Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2007

Engagements du Premier Ministre pour nos infrastructures

Autoroute A9Dominique de Villepin vient de faire considérablement avancer deux dossiers majeurs pour notre région : le dédoublement de l’A9 et la liaison ferroviaire à grande vitesse Montpellier-Perpignan.

En transmettant le dossier de l’A9 au Conseil d’Etat, il marque ainsi sa volonté de voir ce dossier aboutir après des décennies de tergiversation. Quand on voit chaque matin des milliers de voitures venant de Lunel, Vendargues, Baillargues ou d’autres villes arrêtées sur la bande d’arrêt d’urgence aux entrées de Montpellier, on ne peut pas rester insensible à l’insécurité routière que cela engendre. Il y a un moment où il faut prendre la bonne décision pour régler ce problème.

Dans la lettre qu’il m’a adressé, le Premier Ministre prend en compte mes inquiétudes et les recommandations des commissaires enquêteurs.

Sur les nuisances, il prend l’engagement qu’elles seront sensiblement diminuées pour les habitants par rapport à la situation actuelle. Il maintient également la vitesse limitée à 110 km/h sur la future voie.

Sur la qualification de l’actuelle voie, il entend lui donner un caractère plus urbain afin de séparer les trafics de transit des circulations au sein de l’agglomération montpelliéraine.

Sur les sorties actuelles, gros points noir de la circulation, Monsieur Dominique Perben, Ministre des Transports, a demandé des travaux d’allongement des bretelles de sortie aux échangeurs de Vendargues, Montpellier-Est, Montpellier-Ouest et Montpellier-Sud dans les plus brefs délais.

Sur la vision à long terme des flux de circulation, afin de ne pas concentrer tout le trafic au sud et dans l’agglomération montpelliéraine, il reprend ma proposition d’une grande réflexion sur les besoins de desserte des territoires et donc d’une liaison plus directe entre les autoroutes A7, A9 et A75. Il s’agit là d’une véritable « autoroute cévenole ».

Ligne TGVMais le tout voiture n’étant pas le seul axe prioritaire du Gouvernement, Dominique de Villepin vient de lancer les études pré-fonctionnelles d’une liaison ferroviaire entre Montpellier et Perpignan. Cette décision va permettre d’accélérer la réalisation de cette liaison répondant à une demande croissante d’échanges avec l’Espagne et à l’explosion de la démographie régionale. Ce chantier majeur, qui concerne à la fois les voyageurs et le fret, devrait soulager au maximum les axes routiers. Il devra également s’inscrire résolument dans la perspective des engagements internationaux de la France de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre.

JPG