Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2007

Synthèse du colloque sur nos Institutions

2f0acf34f80c31f13bd8a18ad5f69512.jpgLe Comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééqulibrage des institutions de la Ve République, présidé par Edouard Balladur, a remis son rapport au Président de la République, Nicolas Sarkozy, ce matin.

J'aurai bien évidemment l'occasion de revenir sur les propositions du comité.

En attendant, je vous propose de télécharger la synthèse des débats du colloque sur les Institutions de la Vème République organisé à Castelnau-le-Lez le 13 septembre dernier.

Jean-Pierre GRAND

Commentaires

Quel visage le comité Balladur propose-t-il de donner à la V°République? Pour une réponse originale vous pouvez consulter l'article suivant:
QUAND LE COMITE BALLADUR COPIE LES AFRICAINS…
http://la-constitution-en-afrique.over-blog.com/article-13440718.html
Il est temps qu'un vrai débat démocratique s'ouvre sur nos institutions.

Écrit par : MODEM | 30/10/2007

J'ai déjà eu l'occasion de venir sur votre blog où je vous avais demandé votre avis sur le rôle de l'ancien président Jacques Chirac dans la chute du gaullisme depuis 25 ans...question auquelle je n'ai toujours pas eu de vraies réponses mais passons...
Je reviens ici pour vous soutenir une fois de plus dans votre action et votre implication politique au niveau national. J'ai lu un article du Figaro concernant les villepinistes et leur action m'incitant à revenir sur votre blog. (http://www.lefigaro.fr/politique/20071102.FIG000000153_les_villepinistes_toujours_prets_a_faire_entendre_leur_difference.html )
Les villepinistes - gaullistes - doivent continuer à mon avis à soutenir Nicolas Sarkozy, [car il faut reconnaître qu'il a une stature gaulliste, cet homme providentiel que la France attendait depuis le général, dommage que Dominique de Villepin n'ait pas réussi à le devenir] tout en gardant sa propre liberté. Les villepinistes doivent garder leur liberté et ce n'est pas un certain Patrick Balkany qui sait plus utiliser sa langue que sa tête ("Les villepinistes ? Ce sont trois ou quatre connards qui existent seulement à la salle des Quatre Colonnes")qui l'en empêchera.
Les villepinistes ne sont pas morts. A sciences Po, même si nous sommes archi minoritaires, nous existons quand même. Nous sommes beaucoup de jeunes gaullistes, et je peux vous assurer que nous serons prêt à militer pour Dominique de Villepin, dès qu'il se remettra dans la scène politique. Personnellement, je pense que l'avenir à moyen terme du gaullisme se fera avec François Baroin et il faudra alors tous se mobiliser derrière lui.
J'espère un jour vous rencontrer même si je suis du Nord car j'apprécie fortement votre intégrité et votre liberté de penser.
Continuez! N'abandonnez pas!
Vive le gaullisme!
Antoine, étudiant à Sciences Po, militant UMP du Pas-De-Calais.

Écrit par : Antoine, jeune gaulliste du Pas de Calais | 02/11/2007

Monsieur le député,

Le comité pour la réforme des institutions, présidé par Edouard Balladur, propose la suppression du système de parrainage pour la présidentielle. Les futurs candidats seraient désignés par un collège de 100 000 grands électeurs, lesquels feraient le tri entre ceux qui auraient le droit de se présenter et ceux qui seraient éliminés d'office, qu'ils soient ou non représentatifs d'un courant d'opinion.

Que pensez-vous, Monsieur le député, de l'instauration, en République, de cette forme de suffrage censitaire préalable à l'élection présidentielle?

Écrit par : Louis | 04/11/2007

Nicolas vient de faire connaître les orientations qu'il entend imprimer à la révision de la Constitution, repoussée aux lendemains des municipales de mars 2008.
Je vous invite à consulter et à commenter une brève originale sur la lettre d'orientation que Nicolas Sarkozy a adressée le 12 novembre dernier à François Fillon:
Sarkozy copiera, ne copiera pas les africains
http://la-constitution-en-afrique.over-blog.com/article-13915004.html
Au plaisir d'échanger

Stéphane Bolle

Écrit par : La Constitution en Afrique | 21/11/2007

Les commentaires sont fermés.