30/03/2009

Participez aux Etats Généraux de la Dépense Publique

Le groupe UMP de l’Assemblée Nationale vient de lancer au plan national les Etats Généraux de la Dépense Publique.

Le principe est simple : il s’agit d’une boîte à idées permettant de réduire les dépenses sans altérer la qualité du service public.

Aussi, j’ai tenu à organiser une large consultation afin de recueillir vos idées concrètes pour améliorer la situation des comptes publics.

Le débat est donc ouvert sur ce blog et via la fiche de propositions.

Vous pouvez également me faire parvenir vos propositions par mail : jpgrand@assemblee-nationale.fr


Logo EGDP bleu.jpg

Commentaires

Dépense publique il faudrait savoir quelles sont pour vous les priorités à défendre.
Je trouve qu'en cette période de crise internationale les mesures prises par le gouvernements françaises sont bonnes.
Une seule chose m'interpèle, le 101ème département français. A l'heure où l'on voudrait mettre à plat le mille-feuilles administratif méropolitain pourquoi prendre en charge le poids que représente cette mesure. Un référendum aurait pu nous être soumis.

Écrit par : BOURREL Jean | 30/03/2009

J'attend beaucoup de la commission Balladur.
Il y a beaucoup d'économie à faire:
-en redéfinissant clairement les compétences et en évitant de laisser tout faireà chaque niveau
-en optimisant les fonctions de support
gestion du personnel et autres
-en limitant le nombre d'élus
-en limitant les budgets démentiels de communications des différentes collectivités terrioriales
-etc....

Écrit par : Mollet | 31/03/2009

Monsieur le député, cher ami.
Vous souhaitez des idées pour réduire la dépense publique ? , voici celles qui me viennent le plus souvent et le plus facilement à l'esprit :
- Fusionner les régions et les départements en UNE SEULE entité avec réduction du nombre (16 ? région/entité). Ceci est dans la droite ligne du rapport Balladur mais en ayant le courage de ne faire qu'une seule entité régionale avec une préfecture de région/entité et des sous préfectures correspondant approximativement aux préfectures actuelles mais sans forcement y correspondre exactement et avec la suppression des sous préfectures actuelles .Avec une seule assemblée d'élus ( et un seul président) en charge de l'ensemble des responsabilités aujourd'hui à la charge des régions et des départements. Sans avoir la réponse , le mode d'élection doit mélanger un niveau de listes proportionnelles avec des élus de proximité.
- Fusionner les petites communes avec le regroupement OBLIGATOIRE en une seule commune pour les communes de moins de 500 habitants.
- Décentraliser les administrations et les ministères HORS de Paris , en commençant par le nouvel état major centralisé des armées qui est prévus dans Paris . Cette décentralisation doit se faire dans des villes rapidement accessibles de Paris par LGV et autoroutes. Les locaux ainsi libéré seront vendus immédiatement.
- Ne pas remplacer 2 fonctionnaires sur trois, ceci au moins pendant 4 ans au lieu du plan timide de 1 sur 2 actuel .
- Faire des cités administratives regroupant l'ensemble des administrations dans des immeubles en hauteurs avec parking en sous sols pour les employés et les visiteurs. et le tout situé au centre d'un nœud de communication . Les locaux ainsi libéré seront vendus immédiatement.
- Regrouper les caisses d'allocation familiales et les caisses de sécurité sociale en UN SEUL organisme en regroupant au passage les diverses branches de chaque organisme.
- Faire un SEUL document d'identité géré au niveau national regroupant la carte d'identité, le permis de conduire et la carte de sécurité sociale (vitale) dans un format carte de crédit avec une durée de validité de 5 ans .
- Numériser tous les documents et formulaires administratifs avec réduction du volume papier de 20% par ans avec Interdiction de garder des copies papier plus de trois ans.
- Équiper les forces publiques de sécurité de moyens Audio et Video afin que tout ce qu'ils fassent, disent ou voient en service puisse être enregistré simultanément et en temps réel, à la fois par des moyens portables sur eux et centralisés. Ceci afin qu'ils puissent travailler individuellement , à pieds , à vélos ou en voiture, mais qu'ils puissent être assistés très rapidement par leurs collègues patrouillant eux aussi à proximité. Les patrouilles sont ainsi multipliées au minimum par deux sans un fonctionnaire supplémentaire.
- Réduire et limiter les budgets de représentation et de communication au niveau national , régional, départemental, communal (y compris l'agglo !) des divers organismes ou collectivités..
- Réduire le nombre de députés (- 20% ?).
- Supprimer le Sénat , avec les socialistes qui deviennent plus gaulliste que jamais , ceci ne devrait pas poser de problème.
- Suppression et vente de tous les logements de fonction qui ne sont pas impératifs à la fonction.

Écrit par : metzelard | 01/04/2009

Il convient de cesser que chaque loi s'accompagne de la création d'une Haute Autorité, d'une Agence, d'une Commission, ...

Il y a un effort de mutualisation à faire dans ce domaine !

