Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2009

Forum - Vos Libertés, Votre Sécurité, Parlons-en ensemble à Castelnau-le-Lez

Le Forum "Libertés et sécurité" se tiendra à Castelnau-le-Lez, le vendredi 17 avril à 11h45 au Palais des Sports Chaban Delmas en présence de Madame Michèle ALLIOT-MARIE.

Le Ministère de l'intérieur, de l'Outre Mer et des Collectivités territoriales ouvre pour la première fois le dialogue entre les Français et les Forces de l'ordre autour des libertés et de la sécurité des citoyens.

Cette réunion fait partie d'un ensemble de réunions publiques qui auront lieu sur tout le territoire, au plus près des citoyens de mars à mai 2009. Elles donneront lieu à des Assises nationales à Paris, le 15 juin 2009.

Vous êtes invités à participer à votre Forum public pour parler de vos libertés et de votre sécurité avec tous ceux qui y contribuent.

Echanges d'expériences, débats, explication des méthodes et des actions des forces de l'ordre, questions et propositions d'amélioration seront au coeur de ce Forum.

Forum-Libertes.jpg

Commentaires

Je crainds que nous arriverons à moyen terme à un conflit de culture et de religion. La majorité silencieuse se laisse dominer par une minorité active.
Nos jeunes, fragiles parceque matérialistes, sans repères, sont perturbés par des médiats en quette de sensations fortes,sont intouchable. Ils empiètent sur la vie privé au nom de la liberté d'expression. L'état plus fort, sera plus crédible.
Trop d'associations anti nation ne sont pas suffisamment contrôlées. Il me parait inadmissible que des étrangers sans papiers puissent mettrent en cause un état. Il faut plus de contrôle, donc plus de moyens modernes pour gérer la société. Il ne peut avoir de liberté sans le respect de l'autre. Il est indispensable que les dirigeants de tous bords montrent l'exemple. Il faut agir au niveau de la famille, des médiats, de l'éducation dès le primaire. Les parents et la famille sont responsable des agissements des siens.

Écrit par : exposito jean pierre | 14/04/2009

Monsieur le Député,

Comment peut-on croire un seul instant que l'état disposerait des moyens d'assurer notre sécurité alors même que chaque jours qui passe nous sommes conduit à constater, et notemment au travers de mes fonctions syndicales, que les représentants de l'Etat sont incapables de se faire entendre des collectivités locales, de leur imposer l'application des règles voulues et entendues par le législateur, notamment en matière de Police Municipale.

Au quotidien les textes sont baffoués, de nombreuses collectivités, pourtant rappelées à l'ordre par les représentants de l'Etat dans les régions, persistent et signent. Des centaines de fonctionnaires sont revêtus d'un uniforme qu'ils ne se devraient pas d'endosser ne disposant pas de la qualité pour le faire, pendant que les vrais policiers municipaux sont contraint au silence absolu, alors que la loi leur impose de dénnoncer de telles infractions pénales et au surplus qu'ils sont contraint de les cotoyer au quotidien. Que lorsque la justice est saisi, certains représentant des parquets se limitent à parler laconiquement d'uniforme provisoire litigieux.... en tous les cas le maire de cette commune ne s'est pas trompé il n'a pas fait revêtir uniforme de Gendarme à son ASVP !!!

De nombreuses collectivités utilisant des subterfuges si gossiers, font appel à des sociétés privés pour assurer ni plus ni moins que la surveillance de leur commune en débit des dispostions de la loi. Que déposer une plainte pour violation de la loi devient parfaitement superfaitatoire.

Par ce moyen l'on fait la part belle à ces sociétés privées, qui n'offrent aucune garantie, mais qu'à cela ne tienne...qui va s'interessé à la légalité de ces situations....des sociétés privés ou à certains endroit gèrent et ont accés aux images des systèmes de vidéo surveillance, sans aucun contrôle, sans aucun respect des règles et de la loi et cela au vu et au su de tous.

Que l'on constate que des décrets qui sont applicables depuis 2006 ne le sont toujours pas par de nombreuses collectivités, et ce également malgré l'existence et le rappel d'une circulaire du Ministre de l'Intérieur....Malgré que le 30 juin 2006 cette chienlit ait été dennoncé à l'un des conseiller de Mme ALLIOT MARIE la situation reste inchangée.

