner, d'agir, de définir ses propres fins et même de posséder quelque singularité que ce soit qui distingue les hommes les uns des autres."

Vous ne trouvez pas que cela illustre bien ce qui se passe actuellement en France? Sarko a joué sur les peurs et en particulier sur celle de l'étranger par qui tout le mal de la société française est arrivé, et les Français ont quasi-instantanément perdu toute leur cohérence et esprit de réflexion.

A chaque fois que je lis des posts de gens qui vont voter Sarko, ou rencontre des gens qui vont voter Sarko, ils reconnaissent tous les dangers qu'il représente mais ils ne savent pas très bien pourquoi, ils voteront tout de même pour lui...Ainsi va la vie et l'agonie de la démocratie française (même Bayrou la perçoit). Sarkozy sera élu dimanche président de la peur insidieuse semée dans les esprits, et les CRS se préparent déjà à en relever le défi sur le terrain. Toutes les compagnies de CRS sont actuellement en alerte rouge (dixit les médias). Quelle belle image de la France donnée à l'international. Nous faisons décidément de mieux en mieux...Une pensée pour nos pauvres CRS eux aussi victimes de la montée des tensions savamment orchestrées.

Écrit par : samira | 03/05/2007

Le rouleau compresseur continue : à présent l'UMP travaille à la création d'un parti centriste pro-Sarkozy !
Ou tout cela va-t-il mener la France ?
La concentration des pouvoirs !!!
L'écrasement de tout ceux qui ose penser autrement que la pensée unique.
Et un jour prochain, tous ceux-là qui s'agglutinent autour de cet hyper-actif (c'est pas une qualité mais une maladie)
nous diront qu'ils ne savaient pas ?
Si...ils savent, et ils sont faibles.

Mathilde

Écrit par : mathilde | 04/05/2007

Mathilde,

Tout à fait d'accord avec votre msg de 11:07 et le pire dans tout ça c'est qu'il y aura une majorité d'électeurs qui va approuver!
J'écoutais JM Cavada hier, qui a la même crainte que bcp d'entre-nous à savoir un troisième tour dans la rue!
Il sera alors trop tard!

Écrit par : Betty | 04/05/2007

Betty, je suis en colère.
Cela n'est pas la colère d'une perdante d'un camp contre un autre, mais celle d'une résistante à la chappe de plomb qui petit à petit nous couvre.

Je suis en colère...pas comme SEGO....je suis révoltée contre ce que je croyais ma famille.
En définitive, je ne vais pas faire du Besson : les traitres je les laisse à ceux qui les méritent. Ne dit-on pas "qui se ressemble s'assemble" !
Je suis proche des socio-démocrates européens, mais pas du socialisme d'avant le 1er tour.
Je vais voter contre Sarko.
Je vais voter blanc.
La couleur du deuil en Asie, la couleur de la colère légitime. La couleur de ce que l'on estime juste.
Celui qui fustige mai 68, ne va-t-il pas créé son mai 68 ?
Heureusement que notre béarnais est un terrien, bien planté dans son terroir, dans sa force intérieure, car ce qui l'attend n'est pas rien.
Est-ce que là où nous attendions grâce à ses belles paroles, VILLEPIN, nous assistons à l'émergeance d'un homme digne du Grand Charles ?
Le serial killer de la politique ne fera pas de lui une bouchée comme de tous les autres,
Villepin compris.

Il y a une petite chose que je ne vais jamais arriver à faire :
appeler SARKO...président SARKOZY, et je ne crois pas être la seule.

Il y avait le général de Gaulle, président de la France et de tous les Français.
Les présidents, Pompidou, Giscard d'Estaing, Mitterrand, Chirac....et puis il y a rupture, la cassure.
SARKO restera SARKO, et l'habit ne fera pas le moine.
Celui qui veut démontrer à son père qu'il n'est pas nécessaire d'aller en Amérique pour réussir quand on est enfant d'immigré : Oui, il va réussir à créer son Amérique à lui chez nous, et bien autre chose, encore, mais que l'on découvrira, au fil des jours, des mois...des années sûrement pas, car cet homme sera désavoué très vite, à la façon d'un Olmert...d'un Aznar ou d'un Berlusconi,d'un Bush.

