Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2007

La Voix est Libre

Ce samedi, j'étais l'invité de l'émission politique de France 3 Sud "La Voix est Libre".

Retrouvez cette émission en deux parties : la première consacrée à la politique nationale et la seconde à la politique locale.





Commentaires

Vous devenez pathétique Monsieur GRAND.

Vos paroles tournent à la rigolade. Vous devez en rêvez toutes les nuits de Jacques DOMERGUE.

Peut-être, un peu jaloux ?

...

Écrit par : romaine | 08/10/2007

C'est vous Romaine qui êtes ringarde ! Toujours et encore là pour cracher votre venin et trouver du mal partout !

Jaloux de qui ? du tombeur de Frêche ? faites moi rire !!!

Écrit par : Eric | 08/10/2007

Romaine,

Plutôt que de déverser tout votre fiel sur le blog de JPG, conseillez à Monsieur Domergue, qui semble-t-il a votre soutien indéfectible, de créer son blog pour les prochaines élections municipales. Ainsi, s'il n'est pas filtré outre mesure, les montpelliérains pouront y déposer tous leurs messages de soutien et d'encouragement.

NB: si, comme vous le prétendez, vous avez soutenu en son temps René Couveihnes, votre rapprochement avec Jaques Domergue tient alors du grand écart... Mais c'est peut-être aussi cela le débauchage que l'on appelle ouverture ! Sachez que pour ma part j'ai effectivement soutenu l'ancien maire de la Grande-Motte lorsque JPG voulait devenir le patron départemental du RPR au début des années 90. Je le regrette d'autant plus qu'à une voix près l'UMP ne serait peut être pas aujourd'hui ce qu'elle est. Mais j'étais jeune, et je venais d'arriver dans l'Hérault... Sachez aussi que philosophiquement, JPG est certainement beaucoup plus proche de M. Couveihnes que de votre candidat à la mairie de Montpellier.

La politique n'est elle pas un combat d'idées avant tout ???

Écrit par : Républicain | 08/10/2007

Lorraine vous ne servez plus à rien en politique.
alors veuillez laisser tranquille monsieur Grand qui lui,contrairement à beaucoup d'autres, a de véritables convictions et un sens aigu de la loyauté.

Écrit par : La droite | 11/10/2007

Monsieur le Député, cher Jean-Pierre Grand,

En ces temps difficiles pour notre pays, il est très important que des hommes de votre valeur continuent à servir un idéal, celui de la France.

Nous devons, chaque jour, nous battre pour préserver l'esprit de notre démocratie. Que deviendrait la France si elle venait à le perdre? Devrions-nous alors, nous aussi, descendre dans les rues pour faire notre "Révolution orange" avec les risques civils que cela entrainerait?

Continuez à être un homme libre, cher Monsieur Grand. La France n'a pas besoin de bénis oui-oui. Ceux-là le peuple français les méprisera et ils recevront sa foudre sur la tête, car le pouvoir a toujours besoin qu'on le maintienne les yeux ouvert. Le pouvoir n'a pas besoin d'être aveuglé et donc trompé.

Il est d'autre-part inadmissible, qu'aujourd'hui, l'Elysée et Matignon acceptent, que dans ceux qui participent à la gestion de notre pays certains se permettent d'utiliser des mots ou des comportements qui salissent l'image de la France. Je fais ici référence aux Amara, Dati, Gaïno, devedjian...et que l'on tente de vous faire taire, vous, qui ne faites que votre travail d'élu qui alerte sur certaines difficultés de terrain.

J'attire également votre attention sur le fait que les Français de droite qui ont voté ont été trompés. Ils n'ont en effet jamais voté pour que l'on appelle, au sein du gouvernement, des personnalités qui ont, sur le terrain, toujours insulté les idées défendus par les élus de droite. Il y a duperie et ces duperies laissent un sentiment de terrible impuissance mais aussi de rage dans le coeur de nos concitoyens qu'ils soient de droite ou de gauche car finalement, si les meilleurs étaient à gauche pourquoi a t-on vendu à l'ensemble des électeurs que la gauche avait bradé la France et qu'il fallait donc l'exclure?

