Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2013

Extraits de mon discours lors des voeux à la population de Castelnau-le-Lez


Voeux à la population de Castelnau-le-Lez par jpgrand

2012 aura été pour la France une année d’alternance politique.

Dans notre commune ce fut, comme pour les précédentes, une année d’intense activité.

Pour ne citer que nos principales réalisations :

  • le réaménagement du centre historique
  • l’ouverture de la crèche les Nymphéas
  • l’acquisition de la propriété Laporte
  • le déploiement de la vidéo protection qui contribue à la sécurité publique

J’en profite pour saluer, en votre nom, les récentes prises de commandement du Colonel commandant la Compagnie de gendarmerie de Castelnau et de la Capitaine, commandant la Brigade.

L’étroite collaboration, au quotidien, entre la gendarmerie et la police municipale, auxquelles j’associe également la Police urbaine, porte ses fruits.

Les actes de délinquance, à Castelnau, ont baissé de 25 % en 2012. Les violences faites aux personnes ou les actes criminels ont été presque tous élucidés. Les auteurs arrêtés et punis.

Je redis devant vous mon exigence forte pour la tranquillité publique, la sécurité et l’ordre républicain.


En 2013, nous serons dans la même dynamique avec notamment :

  • un important programme de travaux de voiries
  • l’aménagement de la propriété LAPORTE acquise en 2012 – avec la création d’une nouvelle salle des mariages – le transfert de tous les services de l’éducation et de la petite enfance et l’ouverture du parc au public
  • la création d’un terrain de foot en synthétique et de deux courts de tennis en terre battue

Dans cette période de crise où le chômage ronge la société, où les entreprises connaissent les pires moments, chacun doit avoir conscience du rôle essentiel de nos collectivités territoriales.

Chaque euro investi par la Ville et les autres collectivités est un euro investi dans la vie économique et sociale. Nos investissements soutiennent directement l’économie du secteur du bâtiment et des travaux publics. Pour l’année 2012, près de 15 millions ont été investis. Mais ce soutien municipal à l’économie, c’est aussi un soutien à l’emploi porté par les entreprises.

Quand nous ouvrons une crèche, comme aux Nymphéas, c’est un nouveau service public pour les familles, mais c’est aussi 15 emplois permanents créés.

Quand nous ouvrons une maison de retraite comme récemment l’EHPAD Via Domitia qui accueille les personnes âgées dépendantes et les handicapés mentaux vieillissants, c’est 37 emplois permanents créés.

Chacun peut observer l’attractivité de notre ville où de nombreuses entreprises et services s’installent. Cette dynamique économique dans nos zones d’activités crée également de nombreux emplois.

Je ne prendrai qu’un seul exemple parmi d’autres : c’est la réalisation et l’ouverture du Centre Bourgès, établissement de rééducation fonctionnelle cérébrale. Ce service médical de pointe et de proximité pour nous les castelnauviens, c’est 110 emplois domiciliés.

Nous allons continuer, avec nos partenaires, et en particulier l’Agglo, à tout mettre en œuvre pour favoriser l’installation d’entreprises, de commerces et d’artisans.

Cette année 2013 sera, je le pense, l’année où se concluera le processus administratif de la création du gérontopole.

Vous avez bien compris que le budget 2013 maintiendra donc un fort taux d’investissement pour soutenir l’économie locale, pour soutenir l’emploi et pour contribuer à améliorer le cadre de vie des castelnauviens.

En 2013, nous pouvons poursuivre notre politique d’investissements grâce à une situation financière qui le permet. Nous clôturons l’année comptable 2012 avec un excédent budgétaire de fonctionnement de 6,7 millions d’euros. Cela veut dire que nous disposons là d’une bonne capacité d’auto-financement.

Ce n’est pas le fruit du hasard. C’est le fruit d’une gestion rigoureuse, saine et prospective. C’est le fruit aussi de l’attractivité économique de notre commune. C’est le fruit d’une volonté politique.


Depuis 2005, année après année, pendant 7 ans, nous n’avons pas augmenté les taux communaux des impôts. Toutes les hausses constatées sur vos feuilles d’impôts proviennent d’autres collectivités que la ville de Castelnau mais aussi de l’augmentation des valeurs locatives décidée, chaque année, par l’Etat.

Dans cette période où, jour après jour, chaque français observe des hausses de la fiscalité et des tarifs publics, j’estime qu’il faut convaincre nos concitoyens que nos communes restent dans le cycle d’une gestion vertueuse, rigoureuse et responsable.

Après 7 années de stabilité des taux communaux d’imposition à Castelnau, j’ai décidé pour les 6 prochaines années, non pas de maintenir stables les taux, mais de les diminuer, année après année.

Dans le budget 2013 que nous allons voter dans quelques semaines, comme dans celui de 2014 et dans les suivants, la ville de Castelnau le Lez baissera les taux communaux de la taxe d’habitation et de la taxe du foncier bâti.

On peut évaluer que cet effort exceptionnel coûtera cumulativement au budget de la ville au moins 5 millions d’euros. Dans la conjoncture actuelle, cette décision fiscale forte me semble moralement et politiquement incontournable.


2013 sera aussi une année où se décidera, par la loi, l’avenir de nos collectivités locales et en particulier l’avenir des 31 communes qui fondent l’Agglomération de Montpellier.

Vous avez tous entendu parler de la probable création d’une future métropole.

Cette décision politique remettra en cause l'existence même de nos communes comme collectivités de plein exercice. Quasiment toutes les compétences municipales seront transférables, par la loi, à la métropole. Il ne restera plus à nos villes et villages que les compétences d’état-civil.

La loi en préparation, qui sera votée au Parlement dans le premier semestre 2013, prévoit déjà tout cela. Le Président de Montpellier Agglomération, avec lequel j’entretiens, je tiens à le redire ici, les meilleures relations, nous a présenté cette perspective comme acquise, lors d'une récente conférence des 31 maires de l’Agglo.

Dans l’ancienne législature, avec de nombreux autres députés de la majorité dont le Président de l’Association des maires de France, nous nous étions opposés à la création forcée de ces métropoles qui sonnent le glas des communes.

Ce que je n’ai pas accepté du précédent gouvernement, je ne l’accepterai pas plus du nouveau gouvernement.

Au cours de cette année 2013, je reviendrai sur ce sujet essentiel pour défendre les services municipaux de proximité, la démocratie locale et l’existence même de nos villes et villages.

Il est pour moi impensable que la commune de Castelnau devienne administrativement une simple mairie d’un quartier de Montpellier.


Pour relever tous ces défis, pour défendre les valeurs qui sont les nôtres, j’aurai besoin, le moment venu, en 2014, de votre mobilisation, de votre confiance, de votre soutien et de votre amitié.


A chacune et chacun d’entre vous, j’adresse mes vœux très personnels, ceux du Conseil municipal, du Conseil municipal des Jeunes, de mon épouse, pour que cette année 2013 soit la plus douce possible.

A cet instant, ayons une pensée pour tous les soldats de la France engagés dans des opérations extérieures mais aussi pour tous les otages de quelque nationalité qu’ils soient dont l’actualité nous rappelle aujourd’hui même tout le calvaire.

Vive Castelnau, Vive la République, Vive la France !