Qu'elle confiance peut avoir le citoyen dans une administration qui en matière de sécurité, n'applique pas les règles qui lui sont imposées, qu'elle crédibilité peut avoir aujourd'hui un policier municipal dès lors qu'il est admis manifestement que n'importe quel quidam puisse s'affubler d'un uniforme provisoire litigieux preuve à l'appui, que les enquêtes conduites malgré les preuves accablantes produites débouchent sur des décisions de classement sans suite qui induisent que les policiers sont contraint de continuer à taire et cotoyer une situation qu'ils savent délictueuse ?

Je tiens à votre disposition, de quoi écrire un livre, toutes ces preuves qui viennent démontrer qu'une véritable chienlit règne, que l'ordre n'est qu'apparence. Un désordre qu'il faut taire aux citoyens dont les libertés individuelles pourraient être même menacées par certaines de ces dispositions. Mais peut importe.

A titre d'exemple un maire récemment est cité à comparaitre pour délit de favoritisme...dans son audition il reconnait ne pas avoir satisfait aux conditions fixées par la loi et avoir fait apple aux services du'une socité privée de surveillance...Monsieur le Procureur demande une peine de...PRINCIPE.....le TRIBUNAL quant lui va aller plus loin ...il prononcera la RELAXE !!!

Ce pose la question de savoir s'il est utile de déposer des plaintes et de surcharger les services de sécurité, les tribunaux pour des décisions qui sont vouées à passer à la trappe quand bien même l'auteur des faits les auraient reconnus...un système qui ne semble pas fonctionner pour tous de la même manière, l'adage selon que l'on est puissant ou misérable prend la toute son expressionet semble être manifestement à l'ordre du jour.

Autre exemple...un contractuel ne disposant d'aucune qualité judiciaire, se promene preuve à l'appui en tenue de Chef de la Police Municipale pendant 3 ans et exerçant cette fonction de surcroit, le Maire lui même admet qui ce dernier s'est octroyé à tors les vacations funéraires qu'il pa perçues des sommes qu'il n'était pas en droit de percevoir, missions de police funéraire qui ne rentrent pas dans ses compétences, l'interessé prescrit les mesures de mise en fourrière ce dont il n'est pas compétent, preuve à l'appui les rapports des Agents de Police Municipale qui ne seront pas entendus (ce n'était pas utile, ils risquaient de confirmer les faits)....après audition de l'interessé et l'audition très importante et non moins nécessaire du Directeur Général des Services de la Commune pour faire naître la vérité, par les services de la Gendarmerie Nationale...le rappport de synthèse transmis à Monsieur le Procureur de la République est édifiant...il faut vous préciser que l'interessé était ancien gendarme en retraite...Ce rapport de synthèse est un morceau d'enthologie.

Autre exemple de celui d'un fonctionnaire titulaire qui pendant 6 ans bénéficiera au sein de la même collectivité d'un contrat lui ayant permis de percevoir plus que ce que lui aurait permis de percevoir son grade et sa véritable fonction...bien que la justice ait sanctionnée cette situation, laconiquement le représentant de la Commune pour seule explication livrera à la presse que l'interessé avait oublié de démissionner !!!

L'exemple de cet Officier de Gendarmerie condamné à plusieurs mois de prison fermes pour la destruction d'une paillote corse, qui aurait du de toute évidence être évincé de la gendarmerie, nous le retrouverons dans un autre fait divers dramatique certes, ou nous apprendrons qu'il avait été promus à un grade supérieur et qu'il aura bénéficié d'une promotion au grade supérieur à titre posthume avec les éloges de la nation en prime alors que dans le même temps des policiers municipaux dont la seule volonté étaient de vouloir faire leur travail dans le respect des règles, se sont opposés à leur maire, ont vu leur agrément préfectoral retiré, suivie d'une révocation...aujourd'hui privés de ressources ils ont a charge d'élever leurs familles respectives....drôle de sans de la morale et de l'équité, de la justice...mais personne ne s'en souci !!!

L'exemple de cet autre fonctionnaire, privé de disposer d'un véhicule aux normes, n'étant pas assermenté, ne disposant pas de sa carte professionnelle obligatoire dans l'exercice des fonctions à qui le maire reproche de ne pas faire son travail et qui ira jusqu'à oser saisir le Conseil de discipline pour y demander un avis sur sa révocation !!!

Et vous voulez que la sécurité soit assurée dans un tel contexte !!!

Et bien d'autres exemples, la liste serait trop longue bien que pouvant avoir un intêret pour le lecteur.

vous admettrez qu'à constater au quotidien tout cela, et à contrario de voir que des fonctionnaires qui osent dénoncer ces situations illégales sont frappés de sanctions, parfois lourdes...est dificile à avaler à admettre.

