Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2007

Oui aux réformes pour faire avancer la France

Dans ces jours difficiles, l’heure est au rassemblement pour soutenir les réformes et en particulier celle des régimes spéciaux.

En conséquence, j’ai réaffirmé, avec quelques collègues, mon soutien sans ambiguïté au Président de la République et au Gouvernement dans ces réformes entreprises. Je souhaite qu’elles soient pleinement et complètement mises en œuvre

Dominique de Villepin s’est également exprimé dans le même sens sur plusieurs medias.

Cette cohésion sans faille de la majorité et du plus grand nombre de nos concitoyens est nécessaire pour faire avancer la France.

Jean-Pierre GRAND

Commentaires

Jean-Pierre Grand, arrêtez de nous bassiner avec votre Villepin. Vous savez bien qu'il est fini, c'est un has-been en politique et son avenir est derrière lui. L'avenir est du côté de Nicolas Sarkozy notre président. Tous ceux qui ne sont pas clairement, totalement et sans réserve avec lui, sont contre lui, et ça ne leur portera pas chance.

A bon entendeur !

Écrit par : philemon siclone | 17/11/2007

"Tous ceux qui ne sont pas clairement, totalement et sans réserve avec lui, sont contre lui, et ça ne leur portera pas chance." Ces propos relèvent de ce que l'on pourrait surnommer la "Démocratie" qui n'est pas française. Les Français ont payé très très cher pour leur démocratie; il ne la laisseront donc pas tomber aussi facilement, et comme vous le dites si bien cher Philemon: "A bon entendeur!"...

Écrit par : samira | 17/11/2007

Mais arretez avec votre guéguerre entre villepin et Sarkozy. De Villepin aurait fiat une politique sensiblement identique que sarko arretons de les opposer. Ils ont bien plus de point commun politiquement qu autre chose.
Je suis villepiniste mais parce que je sais que notre ancien premier ministre aurait fait une politique relativement semblale que celle actuellement je soutiens aussi Nicolas Sarkozy. Cessons les querelles de personnes!

Écrit par : Antoine | 17/11/2007

Je n'ai nullement fait mention de notre ancien Premier ministre dans mon message, même si bien entendu je resterai à jamais fidèle à la vision politique qu'il défend car il incarne tout simplement pour moi, l'indépendance de la France mais aussi sa fierté, et cela n'a pas de prix! J'ai simplement souhaité apporter mon soutien indéfectible à l'homme libre que représente à mes yeux le Député Jean-Pierre Grand. Tous ceux qui sont attachés à la Liberté sont de ce fait soucieux que soit préservée l'esprit de la démocratie française.
Je ne fais donc pas de querelle de personnes car je pense que la France mérite bien mieux que cela. Elle mérite que l'on reste attentifs au fond des sujets.

Bien à vous cher Antoine.

Écrit par : samira | 17/11/2007

Homme libre JP.Grand, vous me faites bien rire ! C'est d'abord et avant tout un opportuniste et un carriériste qui ne pense qu'à lui malgré ses grands airs de gaulliste social : ici, dans sa ville et dans sa circonscription, il veut uniquement garder sa place de député et de maire.
Il s'est rallié au dernier moment et du bout de lèvres à Nicolas Sarkozy avant les présidentielles pour que l'UMP locale ne présente pas quelqu'un contre lui aux législatives, qu'il a ainsi remportées. Et pour les prochaines municipales, il soutient le maire socialiste de Montpellier contre notre candidat UMP afin que la fédération socialiste de l'Hérault ne soutienne pas son adversaire PS dans sa ville. Si ce n'est pas de la politique politicienne, je me demande bien ce que c'est. Mais, contrairement à ce qu'il croit, les jeux ne sont pas encore faits, et il est loin d'avoir toute l'UMP derrière lui.

Écrit par : philemon.siclone | 17/11/2007

@Philemon siclone, La politique ce n'est pas être avec ou contre un homme, c'est des convictions. Nous sommes en démocratie! Et je vais vous dire ce que je reproche à Nicolas Sarkozy, c'est justement votre premier commentaire nous sommes avec lui ou contre lui. Malheureusement la politique c'est autre chose, en politique nous avons une éthique. Notre horizon ce n'est pas Nicolas Sarkozy, mais la FRANCE c'est l'idéal Républicain! Je tiens à féliciter le député Jean-Pierre Grand pour son courage, sa détermination et sa conscience. La politique ce n'est pas être des beni oui oui, mais c'est justement proposer, ouvrir le débat. Je vous rangerai plutôt dans la catégorie de " Sarko fan" Philemon.siclone.

Écrit par : Réda | 17/11/2007

Ne pensez vous pas que Nicolas Sarkozy soit lui aussi carriériste et opportuniste pour arriver là où il est aujourd'hui ??

