Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2010

Discours du 70ème anniversaire du 10 juillet 1940

AH1.JPG
Voici mon discours prononcé le samedi 10 juillet 2010 à l'occasion de la cérémonie en l'honneur des 80 parlementaires ayant refusé de voter les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain le 10 juillet 1940.


Mesdames, Messieurs,

Tout d'abord, permettez-moi d'avoir une pensée émue pour notre ami Henri CUQ, qui vient de nous quitter, et qui, voici 4 ans, présidait l'inauguration de cette Allée de l'Honneur.

Nous voilà rassemblés ici en hommage aux 80 parlementaires - 57 députés et 23 sénateurs - qui, réunis dans la salle du théâtre du Casino de Vichy, refusèrent de voter les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain le 10 juillet 1940.

Ils furent et demeurent l'honneur de la République.

Parmi eux, trois étaient élus dans notre département de l'Hérault. Vincent BADIE - Paul BOULET - Jules MOCH.

Moins d'un mois après l'appel historique du 18 Juin du Général de Gaulle, ces élus de la nation entraient en résistance et dans l'Histoire de la plus belle manière en refusant, pour la France et les français, le régime politique de soumission, de collaboration et de déshonneur du Maréchal PETAIN et de Pierre LAVAL.

AH2.JPGIl leur a fallu beaucoup de courage pour ne pas céder aux pressions et aux menaces du régime.

Il leur a fallu beaucoup de courage parce qu'à la minute même où ils ont exprimé leur vote, leurs vies, celles de leurs familles et de leurs amis étaient en danger.

Dès le 10 juillet 1940, ils incarnèrent la flamme de la Résistance, la République, la Démocratie et la Liberté.

En ce jour, comment ne pas rappeler à chacun et en particulier à vous les jeunes, qu'il n'y a de République et de démocratie que lorsque le Parlement d'un pays peut exercer dans la liberté et la sérénité la mission qui lui a été confiée par le peuple.

J'ai souhaité, avec notre Conseil municipal, que le souvenir de ces hommes, de ces parlementaires glorieux, soit symboliquement honoré dans notre ville, par respect et admiration pour leur engagement républicain et patriotique hors du commun, mais également par respect pour le Parlement de la République que j'ai l'honneur aujourd'hui de représenter.

Commentaires

Monsieur le Député,

Ecoeuré de la politique, quelle soit de gauche ou de droite, parce que attaché aux valeurs qui fondent notre république, je vous avoue une certaine admiration pour votre courage et positions républicaines. Alors là oui, je retrouve l'envie d'aller aux urnes pour soutenir un projet de société, et des hommes dignes, uniquement préoccuper par l'intérêt général. Oui parce que fatigué, ecoeuré, de constater les suiveurs d'une pensée unique, qui consiste en résumé à ne servir qu'un plan de carrière personnel, au détriment de la population, pour laquelle ils ont été élus et se doivent de servir, eu égal à leur rang. Alors encore bravo, Monsieur le Député, pour votre dignité, moralité et attitude qui consiste j'en suis que certain, à tirer la France vers le haut, permettre à ce pays d'engager enfin un début de chemin de vérité, seule direction véritable pour sortir ce pays de ce marasme. Sincères amitiés et profond respect pour votre action au service de la France.

Écrit par : ADER Fils de Harkis | 19/08/2010

Les commentaires sont fermés.