Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2011

Réduction de 10 % de mon indemnité parlementaire au profit du CCAS de Castelnau-le-Lez

Lors de l'examen par l'Assemblée Nationale de la Loi de Finances pour 2012 - n° 3775 (seconde partie), avec un certain nombre de collègues, nous avons présenté, à l'article 32 - Etat B - Mission "Pouvoirs Publics", un amendement n° 503. Il proposait de réduire de 10 % les crédits relatifs aux indemnités parlementaires des députés.

Chacun comprendra que nous ne pouvons pas demander des sacrifices à nos concitoyens et ne pas nous imposer une solidarité.

Contre toute logique, cet amendement a été rejeté.

Aussi, j'ai pris la décision de reverser mensuellement 10 % de mon indemnité parlementaire au Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) de ma commune, soit 525 €.

Naturellement, je ne demanderai pas au CCAS un reçu permettant un déduction fiscale.

Commentaires

C'est tout à votre honneur ce geste symbolique que vous avez qu'il convient de saluer et que tous les élus : ministres , sénateurs , députés , maires , tous devraient suivre : reverser 10% de leurs émoluments .
C'est cela la vraie solidarité pour des élus dans notre pays qui connait une crise majeure et c'est aussi une façon de montrer l'exemple .
DDV va bientôt parler comme vous l'avez souhaité et , remplis d'espoir , attendons qu'il présente sa candidature , ce qu'il devrait faire à n'en pas douter : ce vieux Pays a tant besoin d'un Homme comme lui avec vous à ses côtés et de tant d'autres de bonne volonté qui ne pensant qu'à l'intérêt des Français vous rejoindront pour former ce bel arc républicain auquel tant de Français aspirent .
Oui , grâce à vous ce matin l'ESPERANCE est au rendez-vous !
Merci Jean-Pierre !

Écrit par : marius | 28/11/2011

Vous n'avez pas fini de parler de vos histoires familiales ? Le sujet est ailleurs, national et mondial. Vous avez insulté des gens, ils ont riposté. Donc en semant le vent....

Écrit par : Carlito | 02/12/2011

Vous n'avez pas fini de parler de vos histoires familiales ? Le sujet est ailleurs, national et mondial. Vous avez insulté des gens, ils ont riposté. Donc en semant le vent....

Écrit par : Carlito | 02/12/2011

Vous n'avez pas fini de parler de vos histoires familiales ? Le sujet est ailleurs, national et mondial. Vous avez insulté des gens, ils ont riposté. Donc en semant le vent....

Écrit par : CARLITO | 02/12/2011

Vos histoires personnelles sont sans intérêt !

Écrit par : François Leriche | 02/12/2011

Vous devriez mettre vos amourettes personnelles sur NOUS-DEUX !

Écrit par : dANIELLE d. | 02/12/2011

Entre nous on en a rien à faire de vos affaires de voisinnage !

Écrit par : V.PRIOR | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle.

Écrit par : Marais J.P | 02/12/2011

Vous avez tous pu lire le premier courriel que j'ai adressé à Mme Jenssen le soir où horrifié je venais de découvrir comment rien que le mois écoulé mon épouse avait été la cible des intervenants de son blog .
Certes mon courriel contenait quelques fautes que dans la précipitation à l'écrire et ma profonde indignation je n'avais pas même pris le temps de corriger avant de l'envoyer , vous voudrez donc bien m'en excuser .
Je précise cependant que mon courriel de rappel du 30 novembre lui avait été rectifié et que celui-là Mme Jenssen ne l'a pas diffusé , à mon grand regret et sans plus de commentaire sinon cecelui-ci : d'abord nuire en ne le diffusant pas pour laisser croire aux internautes que je l'aurais insultée gravement et puis diviser hier celui permettant de bien me rabaisser ce qui n'a pas manqué de se produire .
Chacun comprendra cependant que je n'ai pas pour habitude d'adresser semblable courriel et m'en excusera .
Le mari de Marius

Écrit par : marius | 02/12/2011

Vous avez tous pu lire le premier courriel que j'ai adressé à Mme Jenssen le soir où horrifié je venais de découvrir comment rien que le mois écoulé mon épouse avait été la cible des intervenants de son blog .
Certes mon courriel contenait quelques fautes que dans la précipitation à l'écrire et ma profonde indignation je n'avais pas même pris le temps de corriger avant de l'envoyer , vous voudrez donc bien m'en excuser .
Je précise cependant que mon courriel de rappel du 30 novembre lui avait été rectifié et que celui-là Mme Jenssen ne l'a pas diffusé , à mon grand regret et sans plus de commentaire sinon cecelui-ci : d'abord nuire en ne le diffusant pas pour laisser croire aux internautes que je l'aurais insultée gravement et puis diviser hier celui permettant de bien me rabaisser ce qui n'a pas manqué de se produire .
Chacun comprendra cependant que je n'ai pas pour habitude d'adresser semblable courriel et m'en excusera .
Le mari de Marius

Écrit par : marius | 02/12/2011

Pour développer vos affaires perso ou familiales vous devriez monter votre blog personnel et pas vous approprier un bien collectif pour l'ériger en tribune personnelle. Ou alors les sites "Nous-Deux", "Bonheur" etc.

