Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2010

Mon point de vue sur la réforme des retraites

Des dizaines de milliers d'héraultais ont manifesté leur inquiétude. Il faut en tenir compte.

La démographie et la faiblesse de capacité de croissance de notre économie avec comme corollaire le chômage impose une réforme de notre système de retraite.

Aujourd'hui, ce qui m'inquiète dans ce projet de loi, ce n'est pas tant que l'on repousse de deux ans l'âge de la retraite, c'est que cette réforme n'est pas financée.

En effet, la retraite à 62 ans ne produira que la moitié des besoins. Les cinq ou six milliards de financement supplémentaire annoncés par des augmentations diverses ne sont pas suffisants.

Les seize milliards inscrits pour la caisse de retraite des fonctionnaires c'est de la dette publique. Le compte n'y est donc pas.

Nos concitoyens seraient prêts à faire un effort mais ils veulent une garantie pour l'avenir et un système juste, équitable.

On ne peut pas asseoir le règlement du déficit uniquement sur la base salaire. Il faut impérativement trouver des ressources nouvelles sans aggraver la dette.

Au nom de quelle morale républicaine, un revenu du capital serait moins taxé qu'un revenu du travail. Tous les revenus doivent être soumis au prélèvement retraite pour augmenter les recettes et rééquilibrer les prélèvements. C'est le sens des amendements que nous avons déposés avec d'autres députés villepinistes.

Ce que je crains c'est que cette loi qui ne règlera pas l'équilibre financier du régime des retraites, ne soit qu'une étape qui deviendra un prétexte d'ici sept à huit ans, pour justifier l'abandon de notre système de répartition.

Voilà pourquoi ce sujet devra être tranché par les français lors des élections présidentielles en 2012.

Commentaires

Bonne analyse quant à la logique Républicaine sur la taxation du capital, je te rassure il n'y en a pas. L'écart se creuse il est urgent que nos responsables politiques labourent le terrain et ne se voilent pas la face quant à la dure réalité quotidienne. Une réforme aussi importante que celle là doit être financée non pas à court terme. De plus il faut travailler conjointement sur le maintient des séniors dans les entreprises (tutorat) et l'embauche des séniors alors que nombre de jeunes frappent à la porte des entreprises. Bon courage et vivement 2012

Écrit par : Cros Robert | 10/09/2010

Bonne analyse quant à la logique Républicaine sur la taxation du capital, je te rassure il n'y en a pas. L'écart se creuse il est urgent que nos responsables politiques labourent le terrain et ne se voilent pas la face quant à la dure réalité quotidienne. Une réforme aussi importante que celle là doit être financée non pas à court terme. De plus il faut travailler conjointement sur le maintient des séniors dans les entreprises (tutorat) et l'embauche des séniors alors que nombre de jeunes frappent à la porte des entreprises. Bon courage et vivement 2012

Écrit par : Cros Robert | 10/09/2010

Houuuuuuuuuu tant d'HARMONIE à l'ump AUJOURD'HUI...pffffff
Tout cela est trop VERSATILE pour nous dans ce parti entre HIER à biarritz et AUJOURD'HUI. Peu ou pas d'efforts ne sont fait pour rassembler la droite après tous ces calculs mesquins. Alors n'ayons aucuns regrets pour demain.

Écrit par : fatiha | 24/09/2010

FAUT IL VRAIMENT RENIR COMPTE DE VOS IDEES. Des gens de qualité dit JEANJEAN. Des gens de qualité ne sont pas des gens qui critiquent sans arrêt le parti, qui se présentent contre leur parti. La plupart des colistiers de JEANJEAN sont revenus tout penaud à l'UMP lorsque celui-ci a fait 3 %. Quand à GRAND, il ne pense qu'a devenir ministre de DE VILLEPIN. Pour rappeler l'homme que GRAND soutient et qui lui ressemble énormément : DE VILLEPIN sera l'un des artisans de la dissolution ratée de l'Assemblée nationale, en 1997, "pour en terminer avec ces vieux cons" et obtenir une majorité "plus resserrée, plus mobilisée". Résultat, il se fait des centaines d'ennemis et Bernadette Chirac le surnommera "Néron". C'c'est un "amateur de coups tordus" disent ils, "un manipulateur", assurant qu'il aurait piloté du temps où il était secrétaire général de l'Elysée, lors du premier mandat de Jacques Chirac, un "cabinet noir". Les émeutes de banlieue, la crise du CPE qui a cassé son image de gaulliste social. Ce n'est pas COUDERC qui souhaite son départ, mais tous les membres de l'UMP.