Arrêtez avec vos belles leçons de morale !

De toute façon, quoique monsieur grand puisse dire, ça vous parraitra toujours suspect ! vous le critiquez lorsqu'il s'oppose à une disposition qui le heurte et vous en faites de même quand il lui renouvelle son total soutien ! vous ne serez jamais content en somme !

Aux législatives, il est quand même un des rares à avoir augmenter son score par rapport à 2002, malgré la polémique ravageuse sur la tva sociale ... comment l'expliquez-vous ? C'est parce que c'est un homme de terrain, n'en déplaise à ceux qui voulaient sa tête !

Concernant les municipales, l'étiquette ne joue pas dans une petite commune comme la sienne où c'est pour l'homme que les gens votent ! Et je crois pouvoir dire que c'est un maire apprécié par un très grand nombre !

Écrit par : Sam | 17/11/2007

Le candidat NS avait annoncé clairement son intention de réformer, il ne prend personne en traitre, le PR NS met -( ou tente de mettre )-donc en oeuvre ses promesses de campagne.
Ceci dit je pose des questions:
Les réformes engagées: pour quels résultats?
La rupture: pour quoi faire?
Il est impossible d'énumerer tous les mécontentements tellement ils sont nombreux, la contestation s'accentue, la morosité est ambiante, elle est presque palpable!!!
Le pouvoir d'achat rejoint le chômage dans les préoccupations du moment, un ménage sur six a recours au crédit pour faire face aux dépenses de la vie courante.
Concernant les réformes, c'est fou ce qu'on est d'accord pour réformer chez les autres!!!
Les régimes spéciaux: nous en sommes à la recherche de compromis qui au final vont coûter aussi cher ( le fait que les cheminots qui ne sont pas des nantis faut-il le rappeler obtiennent des contreparties ne me choque pas, j'y suis même favorable).
Quant à la réforme de la carte judiciaire j'ai le sentiment que RD confond vitesse et précipitation et qu'elle n'aurait pas dû faire l'économie d'un débat car il s'agit de l'accès des justiciables à la justice.
Si je devais résumer je dirai la réforme oui, la méthode non!
Par contre je suis tout à fait en phase avec l'analyse et les aides accordées par le PR aux marins-pêcheurs bretons.
En tout état de cause NS et le gvt devront ramener notre pouvoir d'achat à un niveau plus acceptable. Ils seront jugés sur ces résultats.
Le pouvoir d'achat et le dialogue social, s'il réussit, ouvriront un boulevard à NS, s'il échoue il devra se contenter d'une voie sans issue!
Faisant partie de la majorité il est normal que JPG soutienne l'action du gouvernement lorsqu'elle est cohérente et surtout lorsqu'elle répond à l'attente des français.
Le soutien et la cohésion de la majorité, c'est ce qui a sans doute le plus manqué - dans un passé récent, trop récent pour moi- à JC et DDV mais ne remuons pas le couteau dans la plaie et regardons vers l'avenir!
Comme Samira j'apporte mon soutien indéfectible à JPG et DDV et aux idéaux qu'ils défendent, cela n'est en rien contradictoire avec un soutien au cas par cas à l'actuelle majorité, au gvt, au PR.

Écrit par : Betty | 18/11/2007

Sarkozy et son gouvernement nous cachent le but qu'ils poursuivent en détruisant le système social mis en place par le Général De Gaulle et le Conseil National de la Résistance après la deuxième guerre mondiale, par leurs réformes actuelles et futures qu'ils nous présentent comme une "modernisation" de la France.

Dans un système mondialisé où le libre échange est la règle, la concurrence libre et non faussée le credo indépassable, l'alignement vers le bas est inéluctable. Leur objectif à terme (qui est celui de leurs amis les gros riches actionnaires et rentiers, et autres grands patrons du CAC 40) est d'aligner notre sytème social, salaires et protection sociale, sur le moins disant c'est-à-dire sur les pays où le coût du travail est le plus faible, c'est-à-dire la Chine et l'Inde. Et nous y allons tout droit, à marche forcée. Mais là, ce ne sera pas "marche ou crève", c'est "marche et crève".

Et ceux qui se disent gaullistes sociaux et qui soutiennent ces mauvais coups sont des menteurs.

Écrit par : jules | 20/11/2007

Explication de texte : les dessous d'un ralliement.
Voici un article du Canard Enchaîné du 21 novembre qui explique les dessous de la capitulation en rase campagne du député Jean-Pierre Grand, et de ses copains "villepinistes" au sujet de la réforme des régimes spéciaux. La lecture de cet article est édifiante sur les moeurs de ces messieurs et dames de l'UMP.