Courage cher ami Jean-Pierre Grand, les hommes passent mais la France reste: le retour de bâton sera à la hauteur de la duperie...

Écrit par : samira | 12/10/2007

Il y a quelques jours, Jean-Pierre GRAND a émis des réserves quant aux capacités du candidat choisi par l’UMP à gagner les prochaines municipales à Montpellier, exprimant par la même occasion sa préférence pour le Maire sortant.

Aussitôt, les instances départementales de l’UMP ont adressé au secrétaire général une demande d’exclusion, trop contents de pouvoir enfin se débarrasser d’un élu digne de ce nom !

Que Jean-Pierre GRAND ait raison ou tort, chacun se fera son opinion. Mais la question devient secondaire en plein débat sur les tests ADN et son corolaire, le droit d’expression des ministres ou secrétaires d’Etat dits « d’ouverture ».

Est-il concevable que ces derniers aient une liberté de parole à laquelle on ne veut fixer aucune limite (tant sur le fond que sur la forme…) alors qu’à la moindre occasion, les parlementaires de la majorité sont convoqués à l’Elysée pour un recadrage en règle (posant par ailleurs le problème de la séparation des pouvoirs entre l’exécutif et le législatif dont il faudra débattre rapidement) ?

Qui sera le prochain ? François Goulard pour avoir suggéré le départ de M. Hortefeux ? Georges Tron ? Hervé Mariton ?...

Jean-Pierre GRAND ne doit pas être la victime de la confusion qui règne au sommet de l’Etat sur la politique d’ouverture et la solidarité gouvernementale. Un problème local, et qui le restera, pourrait très vite avoir des rebondissements nationaux. Pour le respect des règles fixées par notre Constitution, pour le bon fonctionnement de notre vie démocratique, nous devons lui apporter notre soutien.

Écrit par : Républicain | 12/10/2007

Un élu a encore le droit de donner son avis tant que c'est de manière respectueuse surout quand le candidat n'a pas encore été désigné, non ?
On est toujours en République ?

Écrit par : vincent | 12/10/2007

Monsieur le Député,

Je suis de tout coeur avec vous et vous encourage malgré les risques d'exclusion à continuer à parler librement.

Vous n'avez de compte à rendre qu'aux français qui vous ont élu et non au régime des partis qui voudrait faire des élus de la nations de simples robots qui ne feraient que ce qu'on leurs dit de faire.

Sébastien NANTZ
Président de l'Union du Peuple Français

Écrit par : Sébastien NANTZ | 14/10/2007

jpg a toujours roulé pour mr freche,il vient de se devoiler au grand jour il était en service commande tout le temps par freche . memes si l' ump le vire, freche lui aura promis un poste .puisque freche lui a toujours mit en face des gens pourlui facilité la tache pour les elections

Écrit par : liberté | 14/10/2007

Je ne connais pas bien le contexte local et je ne sais même pas si les propos qu'on prête à JPG ne sont pas tronqués ou sortis de leur contexte, peu importe.
Tout ce que je sais c'est que nous devrions nous estimer heureux d'avoir des députés qui en affirmant leur différence défendent nos principes fondateurs et notre liberté.
Ils n'ont de compte à rendre qu'à leurs électeurs.
Pourquoi ce qui est toléré, permis, encouragé au gouvernement -et qu'on appelle pompeusement l'ouverture alors qu'il ne s'agit en fait que de ralliement puisque cela se fait sur les hommes et non sur les idées- ne le serait-il pas ailleurs.
Certains auraient-ils le droit de vie et de mort pendant que d'autres n'auraient qu'à se taire...drôle de conception de la démocratie!
Dois-je rappeler que les municipales c'est simplement la vie de la cité?
Petits pois libres: chapeau!

Écrit par : Betty | 15/10/2007

Monsieur Jean Pierre GRAND, vous avez notre soutien, notre confiance nous sommes avec vous et nous vous soutiendrons jusqu'au bout. Sachez garder votre liberté de parole. Les jeunes villepinistes libres sont avec vous.

Écrit par : Réda | 16/10/2007

Bertrand Cantat dehors, Michel Lajoye dedans…

A quelques jours de disance on vient d’assister à deux évènements qui dénotent une personalisation des peines et du traitement judiciaire en contradiction avec les principes de notre droit, d’égalité et de légalité.

