Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2010

Réaction sur l'affaire Karachi

Lors de son intervention vendredi soir sur TF1, Dominique de Villepin a bien précisé que la France a rempli ses engagements auprès des Pakistanais mais qu’elle a refusé de payer des commissions qui allaient se transformer en rétrocommissions.

Le fait qu’on veuille poursuivre en justice Jacques Chirac et Dominique de Villepin au motif que Jacques Chirac a mis fin à des pratiques illégales et amorales, c’est le monde à l’envers.

Dominique de Villepin n’était pas programmé pour intervenir sur cette affaire, c’est parce que Jacques Chirac et lui-même sont mis en cause que Dominique de Villepin a réagi. Il n’y aucune mauvaise intention de sa part.

S’il a fait des déclarations, c’est parce qu’il a été forcé de les faire. Si ça choque l’Elysée tant pis.

Les familles des victimes de l'attentat de Karachi ont accueilli très favorablement ces déclarations et ont décidé de surseoir au dépôt de la plainte jusqu'à son audition.

 


Karachi - Villepin veut être entendu du juge d'instruction
envoyé par inet. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Commentaires

Je ne peux que saluer l'extrême courage et détermination des quatorze familles dont onze familles d'ingénieurs français suite à l'horrible carnage et attentat de Karachi, qui se battent depuis tant d'années au nom du devoir, de la vérité. Permettre ainsi en toute dignité à Dominique de Villepin de s'exprimer lui-même, sans tarder, devant les juges, sur cette tragique affaire, est une autre action exemplaire. Car quand tant d'innocents sont morts aussi inutilement pour semblerait-il satisfaire les lâches besoins de certains fabricants de guerre, ils ont assurément le droit légitime de reposer enfin en paix et ce, pour l'Eternité.

Écrit par : Elisabeth Jenssen | 23/11/2010

Une fois de plus, dans cette affaire de Karachi, D.de Villepin tire contre son camp avec, faut-il encore s'en étonner, votre approbation enthousiaste.

Certes, il n'a pas osé mettre de noms sur cette "intime conviction" de rétro-commissions, ce qui l'aurait exposé à des poursuites immédiates en diffamation. Mais ses allusions transparentes ne peuvent tromper personne: et aucune preuve n'est nécessaire pour des insinuations, n'est-ce pas ? En réalité, le grand patron du "cabinet noir" du Président Chirac, expert en coups tordus, sait très bien que N. Sarkozy n'a rien à voir avec tout cela, mais il peut essayer de le toucher par ricochet et amalgame.

Cela ne le grandit pas, et le fait de plus en plus ressembler à un politicien rancunier, prêt à tout pour faire perdre un seul homme qu'il déteste, et même si pour cela il doit infliger à la France cinq ans de Martine Aubry ! Ces cinq années peuvent sonner le déclin définitif de ce pays qu'il prétend mettre au-dessus de tout, et si cela se produit il en restera responsable devant l'Histoire.

Un espoir cependant: que la vérité sur Clearstream éclate au cours du prochain procès, par exemple si ses complices déjà condamnés se lassent de "porter un chapeau trop large"... ou si ses agendas mystérieusement "égarés" sont retrouvés par le général Rondot, qui sait ?

Écrit par : Morin | 23/11/2010

Parler de l'Affaire Karachi sans au moins évoquer la douleur extrême et le combat, un vrai chemin de croix semblerait-il, mené aussi courageusement par les familles des victimes est du plus mauvais goût et me touche beaucoup. Parler de patron d'un cabinet qui n'a jamais existé pourrait faire sourire... Mais une chose est certaine : quand les perroquets apeurés de service avouent que sous l'ère de leur Maître, la France est bel et bien en déclin, là je dis chapeau, peu importe la taille, on est pas à quelques mm près : il fallait en effet avoir un sacré courage pour l'admettre ici. Merci. Ceci dit, Karachi, Clearstream, les frégates de Taiwan et autres sembleraient toutes avoir un point en commun. N'est-il pas un peu bizarre, force n'est-il pas de constater que dans ces affaires sordides, tous les chemins "détournés" mèneraient tôt ou tard au... Luxembourg. Alors avant de condamner QUI que ce soit, laissons donc les juges français faire librement et consciencieusement leur travail, les citoyens français ne demandent que cela car après tout, au final, c'est toujours eux qui doivent payer...

Écrit par : Elisabeth Jenssen | 24/11/2010

les pots cassés...

Écrit par : Elisabeth Jenssen | 25/11/2010

JP GRAND Je vous remercie infiniment pour votre brillante intervention au conseil national ce weekend . j'ai apprécié la manière avec laquelle vous aviez invité les membres à parler De dominique de Villepin aux nouveaux adhérents. Je ne pouvais imaginé que vous étiez aussi un excellent interlocuteur.
Merci pour tout ce que vous faites pour Republique solidaire .vous êtes une perle rare en polique.
Bravo brovo et bravo.

Écrit par : laure | 07/12/2010

Going over this, I accumulate a lot of thoughts - what to organize, what to say, what to verbalize but nothing but I keep up on for a fact is that I am knocked out by the good form of the writer

Écrit par : designer handbags | 21/12/2010

Dear directors of this page, I give thanks for your activity so tremendously! I was here only three times but I really like it at first look

Écrit par : Ralph Lauren | 11/02/2011

Les commentaires sont fermés.