Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2015

Régionales 2015 - Lettre ouverte à Dominique Reynié

Dans la presse régionale, vous tentez un rétablissement électoral en jetant l'anathème sur les uns et les autres, en vous présentant comme une personnalité différente par son comportement politique.

Commençons par là. 

Lors de la commission nationale d'investiture de LR, à laquelle je participais, Nicolas Sarkozy a marqué fermement son soutien à votre candidature. Résultat, vous avez été investi par 11 voix contre 9 à votre concurrent et 2 abstentions.

Aujourd'hui, vous tentez de prendre vos distances avec le Mouvement et son Président. Les militants et les électeurs sont en droit de se poser des questions.

Poursuivons par votre situation administrative de candidat. 

Pour être candidat, il faut remplir l'obligation d'être inscrit au rôle des impôts dans l'année de l'élection ou figurer régulièrement sur les listes électorales.

Visiblement ce n'est pas votre cas, aussi des citoyens et des journalistes s'en sont publiquement émus. C'est alors, que j'ai sollicité par lettre Nicolas Sarkozy qui vous a investi pour qu'il fasse vérifier votre situation juridique. Le moins que l'on puisse exiger d'un candidat parachuté, c'est d'être en règle avec la loi électorale. Vous avez en vain tenté de justifier votre inscription sur la commune où réside votre famille.

Peut-être avez-vous, comme vous l'affirmez,  porté plainte contre moi pour avoir commenté une étude juridique accablante. Si tel est le cas, il ne me faudra que quelques secondes pour prouver que la presse en avait eu connaissance bien avant moi. La réalité, c'est que vous avez trouvé cet artifice, juridiquement ridicule, pour faire passer le message d'un candidat qui n'a rien à se reprocher.

Pourquoi ne pas avoir attaqué en justice les doutes, exprimés par la presse et moi-même sur votre éligibilité ? Poser la question, c'est y répondre.

Pour tenter de vous poser en candidat différent, vos méthodes de communication se retournent contre vous. 

Dans la presse d’aujourd’hui, vous n’hésitez pas à communiquer sur votre volonté d'avoir écarté de votre liste un militant, responsable de LR au motif qu'il aurait des "difficultés avec la justice ", ce qui est à ce jour une pure diffamation.

Voilà un comportement qui peut séduire les électeurs, à condition qu'ils ne sachent pas que sur vos listes figurent des candidats, l’un mis en examen pour des faits graves, l’autre faisant l'objet d'enquête judiciaire et un troisième qui a fait de la prison et a été condamné.

J'en viens à votre campagne et à votre conception de la nouvelle grande Région.

Permettez-moi là aussi d'observer une vision "cantonale" et des propositions étriquées, mal évaluées, relevant de la fiction.

Vous semblez tout ignorer des moyens qui devront être préalablement mis en place par l'Etat pour que ces grandes régions, collectivités d'une toute autre nature que les précédentes, puissent aborder dans de bonnes conditions la concurrence des autres régions de l'Europe et du monde.

Les priorités ne sont pas celles que vous définissez en ignorant tout ce qui se passe déjà aujourd'hui dans notre Région, en particulier dans les secteurs stratégiques de l'innovation et de la recherche.

La compétitivité des nouvelles régions et leurs futurs moyens d'action passent obligatoirement par une réforme institutionnelle pour déconcentrer des moyens administratifs et financiers de l'Etat. Les élus locaux, les parlementaires et toutes les forces vives de nos territoires devront encourager l'Etat à mettre en place cette nouvelle étape incontournable de la décentralisation, dans le respect de la souveraineté et de l'unité nationale.

Enfin, permettez-moi de contester vos conceptions idéologiques, totalement éloignées de celles de notre formation politique que vous venez de rejoindre et de nos groupes parlementaires de l'Assemblée Nationale, du Sénat et du Parlement européen.

Vous souhaitez, comme vous l'avez écrit, que les souverainetés nationales s'effacent devant la construction européenne, cela s’appelle l’Europe supranationale, vous imaginez la Turquie rejoindre la communauté européenne et dans le domaine sociétal, vous êtes favorable à la GPA, gestation pour autrui.

Nos différences m'imposent, pour rester fidèle à mes convictions philosophiques, politiques et morales, de rejeter votre candidature et votre programme.

Commentaires

D REYNIE a bafoué les règles les plus élémentaires d'investiture. Il a trahi la confiance de N SARKOZY et semé la zizanie dans le groupe. Les sondages, aujourd'hui, ne lui sont pas favorables. S'il gagne il faudra se méfier de lui car ce n'est pas un homme en qui on peut avoir confiance. S'il perd il doit également perdre la qualité d'adhérent : sinon le bordel va continuer.