Écrit par : Eric | 01/04/2009

Quelqus pistes :
Eviter les chevauchement de responsabilités. Que chaque échelon ait des responsabilités, et donc des possibilités de dépenses qui lui soient propres. c.à.d. qu'une commune ne fasse pas ce que fait déjà le département par exemple, (ou le contraire)
Plafonner certaines dépenses réglementairement à un certain pourcentage du budget total. Par exemple, les dépenses de communication ou de voyages.
Etablir une transparence totale sur les subventions et leur utilisation par les bénéficiaires. (Pour limiter le clientèlisme)
Spécialiser la fiscalité : A chaque collectivité locale ses impôts locaux pour que les contribuables puissent s'y retrouver.
Le but final étant : plus d'efficacité en dépensant moins l'argent des contribuables (particulers et entreprises)

Écrit par : Kim | 04/04/2009

La réduction du nombre d'entités administratives ( Régions, Départements, Communautés de communes, Communes ) est sûrement une trés bonne idée.
Mais l'on pourrait aussi supprimer la loi votée à la sauvette à l'initiative d'un membre éminent de l'UMP, loi qui maintient la rémunération des députés non réélus pendant une période de six ans trés nettement exagérée.
Un encadrement et un contrôle législatif des impôts locaux contraindraient sans aucun doute les élus à une gestion plus serrée de leurs budgets.
Pourquoi ne pas embaucher les nouveaux fonctionnaires dans le cadre d' un contrat de travail identique à celui des salariés du privé. Cela ajouterait aux économies réalisées plus de justice sociale. Et tant quà faire l'alignement de leur régime de retraite irait dans le même sens.
J'en passe trés certainement de bien meilleures mais il faut savoir s'arréter.

Écrit par : Touzellier Jean | 04/04/2009

Ayant vécu à Mayotte, je suis trés content qu'enfin cette île devienne un D.O.M à part entiére. On doit cette victoire à 80% à MANSOUR KAMARDINE député UMP et maire de SAADA.
Les mahorais sont trés attachants et hospitaliers
Mais adieu à la polygamie (enfin)
Mais adieu aux exonérations d'impôts (enfin)
Les mêmes droits, mais aussi les mêmes devoirs

Écrit par : LE CORNEC GEORGES | 05/04/2009

Merci à M. Jean-Pierre Grand d'avoir organisé de main de maître la réunion publique de D. de Villepin à l'Assemblée Nationale.
C'était un grand moment d'émotion qui scelle le lancement sur orbite d'un grand homme d'Etat dont la France a un urgent besoin.

Écrit par : georges | 06/04/2009

Cher Monsieur le Député, veuillez-nous pardonner de venir occuper votre blog pour y poster ce qui suit:

Quand l'UMP et le PS se retrouvent unis par les liens de la peur !

Analyse de la polémique parfaitement orchestrée par la gauche et l'UMP au sujet su soutien que Dominique de Villepin aurait accordé à Ségolène Royal sur Canal+. A t-il seulement accordé un quelconque soutien aux propos qu'elle a tenu? NON et NON et il suffit pour cela de réécouter les propos tenus par Dominique de Villepin:
http://www.canalplus.fr/tous-les-programmes/les-emissions/c-p-la-matinale/pid2770-c-p-j-aime-j-aime-pas.html?

Dominique de Villepin: "Je ne crois pas qu'elle justifie en aucune façon la violence à l'égard des patrons. En tout état de cause TOUTE VIOLENCE EST INJUSTIFIABLE et que l'on sache que cette violence est au rendez-vous parce qu'il y a un désespoir, une frustration et qu'on traite ce désespoir et cette frustration en apportant des réponses; je crois qu'il y a une différence entre comprendre et craindre qu'à un moment donné une violence ne monte et la justifier"

Nous vous engageons, chers amis villepinistes à relayer sur la toile la véritable prise de position de Dominique de Villepin. Il est nécessaire de le faire, en particulier sous les articles orientés et osons le dire, fallacieux, de certains journalistes qui n'ont manifestement même pas écouté les propos de Dominique de Villepin l

La polémique autour d'une position que l'on prête, à tort, à Dominique de Villepin ou quand l'UMP et le PS se retrouvent unis par les liens de la peur que la pensée et le positionnement politique de Dominique de Villepin provoquent en eux...

Écrit par : L'équipe d'halte au complot | 07/04/2009

Venez débattre de la rationalisation des dépenses des collectivités territoriales sur le blog de l'Observatoire de la dépense publique : http://depense.publique.blog.free.fr/

Écrit par : Dépense publique | 08/04/2009

Comme disait le Général De Gaulle , il y a ce machin qui ne sert à rien :le sénat .Il prend des centaines de millions d'euros aux contribuables par an et il faudrait suivre l'idée du Général qui était un visionnaire ,c'est à dire supprimer ce sénat..........
Affaire à suivre !!!!

Écrit par : Bringer J.C. | 13/04/2009

Monsieur le député,

Le débat sur la dépense publique me semble souvent tronqué, être un débat de tel corps de l'état, contre tel autre corps de l'état. Comme beaucoups de Francais ne connaissent pas les attributions et les objectifs de chacun, cela devient un débat de spécialiste. Il est vrai que certains doublons, semblent incompréhensibles à nos concitoyens.

Il faut, s'est vrai maitriser les dépenses publiques; mais les gains que l'on fait d'un coté, en rassemblant les moyens materiels et humains, doivent permettre de developper de nouvelles activités, que se soit dans la recherche, dans la mise en valeur de notre patrimoine, dans l'aide aux entreprises en difficulté etc...

Une derniere reflexion est qu'il ne faut pas faire disparaitre petit à petits nos élus, sous pretexte qu'ils coutent cher exemples dans les CCI. Notre pays deviendra alors qu'une vaste administration et l'on sait ce que donne dans certains pays la disparition des élus. Les élus sont les défenseurs, des citoyens face à une administration, parfois un peut trops aveugle et automatisée. Sans pilote un avion peut voler mais........, l'être humain est encore plus intelligent, que la machine.
Nos concitoyens veulent pouvoir mettre un nom sur une décision qui les concernent, pour pouvoir s'expliquer. S'expliquer avec une machine dur dur.......... Autant de francais et autant d'histoires et d'opinions différentes.

Ces questions se posaient au XVIIIieme et XIX ieme siecle au début de l'automatisation, elles se posent encore maintenant. Voir les grands auteurs de l'époque.........

Xavier Bories

Écrit par : Bories | 11/05/2009

Les commentaires sont fermés.