Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2012

Ma position sur la décharge de Castries

Vous avez été nombreux lors de réunions publiques dans les communes à m'interroger sur vos légitimes inquiétudes concernant les nuisances consécutives à la décharge de Castries.

Je suis particulièrement mobilisé sur ce dossier environnemental qui figure parmi les priorités de mon action locale après d’autres succès obtenus comme l’évacuation de pneumatiques usagés ou le problème d’une usine de bitume (voir page 9 de mon document de campagne – rubrique Ecologie). 

Dès l’origine, j’avais exprimé mon scepticisme quant au choix, imposé par Les Verts, d’une usine de méthanisation pour le traitement des déchets d’une Agglomération de la taille de Montpellier. Les dysfonctionnements d’Amétyst sont aujourd’hui la source des nuisances, les déchets n’étant pas stabilisés en sortie d’usine.

Aussi, j’ai rappelé à plusieurs reprises au Président de l’Agglomération mon souhait de rendre plus efficiente l’usine Amétyst afin que cessent les nuisances autour du site et au centre de stockage de Castries.

L’extension de la décharge de Castries a reçu un avis favorable avec des réserves et des recommandations. La décision finale revient donc au nouveau Préfet avec lequel je m’entretiendrai de ce sujet dès son installation. Je lui rappellerai mon opposition à l’exploitation d’un deuxième casier. En effet, les réserves de la commission d’enquête témoignent du non respect du cahier des charges du premier casier. Il n’est donc pas concevable d’exploiter un nouveau casier dans ces mêmes conditions.

Je tiens donc à renouveler mon soutien et ma solidarité aux communes, à leur conseil municipal et aux populations impactés.