Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2009

Réaction au projet d'instituer une journée de commémoration de l'amitié franco-allemande le 11 novembre

drawimage.jpg


La Presse se fait l'écho d'une volonté du Gouvernement d'instituer la date du 11 novembre comme journée de commémoration de l'amitié franco-allemande.

J'estime que cela n'a aucun sens historique. Après la guerre de 1914-1918 il y a eu malheureusement la guerre de 1939-1945.

Le choix d'une date de victoire de la France sur l'Allemagne serait une indélicatesse à l'égard des allemands.

Pourrions-nous imaginer que les anglais nous proposent le jour d'anniversaire de la défaite française à Waterloo comme journée d'amitié franco-anglaise ?

Le 11 novembre, nous commémorons l'anniversaire de la fin de la Grande Guerre, la victoire de la France.

Cette journée, c'est l'hommage de la Nation aux millions de morts et de blessés.

C'est l'hommage de la Nation aux Poilus de 1914-1918.

Personne n'a le droit de toucher à cette symbolique républicaine qui n'appartient qu'à notre Histoire.

La journée de commémoration de l'amitié franco-allemande pourrait être naturellement et symboliquement le 9 mai,  Journée de l'Europe.

Cette journée du 9 mai est historiquement judicieuse puisque déconnectée de toute date de commémoration d'une victoire ou d'une défaite dans les conflits franco-allemands.