Bertrand cantat condamné (légèrement) à 8 ans de détention pour le meurtre de sa compagne vient d’être remis en liberté au bout de 4 ans sous le régime de la conditionnelle en raison de sa bonne conduite et de sa “volonté manifeste de réinsertion”.
Cette libération est d’autant plus surprenante quand on sait que la mère de Marie Trintignant s’est opposée à cette remise en liberté, et que Cantat a l’obligation de suivre une thérapie liée à son état psychologique, ce qui semble en contradiction avec ses liens étroits et maintenus avec le monde du show-bizness.

Michel Lajoye (lourdement) condamné à perpétuité avec une peine incompressible de 18 ans et qui a normalement accompli son temps depuis prés de 2 ans, a fait l’objet en juin 2007 d’une décision de justice lui octroyant un régime de semi-liberté, mais demeure toujours en détention au bout de 20 ans (7000 jours derrière les barreaux) suite à une argutie du parquet.

On comprend d’autant moins quand on sait que Michel Lajoye, lui, n’a pas une goutte de sang sur les mains, qu’aucune partie civile ne s’oppose à sa libération et que son insertion professionnelle dans une entreprise est tout ce qu’il ya de plus banale et d’avérée.
En fait, notre compatriote fait partie de ces condamnés, jugés plus par ce qu’ils sont que pour ce qu’ils ont fait. Victime d’une sorte de “lettre de cachet” qui ne veut pas dire son nom, Michel Lajoye vient d’entrer dans la catégorie des prisonniers politiques que l’état français ne reconnait pas, mais auxquels il réserve toute sa haine et sa mesquinerie.

Écrit par : Jarrid | 17/10/2007

Bonjour Monsieur le Député Grand;
J'ai lu que les UMPistes de votre région ont caressé la cravache de menace d'exclusion si vous ne rentriez pas dans le rang.
En lisant les quelques mails précédants j'ai compris que vous appliquiez l'ouverture, et qui mieux que vous savez ce qui est le mieux sur le plan local !!!
L'ouverture est à sens unique et seulement décidée par le pool de tête ?
Quelle mystification !
Quelle supercherie !
Par les temps qui courent, il n'est pas bon d'être un esprit libre, libre-penseur, et anti-pensée unique UMPiste !!!

Surtout restez l'homme que vous êtes même si vous êtes une race en voie de disparition.
Ce qui compte chez un maire, cela n'est pas son parti, mais l'homme , son équipe et le projet de vie pour les électeurs, le terrain.

Vous êtes le parfait cas d'école du :
"faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais".

Bon vent pour les municipales.

PS.....je préfère manger la "romaine" que de la lire chez vous.
.....quelle aigreur ?
Elle devrait faire un méga cure de carottes !!!

Écrit par : mathilde | 18/10/2007

M. le député-Maire.
J'habite à Montpellier, dans le 3ème canton donc dans la troisième circonscription. Adhérent aux idées de l'UMP j'ai naturellement voté pour vous aux legislatives et je ne regrette pas ce choix, vous êtes un bon député et un bon maire pour Castelnau-le-Lez.
Mais, je ne peux néanmoins être d'accord avec vous sur les municipales à Montpellier. Quand on fait parti d'une famille politique, on respecte les choix de sa famille.
Que vous n'aimiez pas Jacques Domergue, c'est votre droit. Que vous n'appelliez pas à votre pour lui, c'est votre droit.
Par contre, que vous souteniez la gauche et la liste PS Frêche-Mandroux, là je dis pas d'accord.
Je ne suis pas un partisant de vous exclure des rangs de l'UMP, je pense que vous avez tout à fait votre place. Mais de grâce : si vous ne soutenez pas Jacques Domergue, alors ne soutenez personne, surtout pas la gauche.
Que je sache, vous n'êtes pas candidat à Montpellier? Que penseriez-vous si Jacques Domergue soutenait Christine Lazerges pour les municipales à Castelnau si elle se présentait contre vous??

Écrit par : bugatti | 25/10/2007

Les commentaires sont fermés.