Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2012

Mes actes concrétisent mes déclarations

Lors de l'examen par l'Assemblée Nationale de la Loi de Finances pour 2012 - n° 3775 (seconde partie), avec un certain nombre de collègues, nous avons présenté, à l'article 32 - Etat B - Mission "Pouvoirs Publics", un amendement n° 503. Il proposait de réduire de 10 % les crédits relatifs aux indemnités parlementaires des députés.

En effet, nous ne pouvions pas demander des efforts à nos concitoyens et ne pas nous imposer une solidarité.

Contre toute logique, face à une opposition des députés de droite comme de gauche, cet amendement a été rejeté.

Aussi, j'ai pris la décision de reverser mensuellement 10 % de mon indemnité parlementaire au Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) de ma commune depuis novembre 2011, ne pouvant légalement le reverser à l'Etat.

Naturellement, je ne demande au CCAS aucun reçu permettant une déduction fiscale.