Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2011

Réactions aux mesures annoncées par le Premier Ministre

Depuis 2008, nous avons été plusieurs députés gaullistes de la majorité à mettre le Gouvernement en garde contre une politique que nous jugions trop libérale, coûteuse pour le budget de l'Etat et socialement déséquilibrée.

Nous avions souhaité une remise à plat de la fiscalité.

Si nous avions été suivis dès 2008 sur ces principes, le Gouvernement ne serait pas aujourd'hui obligé de détricoter toutes les lois économiques et fiscales du quinquennat.

 

C'est humiliant pour le Parlement et sans effet significatif à long terme pour le budget de la Nation.

 

Le gouvernement annonce également vouloir taxer encore plus les alcools.

 

Si le vin est concerné par cette mesure, je déposerais au Projet de Loi de finances Rectificative (PLFR) prochainement examiné à l'Assemblée Nationale, un amendement de suppression de cette mesure pour le vin.

 

La viticulture, déjà en grande difficulté économique, ne peut accepter une mesure fiscale qui pénalise la vente du vin.