Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2011

Réaction aux propos de Nicolas Hulot sur l'Autoroute A9

On peut parcourir le monde et ne pas connaitre son propre pays. Nicolas Hulot vient d'en faire la démonstration en jetant en pâture son opinion sur le déplacement de l'A9, démontrant ainsi qu'il n'a jamais regardé, lui même et sérieusement, ce dossier. Cela nous pouvons le lui pardonner, l'homme est sympathique et ses émissions captivantes. Nicolas Hulot a décidé d'être candidat à la Présidence de la République. Cela impose un autre comportement que celui d'être sans discernement le porte-parole des copains verts de Montpellier qui bloquent depuis des années, avec quelques irresponsables de droite, le dossier de l'A9.

Si notre sympathique Nicolas avait lu le dossier, il aurait vu qu'il ne s'agit pas de doubler l'autoroute, mais de déplacer le trafic de transit. Il aurait vite compris, car il est intelligent, que la séparation des flux n'est possible que dans cette perspective, toutes les autres options se heurtent à des incompatibilités techniques clairement démontrées par de multiples rapports d'ingénieurs et de techniciens.

Nicolas, on a baissé la vitesse à 110 km/h, malgré cela les accidents ont progressé de 23 %.

Nicolas, le taux de gravité des accidents a progressé ces dernières années de 127 % au droit de Montpellier, alors qu'il demeure stable sur le reste de l'autoroute A9.

Nicolas, les éternels bouchons que subit notre population, ont doublé entre 2005 et 2010 pour représenter aujourd'hui près de 40 % des bouchons de l'ensemble de l'autoroute A9.

Nicolas, l'A9 au droit de notre agglomération, c'est 100 à 120 000 véhicules jour avec des pointes estivales à 160 000 véhicules jour.

Voilà pourquoi Nicolas, la séparation des flux des circulations de transit et urbaine est une priorité absolue et urgente et cela passe que vous le vouliez ou non par le respect et la mise en œuvre urgente de la DUP prise par l'Etat.