Mathilde

Écrit par : mathilde | 04/05/2007

Heureusement que le ridicule ne tue point !
MAM a dit ceci sur les ondes :

"Il est évident que j'ai une carrière qui m'y prépare (à Matignon) et que je me suis préparée", a-t-elle déclaré sur France Info, à deux jours du deuxième tour de la présidentielle.

Ils seront à combien à Matignon ?

Entre FILLON, BORLOO, MAM, et le compagnon de MAM sur le perchoir, DUPONT-AIGNAN qui se rallie à SARKO (dans l'espoir que l'on lui laisse 100 circonscriptions), SARKO qui veut se rendre chaque année en Savoie pour faire honneur aux résistants,alors qu'il a tué les gaullistes, et les députés UDF qui se rallient pour assurer leur assurance-survie, et la liste est sans fin.

N'y aura-t-il donc que SARKO pour rester fidèle à lui-même ?
N'est-ce pas lui qui a dit que les promesses n'engagent que ceux qui y croyent ???

Nous les femmes avons souvent la preuve par l'exemple au quotidien de la capacité de lâcheté du sexe dit fort (je mets MAM chez les mequetons, car elle en a des c....... à la place des amydales.
Mais à ce point, je crois qu'en politique, ils battent tous les records.

Toutefois je dois reconnaître que JPG n'entre pas dans cette catégorie, car il ne m'a pas encore baillonnée !

Que ses électeurs l'élisent, même à l'UMP, car il va en falloir des JPG pour empêcher le naboléon d'en commettre des folies dignes du divan de Gérard Miller !

Mathilde

Écrit par : mathilde | 04/05/2007

Le racisme sur lequel a joué Sarkozy ne passe pas à mon niveau. Depuis plusieurs semaines j'ai senti le regard des Français dans les trains et les métros se durcir lorsqu'ils regardent des gens qui leur apparaissent d'origine étrangère, et j'en fais partie à leurs yeux.

J'aurai beaucoup de mal à trouver naturel et logique que des gens votent pour un raciste avéré qui a pris, pour des raisons électoralistes, la lourde responsabilité de jouer sur la misère sociale des Français du au chômage que ni la droite ni la gauche n'ont su résoudre.

Sarkozy a fait appel aux figures fantasmatiques les plus horrifiantes pour le Français de souche, à savoir l'image du mouton égorgé dans la baignoire", alliée avec la menace de l'étranger dans la juxtaposition d'un ministère de l'immigration et de l'identité nationale.

Sarko ne sera jamais mon président. Pour moi la France et les Français se sont égarés. Nous en paierons tous les conséquences car les relations dans notre société vont se durcir terriblement. Je ne considère pas que voter pour un raciste qui a joué à monter les Français les uns contre les autres soit un acte anodin.

A chacun de nous d'assumer ses choix. Cette situation est très douloureuse pour moi, avec en plus ce que Sarkozy a causé comme souffrances à Dominique de Villepin (CPE, Clearstream et le crochet du boucher), et ça je ne le pardonnerai jamais car je porterai pour toujours, au plus profond de moi-même, le deuil de la perte de ce grand homme que la France a laissé assassiner politiquement. Je connais trop ce qu'il a réalisé pour notre pays, et ironie du sort c'est parce qu'il a fait de bonnes choses que la droite dirigée par un atlantiste communautariste va l'emporter pour justement faire tourner le dos à la France que Dominique de Villepin aime et a toujours défendue.

Il ne faut pas voter blanc car le blanc n'a aucune signification. C'est encore une entourloupe qui a été largement diffusée sur les ondes...Jamais nous n'aurons assisté à une telle élection qui bafoue toutes les règles de la liberté d'expression et d'opinion, et qui manipule l'information!

Écrit par : samira | 04/05/2007

Conversation saisie ce soir dans le train entre trois jeunes filles, probablement âgées d'environ 25 ans, et d'allure BCBG: "il ne faut jamais donner le pouvoir à des femmes". Elles n'ont cessé dans leur conversation de dire du mal des femmes, que ce soit dans le monde de l'entreprise ou en politique.