Écrit par : J.P Toulouse | 02/12/2011

Et si vous alliez ailleurs pour parler de vos affaires familiales? On s'en fout royalement de vos chicayas de maternelle !

Écrit par : Raymond P.Q | 02/12/2011

Et si vous commenciez par ne pas confondre un blog politique avec une tribune personnelle pour régler vos petits comptes familiaux ?!!!!!i

Écrit par : Historia familia | 02/12/2011

Pourquoi ne pas créer votre blog perso pour discutailler de vos bisbilles familiales ?

Écrit par : S.B.F | 02/12/2011

Humm... c'est un blog politique ou perso familial ? Quel intérêt au débat d'importer vos affaires de famille ?

Écrit par : Ferite | 02/12/2011

Curieux que vous n'ayez jamais songé à monter votre propre blog ainsi vous pourriez plus librement parler de vos petites affaires familiales en paix. Et nous nous pourrions développer sur le sujet mis en ligne par le député Jean-Pierre Grand!

Écrit par : Dany | 02/12/2011

Merci , cher Jean - Pierre , pour votre appui envers les plus faibles !

Écrit par : marius | 02/12/2011

Bravo Monsieur le député.
Mais une question: Étiez-vous déjà député lorsque M. DEBRE, Président de l'Assemblée Nationale a fait voter une loi qui augmentait de manière importante le salaire et les indemnités parlementaire, mais le plus grave suit.
Il a permis à ses Messieurs de les mettre au-dessus de tout individu en en faisant des surhommes.
C'est à dire que ces Messieurs, si ils ne sont pas réélus perçoivent leur salaire intégralement pendant 5 ans alors que les citoyens ordinaires que j’appellerai les sous citoyens ne disposent plus d'aucune indemnité de licenciement après 1 an. De plus ces Messieurs ne sont pas obligés d'attendre d'avoir 65 ans pour percevoir une pension de 1900€ par mois, dès la 1ère élection et augmenté à chaque réélection....Sic!!!
Mais le pire, c'est que cette loi a été votée à l'unanimité...!
Par la droite, on peut comprendre, mais par ces Messieurs de Gauche, les socialistes, les communistes. Quelle honte.
Honte à nos hommes politiques qui se mettent au dessus des lois.
J'espère que vous me donnerez réponse M. le député surhomme et que vous ne bloquerez pas mon message par vos modérateurs payés grâce à nos impôts.
En tout cas, bravo pour votre geste, en espérant que ce n'est pas juste de la poudre aux yeux pour vous permettre d'être réélu.

Écrit par : DUCLOS Yvon | 20/12/2011

Je dis bravo moi aussi, mais ce satisfecit s'adresse à Yvon. Quant à la censure.... Pas le droit de parler des paysans massacrés et avilis on se demande bien pourquoi vous ne laissez pas la parole libre pour défendre ceux qui nous nourissent et la Tribune en fait état ce jour ! Donc bravissimo Duclos Yvon. Je plussoie °#°