Écrit par : BISSON Jacques | 26/11/2015

il est certain que Mr REYNIE se croit à Monaco sur son yatch pressé de larguer ses amis car il ne connais pas les règles de la bienséance car labas ses principes sont en "principe otés "

Écrit par : courtois | 26/11/2015

La machine a perdre est en place Stéphan était un bien meilleur candidat.

Écrit par : Jurquet | 27/11/2015

D'accord, ceci est vrai, en tout cas, pas clair. Mais que ce soit lui ou un autre, personne ne peut être parfait, et en plus, recevoir 100 % d'unamité. Un programme ou une personnalité ne peuvent pas convenir entièrement et sans réserve. La question est : est-ce que je suis d'accord avec à 60%, ou 75% ? chaque électeur ayant son propre seuil.

Écrit par : Chiso | 29/11/2015

Il me semble que monsieur grand est très mal placé pour porter un jugement tant il a été le sous marin de Georges Freche il fut un temps .
Peut être alzheimer le guette!!!

Écrit par : Vidal | 30/11/2015

Oui, il a travaillé des années comme Maire de Castelnau avec le Maire de Montpellier, pour le plus grand intérêt de sa ville et de ses concitoyens qui l'ont réélu Maire six fois. Libre à vous d'appeler cela " être un sous marin", mais c'est une curieuse conception de la démocratie. Si depuis 1983, date de sa première élection le Maire de Castelnau avait du attendre pour travailler avec le Maire de Montpellier que ce dernier soit de son bord, il attendrait toujours. Alzheimer un jour peut être, intelligent toujours.

Écrit par : Fabien | 30/11/2015

Je partage l'avis de Fabien, en résumé JPGrand Maire Sénateur de Castelnau le lez ne fait pas faire une route pour des gens de "droite" ou de "gauche" ou "d'extrême droite ou gauche" mais pour tous !! Chaque citoyen, à pied, à vélo, en voiture l'utilise au quotidien pour aller au bout de ses rêves ou réaliser ces projets !! S'unir aux Autres encore faut il le pouvoir c'est le cas de Mr JP Grand qui n'a De cesse de le prouver sur le terrain depuis 1983 et aujourd'hui hui avec le Maire de Montpellier, Les CITOYENS du MIDI (Midi Pyrénées L.R) Se sont des RÉGIONALES Dimanche 6 Décembre pas des PRÉSIDENTIELLES , nous ici dans l'Hérault on ne connaît pas ce Mr REYNIE
JP Grand est avant tout un vrai Grand Homme d'Etat, pas un politicien qui a besoin d'un job.
Tous aux urnes et avec le sourire ! Isabelle

Écrit par : Mazier | 02/12/2015

C'est assez comique de voir le sénateur Grand reprocher à Reynié de prendre des distances avec Sarkozy alors que lui ne prend pas des distances, il trahit la liste officielle de son parti sans lequel il ne serait sans doute pas où il est aujourd'hui (j'entends au Sénat pour lequel il lui a bien fallu une investiture).
Aujourd'hui avec son compère Carayon ils sonnent l'hallali (titre de La Dépèche) contre Dominique Reynié. S'ils pensent que ça va les grandir alors effectivement Reynié vaut mieux qu'eux.
S'ils se pensent totalement irresponsables de la montée du FN dans leurs territoires et seul Reynié est responsable de tout, ils me font penser aux socialistes qui accusent Houellebecq, Zemmour, Finkielkraut, Onfray.
Moi je crois plutôt que s'ils avaient fait campagne à fond au lieu d'essayer de torpiller Reynié dès l'origine on aurait sûrement fait un meilleur résultat.
Je suis vraiment désolé de la droite qu'ils incarnent, elle est désespérante et irrécupérable.

Écrit par : Bertrand | 17/12/2015

Mr Bertrand, je suis surprise par vôtre jugement. Comment pouvez-vous parler de Mr Le Maire Sénateur JP Grand ainsi ? Le connaissez-vous vraiment ? Il a fallu des années et des années pour que Castelnau-le-lez devienne une VILLE dans une VILLE ? quel âge avez-vous ? ...30 ou 40 ans ? Mr Grand comme le porte son nom a su par son travail, présent sur le terrain, être proche de ses concitoyens, à l'écoute des jeunes et des anciens (comprendre les critiques) , faire de cette commune CASTELNAU-LE-LEZ où il est né un CENTRE MEDICAL, ECO, CULTUREL et SOCIAL INCONTOURNABLE et vous....Vous nous parlez de POLTIQUE POLITICIENNE AVEC REYNIE que l'on ne connait pas ici dans le Sud de le France ...Mr Grand est avant tout un homme d'Etat et un Humaniste beaucoup ici espère le voir dans notre prochain Gouvernement car cet homme fera du bien à notre France bien malade à cause d'homme comme vous qui êtes malheureusement dans le jugement. Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année 2015. Isabelle Mazier

Écrit par : MAZIER Isabelle | 30/12/2015

Les commentaires sont fermés.