J'ai toujours pensé que si les femmes avaient tant de problèmes dans la société, c'était aussi parce qu'elles-mêmes étaient très dures et même méchantes les une envers les autres. Elles ne se pardonnent jamais rien entre elles.

Au premier tour, davantage de femmes ont voté pour Sarko que pour Ségolène. Je pense que la clé est probablement à rechercher dans le mépris que les femmes ressentent pour elle-même et dans la mauvaise image qu'elles ont de leurs propres capacités à réussir.

Les mères devraient un jour prendre conscience du fait que de la manière dont elles élèveront leurs propres filles, et du regard qu'elles portent elle-mêmes sur les autres femmes, dépendra le sort des femmes dans la société (et ce, quelquesoit le domaine). Il y a encore bien du boulot dans la société française pour améliorer le regard des femmes sur les femmes, afin qu'il devienne tout simplement objectif!

Écrit par : samira | 04/05/2007

Samira, voter blanc est l'expression d'un vote de contestation.
Etre dirigé par une femme ne pose plus de problème à la majorité des hommes.
Quand une femme dirige des femmes et des hommes, la difficulté surgira plus souvent du côté des femmes.
La femme française manque encore d'ambition, et a du mal à accepter celle des femmes qui en ont.
Et il y a femme et femme !
D'ici une génération, cela se sera normalisé.
Personnellement, j'ai 50 ans, une grand-mère qui n'a jamais travaillé, une mère qui a travaillé jusqu'à la naissance de son premier enfant, et moi, qui a toujours été active.....mais mais mais, pour ma mère mon avenir professionnel se limitait à 2 choix : épouser un vigneron (je viens du vignoble) ou épouser un homme d'affaires/commerçant ! Conclusion j'ai longtemps voulu mon propre vignoble, et suis devenue une femme d'affaires fort curieusement....probablement le phénomène post 68 tant décrié par Sarko.
Ma fille qui a 25 ans a été élevée avec comme ligne de mire qu'il était indispensable de ne jamais dépendre financièrement d'un homme et de s'assumer professionnellement, même et surtout si la vie privée est positive.

En revanche, si dans quelques années je suis grand-mère, j'arrêterai ou mettrai mon activité au ralenti pour devenir une véritable grand-mère. Une jeune femme qui a une vie professionnelle prenante, doit pouvoir se reposer sur la personne qui apportera le complément affectif et éducatif, et la disponibilité 24 heures/24.
Avec le recul, l'on constate trop souvent des parents brillants, et leurs enfants trop livrés à eux-mêmes ou à des filles/garçons au pair.
La femme française mène de front tout, et subit trop de pression. Nous les mères de la 1ère génération pré & post 68arde avons connu ce nouveau mode de vie, avec pour près de la moitié, le divorce en prime, et déjà les premières retraites maigrichonnes pour la majorité des femmes.

Toutefois, pour en revenir à Ségolène qui est de ma génération, d'un village lorrain à une 50aine de km, elle a eu cette vie-là, et a fait de sa vie ce qu'elle a décidé d'en faire, avec les sacrifices et joies, qui vont avec.

Les femmes en effet n'ont pas voté la solidarité féminine, mais l'homme politique, qui en l'occurence est une femme.
Je trouve cela plutôt sain et mature.
Si la majorité d'entre elles ont voté Sarko, c'est parce que la droite est majoritaire.
Sarko n'est pas un symbole masculin, et s'il a une belle femme, il a du mal à la garder !
Cela ne donne pas une image très positive, et
cela ne l'a pas desservi plus que cela.

Je crois que beaucoup de femmes votent encore comme leurs hommes, comme si elles leur étaient infidèles si par hasard elles ne pensaient et votaient par elles-même.
Mais cela aussi change.

Les femmes et les hommes doivent réinventer leur vie commune, leurs complémentarités, leurs différences, la répartition des charges.

