Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2009

Interview sur RTL

rtl.jpgJ'étais interviewé hier soir sur RTL à propos de l'ouverture du procès de Clearstream dans lequel comparaît Dominique de Villepin.


 

 


Christophe HONDELATTE : J'ai en ligne un très proche de Dominique de Villepin, le Député de l'Hérault Jean-Pierre Grand. Bonsoir Monsieur Grand.

Jean-Pierre GRAND : Bonsoir.

« Je suis là par l'acharnement d'un homme » comment comprendre cette phrase ? Vous qui savez lire de Villepin dans le texte ?

Oui d'abord, c'est une épreuve pour Dominique de Villepin, et dans cette épreuve il conserve toute sa dimension au nom d'Homme d'Etat. Alors naturellement vous me demandez si il en fait trop, en gros c'est ça ? Ben non, et puis pour s'en convaincre il suffit de lire la presse.

Enfin «  Je suis là par l'acharnement d'un homme  »...

Oui, mais aujourd'hui même dans la presse, pour ne pas citer dans le Parisien, qu'est ce qu'on nous dis ? On nous informe que l'Elysée, pour s'assurer du renvoi de Dominique de Villepin devant le tribunal, à exiger du procureur de la République qu'il modifie les conclusions qui prévoyaient un non-lieu, bon et le procureur l'a fait. Donc naturellement, il y a des moments dans la vie où il faut savoir un peu remettre les points sur les i.

Mais la vérité, c'est qu'il est là par l'acharnement d'un juge, pas par l'acharnement d'un homme qui est Président de la République. C'est un juge d'instruction qui l'a renvoyé.

Non, il est là parce que le procureur de la République a modifié ses conclusions. Tout le monde, à l'époque, pensait qu'il allait y avoir un non-lieu. Bon donc aujourd'hui, il aborde ce procès, c'est une épreuve pour lui pour sa famille, avec courage, avec sérénité mais également avec lucidité.

Cette déclaration, en tout cas ce qu'elle confirme, ce que j'entend moi, c'est que les deux hommes se détestent à un point qu'au fond ils ont très bien pu se faire des coups fourrés les uns aux autres.

Ecoutez moi, je crois qu'il faut être lucide. Quand on observe, combien de jour après jour, et vous vous l'avez combien de fois relaté, la machine de l'Etat a été active dans cette orchestration judiciaire, politique et médiatique de ce procès qui était souhaité. Alors moi je crois que Dominique de Villepin aujourd'hui ce qu'il faut bien retenir c'est qu'il est pas seul, il est pas seul parce que moi je suis un parlementaire, je suis un élu local, je suis sur le terrain et qu'est ce que je vois ? Je vois qu'il y a de plus en plus de gens, un qui ont compris que c'était un procès politique, deux qu'on voulait lui faire la peau et trois les gens se rassemblent derrière lui, à travers de son club Villepin.fr, au travers des messages à nous les députés, ses amis, et ça c'est tout à fait réconfortant.

Vous êtes certain Jean-Pierre Grand qu'il n'a pas participé ni de près ni de loin à la manipulation du fichier Clearstream ?

Nous, dans cette affaire, on ne veut pas rentrer dans le procès. D'ailleurs, observez que Dominique de Villepin lui même n'est pas rentré...

Enfin vous dites nous les amis de Dominique de Villepin on est derrière lui c'est donc que vous avez la certitude qu'il est innocent ?

On a une confiance absolu en lui, c'est un homme d'Etat, je vous l'ai dis. Il conserve sa dimension d'Etat, même dans ce moment difficile. Et vous savez l'homme qui a fait que la France n'aille pas en Irak , l'homme qui a bien gouverné la France, l'homme qui a réduit les déficits, l'homme qui a fait du social, cet homme là, il ne peut pas faire des coups tordus

Est-ce qu'il refera de la politique après un tel procès d'après vous ? Qu'il gagne ou qu'il perde ?

Cela me paraît évident. Dominique de Villepin, jour après jour, s'affirme dans notre majorité comme une alternative crédible.

A Nicolas Sarkozy ?

C'est vous qui le dite.

Non, je voulais que vous finissiez la fin de la phrase. Vous auriez mis quoi vous à ma place?

Une alternative à l'actuel Président de la République, on peux le dire.

Merci Jean-Pierre Grand député UMP, je le précise au passage, du département de l'Hérault.

Commentaires

Monsieur le Député,

je viens de lire votre interview dans le Point.
Il n'y a pas de mot pour qualifier ce triste conseiller de Sarkozy : on a les conseillers que l'on mérite !
Ne dis-t-on pas, "qui s'assemble, se ressemble !!!"
Ces propos indignes ne sont dignes que de leur auteur.
J'ai toujours pensé que ce procès ne trouvera son issue qu'au tribunal des Droits de l'Homme à Strasbourg. Fort curieusement, mes partenaires étrangers ont instinctivement abordé le sujet de ce procès. Cela est extrêmement positif pour Dominique de Villepin. Peu importe l'issue à Paris, car Dominique de Villepin a réveillé le souvenir de son "non" à la Tribune de l'ONU. Ce "NON" qui sonne si juste aujourd'hui, dans le monde entier. Les hommes de l'encore président peuvent condamner D2V autant qu'il le décideront, rien n'y changera rien : Sarkozy est déjà le grand perdant de cette mascarade de justice. Son instrumentalisation coule de source.
Un de mes amis appelé dans la décennie à prendre de l'ampleur dans un pays stratégique me disait à juste titre : jamais Sarkozy n'aurait été élu Président en France s'il avait dû se mesurer à ce grand homme qu'est Villepin.
J'ai comme le sentiment que ce procès aura été un mal nécessaire pour l'Homme d'Etat VILLEPIN.
Il m'est presque impossible d'imaginer que notre actuel locataire élyséen puisse tenir jusqu'en 2012 : il devra partir de son propre chef. Il a d'ors et déjà perdu toute crédibilité. La France et les français vont devenir ingouvernables pour lui. "Il" vient de commettre la faute de trop.
"Il" a un grand handicap contrairement à Dominique de Villepin : la vie intérieure, la force intérieure, la paix intérieure, il ne sait même pas ce que cela veut dire.

La justice vaincra, même si elle devra prendre quelque chemin de traverse...mais elle triomphera.

Mathilde

Écrit par : Mathilde | 22/09/2009

Mr le député merci pour votre fidélité à DDV. Mais arrêter de dire qu'il
serait par les manipulations du pouvoir.Moi je n'y crois pas car la puissance de dieu finirait par vaincre les esprits sataniques, mafieux et comploteurs quiveulent compromettre l'avanir politique de cet apôtre de la paix qu'est villepin.

Écrit par : sharifa | 24/09/2009

Mr le député merci pour votre fidélité à DDV. Mais arrêter de dire qu'il serait condamné par les manipulations du pouvoir.Moi je n'y crois pas car la puissance de dieu finirait par vaincre les esprits sataniques, mafieux et comploteurs quiveulent compromettre l'avanir politique de cet apôtre de la paix qu'est villepin.
Le camp de sarkozy panique dejà beaucoup de gens se demandent dejà à quoi sert ce procès inédit dans la 5 ième republique.

Écrit par : sharifa | 24/09/2009

Les commentaires sont fermés.