De nouvelles lois, dispositions sont à l'étude, mais à quoi serviront -elles, puisqu'elles ne seront manifestement pas appliquées, et que rien ni personne ne semble avoir cette volonté, ni même les moyens de les faire appliquer...à rien juste à ce donner bonne conscience.

Si j'avais le talent d'un écrivain, il y aurait là de quoi faire un livre croustillant, dont la lecture ne manquerait pas d'intêret pour le lecteur...mais qui sait....

Monsieur le Député, si nos citoyens s'interessaient un temps soit peut a ce qui se passe réèllement de l'autre côté du miroir, il y a fort à parier qu'ils en tomberaient sur le cul car ils sont à mille lieux de le savoir.

Très sincèrement

Écrit par : VELLUTINI | 16/04/2009

Monsieur le Député
La police municipale est malade, elle est moribonde:
Les textes ne sont pas toujours appliqués, soit par les élus, parfois par méconnaissance ou par omission soit par son chef de service.
Dans ce cas comment un agent a qui l'on demande de faire respecter la loi doit se comporter lorsqu'on lui demande de se taire, de fermer les yeux, ou pire s'il dénonce certains faits, on le rend responsable d'un déséquilibre au sein de son service?

La libre administration des collectivité territoriale concerne les problèmes de gestion individuelle et non pas de l'ensemble d'une corporation, l'Etat a pris des dispositions, des décrets et circulaires sont parus et de nos jours lorsque l'ensemble de d' une profession demande un réajustement du régime indemnitaire il est question de revendication catégorielle et de libre administration des collectivités territoriales.
L'Etat est souverain et il peut imposer aux maires, il l'a fait dans de nombreux domaines.
Les policiers municipaux dans leur ensemble sont les parents pauvres de la sécurité, ils composent certes la troisième force de l'ordre mais ne sont pas reconnus, par l'existence de disparités, comme une véritable corporation, ils ont les même droits, les mêmes prérogatives mais sont utilisés de manière différente selon leur affectation, sont-ils responsables de la politique locale en matière de sécurité au point que leur salaire varie d'une commune à l'autre ?
Ils portent une tenue identique, utilisent des véhicules qui doivent être conformes à la législation, sont porteur d'une carte professionnelle rendue obligatoire tout ceci sur l'ensemble du territoire national.
Comment peut-on leur répondre qu'il dépendent uniquement de la collectivité qui les emploie en ce qui concerne leur régime indemnitaire , les policiers municipaux sont soumis aux mêmes risques, ils devraient donc avoir les mêmes droits, n'ont-ils pas les mêmes devoirs ?
Monsieur le Député, il y a de sérieux problèmes au sein de la police municipale ou (doit-on dire des polices municipales ?)
La loi doit s'appliquer de la même façon, que ce soit à Marseille ou dans une commune d'un département d'outre mer.
Je désirais par ce courriel vous faire part du malaise de toute une profession.
veuillez agréer monsieur le Député mes salutations respectueuses.

Écrit par : Del Pistoia | 17/04/2009

Bonjour,
je ne pourrais pas venir,
mais je me permet de donner, un peut mon avis.
Notre société est dans une charniere économique et culturelle.
L'insécurité vient surtout du manque d'activité et de perspective, travail retaite etc, pour les jeunes.
Alors, pourquoi pas dans le fil de la crise, chercher et realiser immediatement, l'ouverture d'axe de création d'activite manufacturiere, de production de tout type,
Dans un format juridique avec un but et un objectif de radier dans les 5 ans, l'éfondrement de nos activitée économique Format et technologie que nous avons exporté dans les année 70 80, pour une politique etrangere, qui n'est plus valable en ce moments,
Nous n'avons plus d'industrie lourde, (on pourais "récupérer " tous nos axes, mais il n'y a pas de motivation culturelle,), nous n'avons plus de haute technologie , tout est fabriqué en asie, etc..
Nos ressources de matiere premiere, sont inexistance, nous avions l'afrique et on la "libéré,"

Dans des cages a lapin, sans moyens pour vivre, avec toutes les pubs, les appel à consomé et sans moyens.
Comment peut repondre un animal humain, si ce n'est par l'exasperation et la violence, que je n'aprouve pas, mais que je constate, ou alors nous passons a la guerre, on rase tout et on recommence " idée géniales des marchands de canon." si on en ressort entier.

alors un peut d'imagnation et surtout un peut de respect d'autruit, pas d'escalade et une grande ouverture a l'imaginaire et a la créativité industrielle et manufacturiere. nous changeons de monde , nous devons aprendre de nouveau outils et moyens comme l'on fait nos parents apres la gerre de 40 45. et reveiller nos neuronnes. il n'y a pas que l'argent dans la vie mais nous en avons besoin.

