Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2007

Choix du candidat à la Présidence de l'Assemblée Nationale

Notre groupe parlementaire à l'Assemblée Nationale a cet après midi choisi Bernard Accoyer pour présider l'Assemblée.

Pour ma part, j'ai voté pour Patrick Ollier pour deux raisons.

La première c'est l'amitié ancienne qui me lie à lui.

La seconde, plus politique, c'est l'idée qui est la mienne de la fonction. Chaban disait que le "perchoir" est un tonneau de vigie d'où l'on voit se lever les mauvaises tempêtes. Notre majorité est absolue, mais nettement moins large que la précédente. L'opposition dispose d'un groupe confortable avec de nouveaux élus et d'autres très expérimentés. A quelques mois des municipales, on peut s'attendre à les voir mener la vie dure au Gouvernement.

Le Président de l'Assemblée Nationale se doit donc d'être expérimenté, respecté, sans être trop autoritaire, et d'avoir de bonnes relations avec tous les groupes parlementaires, pour que quand cela s’avère nécessaire savoir "débloquer la machine" et ramener le calme indispensable au bon fonctionnement de l'Institution.

Pour moi, Patrick Ollier disposait de ces qualités là.

Le choix très politique de confier cette fonction à un sarkozyste engagé dès la première heure n'est pas pour le Gouvernement un choix sans risques.

Pour ma part, en séance publique, je respecterai ce choix et voterai pour celui que mon groupe a choisi. L'avenir dira si j'avais vu juste ou si j'étais trop pessimiste.

JPG