Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2011

Face à la crise ...

Au moment où le Parlement examine le budget de la Nation pour 2012, l'aggravation de la situation financière de la France et d'autres pays européens conduit une agence de notation à envisager de remettre en cause notre note AAA et à abaisser la note de l'Espagne.

A la veille d'un conseil européen qui s'annonce décisif pour l'avenir de l'Union Européenne et d'une réunion importante des chefs d'Etat du G20, le Président de la République pourrait soumettre en priorité aux députés et sénateurs sa vision de l'action de la France face à la crise et évoquer les mesures qu'il entend mettre en oeuvre avec nos partenaires européens.

Nous ne pouvons imaginer attendre que le Président de la République s'exprime le 24 octobre prochain sur les chaînes de télévision. D'autant que personne ne peut imaginer que tout cela n'aura aucun impact sur le budget 2012 de la France, actuellement en discussion à l'Assemblée Nationale.

Aussi, peut-on souhaiter que le Président de la République, comme l'article 18 de la Constitution le lui permet, fasse dès maintenant le choix de s'exprimer devant les députés et sénateurs réunis en Congrès.

Les commentaires sont fermés.