Ségolène était interressante sur ce point de vue-là car elle était une femme complète, avec tous les aspects de la femme, ce qui n'est pas le cas de MAM par exemple.
MAM a hérité de l'expérience et strapntin de son père. Elle a choisi (ou non) de ne pas être mère, et n'a donc pas vécu toutes les charges qui en découlent.
MAM est un homme de la vieille école, et elle a même pistonné son compagnon pour le faire hisser sur le perchoir.
Qui serait Patrick Ollier sans MAM ?

Segolène s'est faite toute seule, et a freiné l'ascension de son compagnon, pour qui elle aura été un cauchemar doublé d'une fierté, mais tout sauf une promotion !

Les dés sont jetés, et les résultats des sondages parlants. Ségolène se bat comme une lionne, mais si j'adhère à son projet social, je ne peux la suivre sur le plan économique.

Chez Sarko, le projet économique me sied assez, mais je ne ferai jamais confiance à l'homme.

Bayrou est devenu mon "homme" et je me situe déjà dans le bal des législatives, qui devraient former le contre-pouvoir démocratique.

La déception est grande, était grande, mais il faut aller de l'avant et se placer dans le combat à venir et avenir.


Je ne m'explique pas comment le 6ème sens des femmes ait si peu fonctionné tant les propos de Sarko sonnent faux !

RV dans l'aventure d'après et que les Français continuent à s'exprimer par les urnes et non par les émeutes et la rue.
Nous avons les outils démocratiques pour cela.

Mathilde

Écrit par : mathilde | 05/05/2007

En politique nous sommes dans la lutte de pouvoir qui dépasse largement le clivage homme-femme.
Le pouvoir pour le pouvoir. La défense des intérêts particuliers et non celui de l'intérêt général et supérieur du pays.
La recette fonctionne mieux que jamais alors pourquoi s'en priveraient-ils?
Je suis une mère, une citoyenne, une femme qui souffre de ce formidable gâchis.
Oui je souffre face à mon impuissance à changer la donne, face à ceux en qui j'avais mis bcp d'espoir et de confiance. Je me sens trahie!
Politiquement je n'y trouve plus mon compte, ni au niveau local, ni au niveau régional et maintenant au niveau national!
La boucle est provisoirement bouclée pour l'électrice que je suis.
Dans cette souffrance il y a une dose non négligeable de colère qu'il faudra bien que j'évacue d'une manière ou d'une autre.
Mon combat sera dans les urnes et non dans la rue.
Je vais donc tout remettre à plat mais sans jamais faire fi des valeurs qui sont les miennes!

Écrit par : Betty | 05/05/2007

Chère Mathilde,

Vous dites "nous avons les outils démocratiques". Je pense et ne suis pas la seule dans ce cas, à constater que les Français ont complètement été bernés. Ils ont été manipulés par les médias qui ont filtré ce qu'ils souhaitaient relayer. Ces derniers n'ont cessé de manipuler l'information. Regardez comme la prestation de Royal lors du débat a été descendue par les médias, alors qu'elle s'en est très bien sortie. regardez comment le journaliste PPDA s'est permis de dire que si Sarko ne regardait pas Ségolène dans les yeux c'était de la faute de Ségolène: on aura tout entendu!

Qui a parlé du fait que 27 économistes avaient qualifié dès le 24 février, le projet économique de Royal beaucoup plus pertinent que celui de Sarko? Personne!

Même un homme sage comme Jean-Marie Cavada a dit que le troisième tour serait social et se jouerait donc dans la rue. C'est une évidence car les Français qui n'auront voté pour Sarkozy, soyons francs et reconnaissons-le, que pour le sujet de l'immigration vont alors se rendre compte, comme par hasard, qu'ils ne sont pas prêts à accepter tout ce qui va les concerner eux-mêmes dans leurs vies quotidiennes comme une plus longue cotisation ce qui veut dire départ à la retraite repoussé; travailler plus pour gagner plus: ils vont s'apercevoir qu'ils ne le pourront pas car il n'y a pas assez de travail et les entreprises délocalisent; suppression de la carte scolaire: seuls ceux qui ont des enfants brillants ou bien du piston, pour avoir réellement le choix de l'école de leurs enfants. ce qui signifie que pour les classes populaires et moyennes, désolée mais leurs enfants se retrouveront tous dans les moins bons établissements et s'enfonceront donc encore davantage: merci Sarko pour la France de demain; l'augmentation de la franchise sur les soins médicaux: les Français n'en voudront pas; le contrat unique: Valérie Pécresse l'a dit hier: le seul tort du CPE c'est qu'il n'a pas été expliqué mais maintenant le contrat unique les Français l'accepteront or c'est totalement faux, car les Français n'accepteront pas la flexibilité dans le travail qui signifie pour eux précarité augmentée, et surtout déséquilibre des pouvoirs avec leur employeur....