Entre honorables parlementaires
Réunion du groupe parlementaire UMP, à 11 h 45, le 13 novembre, à l'Assemblée. Quelques minutes plus tôt, Hervé Mariton, député UMP de la Drôme et villepiniste forcené, a fait des déclarations incendiaires à l'AFP : il regrette notamment que le gouvernement soit "incapable" de chiffrer la réforme des régimes spéciaux, qui, selon lui, ne permettra de "réelles économies" que dans "quatre-vingts, quatre-vingt dix ans"; il critique également la réforme de la carte judiciaire qui "s'apprête à faire le massacre des tribunaux d'instance" qui ont "une vraie fonction de proximité".
Jean-Michel Fourgous, député UMP des Yvelines, dénonce "ces propos inadmissibles" en période de crise. Toute la salle applaudit tandis que le Premier ministre reste de marbre.
Croyant jouer au plus, fin, Jean-François Copé, le président du groupe, donne la parole à Mariton. Lequel ne peut pas la prendre. Des députés hurlent "connard ! ta gueule, Mariton ! y en a marre de Mariton !"
Le même jour, à 17h24 nouvelle dépêche de l'AFP : Mariton et ses amis députés villepinistes (Grand, Le Guen, Tron) apportent leur soutien "sans ambigüité" à Nicolas Sarkozy et au gouvernement dans les réformes entreprises, notamment sur les régimes spéciaux.
Comme quoi quelques noms d'oiseaux suffisent parfois à ramener les insolents à de meilleurs sentiments.

Écrit par : charles | 22/11/2007

Cher Jean-Pierre
J'ai appris ce jour avec plaisir que Nicolas Sarkozy exigeait votre exclusion de l'UMP puisque vous soutenez le PS à Montpellier. Que voici une bonne décision qui me remplit de joie. Vous n'avez plus rien à faire à l'UMP, allez au PS s'il veulent de vous. Et je compte bien que nous arriverons à vous faire battre aux prochaines élections municipales.

Écrit par : Philémon Siclone | 22/11/2007

Charles, j'étais au groupe ce jour là, Mariton s'est exprimé dans un silence absolu qui n'avait rien à voir avec ce que décrit le Canard. Quand Fourgous a interpellé HM, il y a eu des murmures d'interrogation de ceux qui n'avaient pas entendu son interview, rien d'autre. De l'avis général, Mariton a parfaitement expliqué, dans un silence total, son intervention dans la presse que l'on peut résumer ainsi : Nous soutenons la réforme des régimes spéciaux mais demandons au gouvernement de ne pas la vider de son contenu lors des négociations. C'est l'esprit et la forme adopté le matin même par DDV et des députés dont moi même en fin de matinée. A suivre. JPG

Écrit par : JP GRAND | 22/11/2007

Philémon Siclone, toujours aussi charmants et claivoyants vos messages. JP Grand

Écrit par : JP GRAND | 22/11/2007

Monsieur GRAND,
Il y a qq chose que je ne comprends pas (et je ne suis pas le seul). Pourquoi soutenez-vous l'équipe Mandroux-Frèche contre J. DOMERGUE pour les prochaines municipales ?
Vous qui parlez souvent de morale, de respect, d'éthique, de philosophie politique responsable, expliquez-nous comment vous pouvez soutenir ces socialistes là ?
Comment soutenir ceux qui, d'après un connaisseur, M. VEZINHET (patron socialiste du département), gouvernent depuis 30 ans en utilisant la "terreur et le clientèlisme" (ce sont ses propres mots) ?
Comment soutenir cette "gauche caviar" qui se sert de l'argent public des contribuables pour rester au pouvoir et non pour aider les habitants de l'Agglo montpelliéraine ?
Faites-vous partie de ceux que Frêche se vante de "tenir par les couilles" (dixit Frêche) ?

Écrit par : Kim | 23/11/2007

bonjour monsieur Grand?
que répondez-vous au président Nicolas Sarkozy qui s'est demandé pourquoi vous n'étiez pas exclu de l'UMP puisque vous soutenez ouvertement la candidate socialiste à la mairie de Montpellier?
(Le Figaro d'aujourd'hui)

Vive le gaullisme

Écrit par : Antoine | 23/11/2007

De toute manière l'UMP n'a plus grand chose de gaulliste après tout...

Écrit par : Antoine | 23/11/2007

Monsieur le Député

Lecteur assidu du Canard Enchaîné depuis de nombreuse années, je connais parfaitement le souci pointilleux de recherche de la vérité de ses journalistes en toutes circonstances (ceci est prouvé par la rareté des procès en diffamation qui lui sont intentés, procès où il a presque toujours été relaxé). En conséquence, j'ai le regret de vous informer que je n'accorde absolument aucun crédit à votre démenti de leur article.

Bien à vous

Écrit par : charles.quaint | 23/11/2007

Les commentaires sont fermés.