Écrit par : Meyer Christian | 17/04/2009

Monsieur le député,

Pourrait-on savoir quelles sont vos intentions réelles pour La Police Municipale....

Comment se fait-il qu'elle soit considérée comme la 3 ème force de sécurité (dixit un ancien Ministre de l'intérieur) d'un côté et la 5ème roue du carosse de l'autre ?
Comment les Policiers Municipaux de France vont-ils pouvoir rester crédibles, et au delà d'eux l'autorité publique en générale, aux yeux de nos concitoyens alors que bien que les textes légifèrent il n'y a pas d'homogénéité dans les différents services de PM ?
Comment faire comprendre aux administrés que dans un coin de France les Policiers Municipaux se cantonnent à faire du stationnement payant et que dans un autre coin ils constatent les infractions au code de la route, voir même procèdent à des rétentions de permis de conduire pour excès de vitesse ???
Peut-être serait-il temps pour la classe politique toute entière d'assumer les décisions qu'elle prend puisqu'elle veut conserver une pluralité de mandats électifs avec cette double casquette de représentant local et national alors que souvent ces fonctions sont incompatibles de par les moyens financiers dont elles disposent !!!
Pourquoi au nom de la libre administration des collectivités locales il est impossible d'imposer aux premier magistrats des communes, cad les Maires, les même obligations en matière de traitements et d'équipements alors que l'Etat et souverain et légifère pour imposer des cartes professionnelles, des sérigraphies de véhicules, etc ...?
Qu'en est-il de l'obligation des Policiers Municipaux de dénoncer les illégalités qu'ils constatent alors que quand ces illégalités sont commises par des personnes influentes, cela se retournent contre ces mêmes Policiers qui au fond n'acomplissent que le devoir que la loi et leur code de Déontologie leurs imposent ?
Comment se fait-il que sur une simple suspicion, un Préfet sur demande du Maire puisse priver d'emploi un Policier Municipal en lui supprimant son agrément alors que la juridiction pénale ne lui fait aucun grief ?? Où se trouve le principe de la présomption d'innocence que pourtant nombre de magistrat applique à des voyoux connus et reconnus comme tels ??? Quand un Policier Municipal est accusé il est traité comme le pire des délinquants notoires avant même d'avoir pu s'exprimer sur sa prétendue culpabilité ???
Quand est-ce que le législateur (dont vous faites partie) va se décider à faire appliquer les règles de droit et l'égalité pour tous ??

Monsieur le Député, il est grand temps de faire du "ménage" dans les collectivités locales, c'est un vrai "bordel" qui règne au sein des Polices Municipales de France et les auteurs de ce foutoir ne sont pas forcément ceux que l'on veut bien croire !!!!

Sincères salutations

Écrit par : fred | 18/04/2009

"Vous savez ce que c’est le peer to peer ?"
Non
"Ou le streaming ?"
Non. Moi je parle français, excusez moi.

source : http://www.freenews.fr/nat/6711-presse-de-peer-en-peer.html

Écrit par : ump | 01/05/2009

monsieur le député

Déjà en premier lieu, il faudrai déjà la voir la police municipale, ou sont ils??
Depuis 6 ans a Castelnau le lez, je ne les voie quasiment jamais, de temps en temps une voiture qui patrouille par ci par la, mais rien de bien régulier qui pourrait rassurer un peu tout le monde
En effet, on a pu constater une dégradation réelle des condItions de tranquilités dans notre zone , bruits, vandalisme, bandes de jeunes qui trainent toute la journée désoEUvrés etc....
Que fait la police?? comme dit l expression....
Porter plainte?? pourqu oi faire, c est classé sans suite...
On va tout droit vers des milices civiles qui feront regner l ordre tel que c est parti.

Écrit par : marliac | 09/08/2009

Monsieur, j'ai pris connaissance de votre message. Pour pouvoir intervenir plus efficacement, il faudrait que vous me donniez comme information votre quartier. Je dois vous signaler que la PM tourne et sa présence permet de mettre en échec un certain nombre de délinquants, les rapports journaliers sont là pour le prouver. Cordialement . JP Grand

Écrit par : jpgrand | 10/08/2009

Les commentaires sont fermés.