Écrit par : marie6 | 26/09/2010

marie6. Je vous suggère de relire ce qui disaient Bruno Lemaire Ministre de l'agriculture, François Baroin Ministre du budget, Jean François Coppé Président du groupe UMP de l'Assemblée Nationale et Christian Jacob Président de commission à l' AN, il y a quelques jours dans une tribune publiée par le Figaro. Ils demandaient le départ du PM, un gouvernement organisé autrement et demandaient au Présient de la République de présider autrement. Du jamais vu depuis un demi siècle. Je vous invite à lire ce que vient de dire hier le Premier Ministre qui prend durement ses distances avec le Président de la République. Voilà pour les déclarations toutes récentes. Des députés, des ministres et des cadres de l'ump, qui ont tenus des propos et analyses sur la politique du Président cent fois plus dures que je ne l'ai jamais fait. Je ne cherche pas à m'excuser pour éviter une exclusion de l'ump, mais simplement à vous répondre avec une courtoisie toute Républicaine et Gaulliste, car je pense que l'avenir me donnera malheureusement raison. Si ce petit message pouvait déclencher chez vous une "curiosité "politique, cet échange pourrait être utile. Cordialement.

Écrit par : jp grand | 26/09/2010

J'espère que vous n'allez pas comparer FILLON avec vous et DE VILLEPIN. Je soutiens fermement François FILLON pour son intégrité, son honnêteté, aucune exagération dans ses paroles. Il est à l'antipode de SARKOZY et de VOUS. Je suis désolée de vous dire cela. A chaque fois que l'on vous entend, c'est pour critiquer ou réagir contre SARKOZY ou les hommes politiques de notre région. FILLON est un homme qui me rassure.

Écrit par : Mari6 | 27/09/2010

Mari6, vous restez le nez dans le gidon. Souvenez vous ce que disait F. Fillon quand Jacques Chirac et DDV ne l'ont pas repris au Gouvernemnet, il a eu cette phrase très dure et prémonitoire - " ne pas me reprendre au gouvernement va faire de moi le futur directeur de campagne de NS ". Conviction, conviction ... Aujourd'hui il confirme : " c'est moi qui ai rédigé l'essentiel du programme présidentiel de 2007. - NS n'est pas mon mentor, mais un allié ". Fermez le ban !! En ce qui concerne un certain nombre de mes collègues élus ump de l'Hérault, c'est vrai que nous sommes idéologiquement éloignés, je revendique cette situation. Cordialement.

Écrit par : jp grand | 27/09/2010

Vous arrive t il ne pas détruire quelqu'un. Je pensais qu'on vous avez appris la tolérance.

...

Écrit par : mari6 | 29/09/2010

Aucune réforme ne trouve grâce à vos yeux, du moment qu'elle émane de N.Sarkozy: c'est tellement systématique que cela relèverait plutôt d'un TOC (touble obsessionnel compulsif) à mon avis que d'une analyse raisonnée.
Mais j'ai eu l'occasion hier d'interroger M. de Villepin et de lui poser la question suivante: partageant largement votre sentiment sur la France, et sa grandeur en danger, estimez-vous que le retour du PS au pouvoir en 2012 pour au moins 5 ans est susceptible de faire progresser vos idées, ou au contraire de nous enfoncer toujours plus profondément dans le déclin ? et allez-vous le favoriser ?
Hélas, il ne m'a répondu que dans une langue de bois -superbe, bien sûr- sur le thème éculé "il faut dépasser les clivages partisans". Conclusion: il préférera en fait voir le PS victorieux en 2012 s'il peut lui-même se présenter à l'élection présidentielle plutôt que le candidat (probable) de l'UMP, son propre parti !
Si ce n'est pas de la cuisine politicienne, bien loin des grands principes affichés, alors c'est que cela relève de la rancune personnelle, hélas, et j'attends que l'on me démontre le contraire.

Écrit par : Morin | 02/10/2010

Je partage votre opinion.

Écrit par : Julie | 12/10/2010

Je rejoins l'avis de Morin : très peu de réformes de Mr Sarkozy trouve grâce à mes yeux, et encore moins celle sur la réforme des retraites...

Écrit par : Daniel Roch | 03/05/2011

Les commentaires sont fermés.