Effectivement la rentrée va être très chaude car beaucoup de Français qui se sont laissés aveuglés par la peur de l'étranger suscitée par sarko, vont se réveiller et rejoindre les Français qui ne voulaient pas voter Sarko; sans compter les sujets comme la modification de la Laïcité ou la discrimination positive qui vont souder les Français entre eux et soit dit au passage, mis à part Rachida Dati et quelques autres qui militent pour la discrimination positive, les Français de l'immigration n'ont pas envie de la discrimination positive car ils ne souhaitent pas être pistonnés et déclencher ainsi encore plus la haine des Français de souche.

Pour ceux qui pensent que les Français vont se ressouder comme après chaque élection et admettre le nouveau président, je suis au regret de vous annoncer que ce ne sera pas le cas et cela se démontrera dans la rue car les syndicats d'enseignants, de cheminots...vont reprendre du poil de la bête. Nous allons vers une France bloquée qui s'enfoncera encore davantage sur le plan de la compétitivité économique et de l'attractivité pour les capitaux étrangers. Prions simplement que cela ne dégénère pas en affrontements dans la rue car nombreux seront les frustrés à commencer par ceux qui ont été stigmatisés durant ces élections. Cela fait trop d'élections que tous les maux de la France sont mis sur le dos des gens d'origine étrangère or ces maux sont de la faute de la classe politique qui n'ont rien su gérer, à commencer par le ministre de l'intérieur pendant les 4 dernières ! Il ne sert à rien de se leurrer.

Écrit par : samira | 05/05/2007

Voici comme notre classe politique est moralement belle et quel dommage que nous n'aurons pas la possibilté de la changer!

Hier, une équipe de France 2 et de RTL ont surpris Claude Allègre (l'ancien ministre sociualiste, si si) sortant de manière discrète du QG de l'UMP!!!!

http://www.dailymotion.com/inet/video/x1w6df_allegre-a-la-soupe-sarkozienne

Écrit par : samira | 05/05/2007

Ceux qui vont à la soupe sont si nombreux, que c'est ceux qui n'y vont pas qui sont à relever.
Demain à cette heure-ci, nous saurons combien de Français auront voter pour la pensée unique, en tenant compte de ceux qui ont boudé les urnes, et des bulletins blancs.

SARKO a créé une rupture dans notre pays, et nous en connaîtront l'étendue très vite.

J'espérais une sortie plus honorable pour Chirac.
Villepin doit avoir hâte de rendre son tablier.

Je crois que nous avons déjà la gueule de bois pour avoir trinquer avant l'heure du Sarko sans modération !

Mathilde

Écrit par : mathilde | 05/05/2007

SARKO est président.
Nous saurons très vite si nous avons ....si 52,7 % des bulletins valides ont élu un homme d'état ou un illusionniste.
Prochaine étape : les législatives.
DSK a déjà annoncé la couleur concernant la création de son parti des démocrates sociaux.
Bayrou crée le Mouvement démocrate. Ségolène fête sa défaite...du jamais vu.
Elles fait la fête avec ses électeurs...une véritable passsionaria qu'il sera difficile de déloger.
Effectivement les femmes fonctionnent différemment en poltique.
Mais je crois qu'il y aura une innovation dans la présidence de la république : il semblerait qu'il n'y a plus de future-première dame ?
Bernadette continue à s'occuper des pièces jaunes ?
Mathilde

Écrit par : mathilde | 06/05/2007

Je ne sais pas très bien de quoi parlent les Français lorsqu'ils emploient à présent le mot de "respect". Cela ne les a apparemment pas génés que l'élection du président de la France se soit jouée grâce au "mouton égorgé dans la baignoire" et à l'immigré qui menaçait l'identité nationale. C'est à partir de ces sujets là que l'élection s'est cristallisée et que les esprits français se sont malheureusement fermés à la discussion, car ils étaient atteints par la peur. Un jour vous redéroulerez le film de cette élection de la honte et du mépris et vous le réaliserez.