Écrit par : Hardy | 21/12/2011

Mais voici la preuve que nos Laboureurs ( oui la majuscule s'impose !) n'aurait jamais commis un tel outrage, un tel blasphème, un tel pillage de tombes, une telle profanation...c'est sur la Tribune aujourd'hui ": Chaque seconde, 26m² de terrres agricoles disparaissent en France La Tribune infographie La terre est plus que jamais un enjeu stratégique à l'heure où la demande alimentaire mondiale ne cesse d'augmenter. Pourtant, notre espace agricole diminue sans discontinuer. En cause, la pression de l'urbanisation et la course à la rentabilité. Première puissance agricole de l'Union européenne (UE), la France perd aussi « 26 mètres carrés de terres par seconde », selon la formule du syndicat Jeunes Agriculteurs, qui a mené en novembre une campagne de sensibilisation sur le sujet. Soit 82.000 hectares de terres agricoles disparus en moyenne chaque année entre 2006 et 2010, rappelle le ministère de l'Agriculture. En cinquante ans, la surface agricole utile (SAU) a ainsi diminué de 20 %, passant de 36 millions d'hectares en 1960 à 28 millions en 2010. Le principal coupable : l'urbanisation qui, de zones industrielles en centres commerciaux, d'habitations en parkings, domine toujours plus les paysages. 40.000 hectares étaient urbanisés par an dans les années 1960, 78.000 hectares le sont actuellement. Mais la nécessité de construire routes et logements n'est pas la seule explication. La recherche de rentabilité économique - d'autant plus pressante que les agriculteurs dégagent en moyenne de faibles revenus (lire page 4) - a également conduit à l'abandon des parcelles insuffisamment productives ou rentables, au profit de la forêt notamment. Faillites, départs à la retraite, difficultés à trouver un successeur sont autant d'occasions qui amènent les exploitants à profiter de l'aubaine financière que peut représenter la vente de terres. Les meilleurs sols perdus Autre constat, non seulement la France perd des terres, mais l'artificialisation se porte majoritairement sur les meilleurs sols, avec une pression forte le long du littoral, autour des grandes agglomérations et des axes de communication. « L'homme s'est historiquement installé sur des terres fertiles et les villes actuelles ont grossi autour de ces premières implantations », rappelle Robert Levesque, directeur du Terres d'Europe-Scafr, le centre d'études de la fédération des Safer (sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural). « En plus d'un impact sur la biodiversité, la disparition du foncier signifie la disparition du support pour la production alimentaire, s'alarme Carole Robert, des Chambres d'agriculture. Les consommateurs demandent des produits locaux, issus de l'agriculture raisonnée, des produits de qualité. L'agriculture française est à même d'y répondre, mais encore faut-il conserver les sols. » La disparition du foncier interroge également l'indépendance alimentaire française et européenne. « L'Europe importe de pays tiers l'équivalent de la production de 35 millions d'hectares, explique Robert Levesque. En 1999-2000, ce chiffre était de 26 millions. » En d'autres termes, alors que la demande alimentaire mondiale est appelée à croître sous la pression démographique et que la fin programmée du pétrole promet un bel avenir aux agrocarburants, il faudra produire davantage. Et donc, posséder la terre. La bataille pour le sol a en réalité déjà commencé si l'on considère le processus de « land grabing » (accaparement de terres) à l'oeuvre depuis une décennie (*). Des millions d'hectares ont été achetés ou loués par de grands pays importateurs - la Chine, certains pays du Moyen-Orient - souhaitant se prémunir de la hausse tendancielle des prix des denrées agricoles. Si l'Afrique était visée jusqu'à présent, l'Ukraine ou encore l'Australie sont désormais convoitées. En France, les tensions sur les prix du foncier ont ressurgi depuis la moitié des années 2000. La baisse généralisée des taux d'intérêt a avivé l'intérêt des acquéreurs, l'attrait pour la campagne résidentielle faisant le reste. Devant l'ampleur de l'extension urbaine, certains acquéreurs n'ont pas hésité à spéculer sur le changement d'usage des terres. Puis, lors de la crise financière de 2008, « la terre a été perçue comme valeur refuge par des apporteurs de capitaux », estime Robert Levesque. Aujourd'hui, le ralentissement économique pourrait freiner les projets d'urbanisation. Selon Joël Clergue, du syndicat des Jeunes Agriculteurs, « le prix de la terre ne baisse jamais, malgré la crise ». Et pour cause, « il s'agit d'une ressource finie, rappelle Robert Levesque, l'offre sera donc toujours limitée et les prix, trop élevés ». Sara Sampaio - 21/12/2011, 07:20 (12/21/11)

Écrit par : Marthe G. | 21/12/2011

Monsieur DUCLOS,

Beaucoup de fausses informations circulent sur internet concernant l’Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (AARE) !

Cette allocation est dégressive sur trois ans et réservée aux députés de moins de 60 ans qui recherchent un travail (les fonctionnaires n'y ont donc pas le droit).

Elle est intégralement financée par des cotisations versées par les Députés.

Sur la législature 2007/2012, plus aucun député n'en bénéficiait à partir de 2010.

Vous pouvez trouver plus d'information sur une note mise à jour sur mon blog :

http://www.jeanpierregrand.fr/archive/2007/03/28/la-verite-sur-les-indemnites-des-anciens-deputes.html

Cordialement

Jean-Pierre GRAND

Écrit par : Jean-Pierre GRAND | 05/01/2012

Quid de l'AME que la droite veut abroger ?

Écrit par : Danie79 | 10/01/2012

Quid de l'AME que la droite veut abroger ?

Écrit par : Hardy | 10/01/2012

Les commentaires sont fermés.