Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2008

Un devoir de mémoire

ceremoniepatriotique.jpgEn ce 11 novembre 2008, 90ème anniversaire de l’armistice de la 1ère guerre mondiale, un débat public a été ouvert sur nos commémorations.

C’est une proposition de l’historien André Kaspi, visant à limiter à trois le nombre de commémorations officielles, qui a mis le feu aux poudres.

Il ne faut pas faire d’amalgame, toutes les commémorations n’ont pas les mêmes racines, elles ne se superposent pas.

Dans le monde actuel, face aux difficultés et à la crise, il faut éviter de diviser la Nation. Au contraire, il faut tenir un discours d’union, de rassemblement et d’ouverture.

Alors qu’à l’Assemblée Nationale, nous débattons sur les questions mémorielles, cette proposition sème le trouble.

Il convient de conserver trois dates (8 mai, 14 juillet et 11 novembre) comme jours fériés et de continuer à avoir des rendez-vous de mémoire et de commémoration officiels et nationaux, pour les autres dates.

Commentaires

Cher Monsieur le Député,

Si elle n'avait pas été instrumentalisée par des personnalités de mauvaise foi, la proposition de l'historien André Kaspi n'aurait pas suscité de troubles, mais au contraire une réflexion profonde sur ce qu'est le devoir de mémoire.

Monsieur Kaspi alerte, à juste titre, sur l'inflation commémorative et explique pourquoi cette inflation empêche la nation française de se rassembler autour de quelles dates très chargées en terme de symboles et altère de ce fait le véritable travail de mémoire de s'accomplir.

J'espère que des parlementaires courageux et soucieux de l'unité nationale sauront éclairer de leur raison ceux qui, par manque de temps ou de volonté ou plus simplement de compréhension des enjeux, n'auront pas compris que, par ces temps tourmentés, c'est un immense "MERCI" qui aurait dû être adressé à l'historien André Kaspi.

Bonne continuation à vous, cher Monsieur le Député Jean-Pierre Grand

Écrit par : samira | 12/11/2008

En résumé, je suis entièrement d'accord avec votre billet et avec le fait que trois dates, celles que vous citez, doivent être conservées.

Écrit par : samira | 12/11/2008

BRAVO JEAN PIERRE

Osons éspérer que vous tiendrez les memes propos rassembleurs au sein de notre famille politique U.M.P. dés demain apres les élections qui doivent se dérouler dans notre Dépatement....

Union et non Division ?

N'est-ce -pas mon cher Jean Pierre ???

Au fait aux elections régionales qui soutenez-vous???

Dans l'attente d'avoir une réponse claire A MA DERNIERE QUESTION, veuillez recevoir mes salutations distinguées.

Écrit par : UMP PS | 14/11/2008

http://halte-au-complot-contre-villepin.over-blog.com/article-24741170.html

Écrit par : l'équipe d'Halte au complot contre villepin | 14/11/2008

Trop d'impôts tuent l'impôt!
Trop de commémorations tuent-elles la commémoration?

Non!

Ce qui tue c'est l'indifférence.

Ceci dit le devoir de mémoire, au delà du cérémonial, c'est au quotidien qu'il se fait, au détour d'une image, d'une lecture ou d'une conversation.
C'est notre responsabilité de parents que de le perpétuer mais dans ce domaine l'éducation nationale a un rôle primordial à jouer.

" Les souvenirs sont nos forces. Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates comme on allume les flambeaux!" V.HUGO

Écrit par : Betty | 14/11/2008

Les commentaires sont fermés.