Je suis choquée d'entendre les hommes politiques et les journalistes dirent à présent que la victoire de cette élection ainsi que de la démocratie française, c'est le recul important de l'extrême droite alors qu'en réalité les voix de l'extrême droite se sont quasi-intégralement retrouvées dans ce qui était autrefois appelée la droite modérée.

Le Gaullisme est mort! Sera t-il ressuscité? Je ne le sais pas car pour qu'il le soit il faudrait, vu l'étendu des dégâts qu'un homme de très grande envergure accepte de se battre enfin pour défendre cet idéal. Or, cet homme, qui porte en lui cet idéal, Dominique de Villepin, est à terre et il ne pourra renaître que s'il se passe des choses très graves dans notre pays. Je ne souhaite pas qu'il se passe des choses très graves dans notre pays. Mais lorsque j'entends un discours de président aussi peu empreint de diplomatie, et parler de "burka" au moment même où nous avons un compatriote retenu comme otage par les talibans, je me dis que la France et les Français auront droit au pire dans les années à venir.

Que dire de la référence, dans le même discours, aux "alliés" américains au côté desquels la France se tiendra toujours? Est-ce là la crainte que nous avions et qui se confirmera de l'entrée de la France en guerre en Iran ou en Irak au côté de nos "alliés américains". Bonjour le surendettement de la France vec l'effort de guerre. Adieu toutes les promesses pour les investissements en vue de continuer à faire renouer la France avec la croissance comme a si bien commencé à le faire Dominique de Villepin.

Il n'y a aujourd'hui pas une France mais deux car les insultes qui ont été proférées pendant cette élection ne seront ni oubliées ni pardonnées. Je vous le dis car je connais mieux que vous la culture de ceux qui ont été offensés et cela ne se rachètera pas aussi facilement. Et vouloir racheter, c'est donner plus à certains qu'à d'autres et cela oeuvrera alors à la communautarisation...ce qui est la dernière des choses à faire actuellement. Il n'est pas nécessaire de vous faire un dessin!

Écrit par : samira | 07/05/2007

6 mai, 20 heures: nous sommes passés de l'ombre à la lumière!
Réjouissons-nous, pour nous et notre pays!
Après le temps des paroles va venir celui des actes.
NS été élu pour mettre en oeuvre un programme, il devrait logiquement avoir les moyens de gouverner et son succès le légitime. 53% des électeurs ont dit oui à son package.
Cette présidence il l'a voulue passionnément,
ça y est c'est fait!
Je jugerai sur pièce et je lui souhaite bonne chance dans l'accomplissement de sa mission.
La droite a gagné la présidentielle mais a perdu le titre de droite la plus bête du monde au profit de la gauche et plus particulièrement des socialistes!
Ils se déchiraient sur les plateaux hier soir , ce n'était ni l'endroit ni le moment.
Leur défaite est collective. Ségolène n'a pas eu bcp d'appuis, elle a pris des coups dont les plus rudes sont venus de son propre camp ( ça ne vous rappelle personne?), elle n'a pas réussi son grand écart mais elle continue de s'entraîner!
Je ne me fais donc aucun souci pour la droite parlementaire aux prochaines législatives.
Les sondages sont déjà de retour et ainsi va la politique!

Écrit par : Betty | 07/05/2007

La droite a gagné...avec des méthodes pas toujours dignes.
En face, ils n'ont pas été plus dignes.
Chez Sarko, cela n'est pas le programme qui me dérange mais l'homme.
Je ne crois pas que la fonction changera fondamentalement l'homme.
Le positif, c'est qu'il est entouré de personnes compétentes, et qu'il ne pourra décider de rien d'essentiel tout seul.
Qu'un véritable centre renaisse, et que les extrêmes aient été gommées, voilà la bonne nouvelle.
Le Front National était un vote essentiellement protestataire, et ils ont retrouvé un toit plus consensuel.
La gauche a besoin de se transformer radicalement, et va probablement se morceler. DSK se séparant pour créer son courant de sociaux démocrates, et pouvant devenir l'aile gauche du Mouvement Démocrate de François Bayrou, voilà qui serait un pas de géant en avant !
La démocratie a pu faire un choix plus légitime qu'en 2002.
Une page de l'histoire de France se tourne.
Tous les hommes politiques d'aujourd'hui sont nés après guerre, quinqua en majorité, et cela donne une vitalité nouvelle, des espoirs nouveaux.
Ce qui est important, et cela il l'a réussi SARKO, c'est de pousser les Français dans les urnes, et de se sentir concernés par la politique.
Dans un mois les législatives devraient renouveler notre parlement en profondeur, et cela n'est qu'après que nous aurons un rééquilibrage, et une vision plus juste du choix des Français.
Je regrette Dominique de Villepin.
Mais cet homme n'aurait jamais réussi à se laisser aller à certains grands écards comme Sarkozy, et ne pouvait donc pas être plébiscité par une France perturbée certes mais pas fondamentalement en danger.
Que lui crée son courant gaulliste, ne serait pas un mal, mais son destin est probablement ailleurs.

A présent il faut faire avec ce que le peuple a choisi en toute légitimité.
Que François Bayrou réussisse à créer le contre-pouvoir, et sans s'opposer sans motif sérieux et argumenté. Le non pour le non est stérile.
Toutefois, le contre-pouvoir doit se trouver hors de l'UMP.
Que Sarko veuille créer un courant centriste et socialiste à l'UMP pour déculpabiliser les fuyards ou retournements de vestes, est la voie de la concentration et une impasse.
Que la France gagne, et que SARKO ne démérite pas à l'International !
Qu'il arrive à faire ce qu'il a dit, et cela relèvera déjà du miracle.

Mathilde

Écrit par : mathilde | 07/05/2007

Chère Betty,

Qu'entendez-vous par : "6 mai, 20 heures: nous sommes passés de l'ombre à la lumière!
Réjouissons-nous, pour nous et notre pays!"? Avant, c'est à dire sous mon cher Dominique de Villepin, vous pensez que nous étions dans l'ombre? Je ressens l'inverse à vrai dire!

Franchement, ne faut-il pas garder les pieds sur terre? Les journalistes étrangers sont bien plus mesurés que ceux Français, et je pense qu'il sera désormais plus instructif (afin de résister à l'anesthésie collective) de lire ce que disent, de la France, les autres pays. Car déjà, là nous avons eu ces derniers mois un aperçu de ce que valaient nos journaux, cela ne pourra donc que devenir encore moins objectif: la nécessité d'avoir à manger guidera la cadence de leurs pas!

Certains journaux belges ont quant à eux relevé le discours "quasi messianique" du nouveau président de la France et sa volonté de revenir à avant mai 68, à un moment où il faudrait au contraire que les Français et la France apprenent à rester debout et à se battre plustôt qu'avoir sans cesse peur de tout!

Pour l'international on en reparlera dans quelques temps, car Poutine n'aura probablement pas oublié que N. Sarkozy avait dit qu'il ne lui serrerai pas la main, et les Chinois sauront se souvenir, au moment de passer leurs gros marchés, que N. Sarkozy avait dit qu'il n'irait pas chez eux. La France apprendra vraisemblablement à ses dépens qu'elle n'est plus aussi indispensable et que beaucoup de pays peuvent parfaitement faire leur business sans nos entreprises, nos pauvres entreprises qui ont déjà de plus en plus de mal à l'international (voir les classements mondiaux).

Et si nous remettions tous à consommer uniquement français et que nous fermions également les frontières? Après tout puisque tous les maux viennent de l'extérieur, la France resplendirait peut-être alors à nouveau, ou disparaitrait définitivement...

Écrit par : samira | 07/05/2007

J'avais bien entendu compris, chère Betty, que pour le passage de "l'ombre à la lumière", vous faisiez de l'humour...

Écrit par : samira | 07/05/2007

Les commentaires sont fermés.