Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2011

Discours lors de la cérémonie d'hommage aux soldats morts en Afghanistan

photo.2JPG.JPG

En ce moment même à Paris, aux Invalides, un hommage national est rendu à nos soldats « tombés dans l’accomplissement de leur devoir en Afghanistan ».

Chacun comprendra que ce n’est pas - aujourd’hui et ici - le lieu pour s’exprimer sur le maintien de l’engagement dela Francedans le conflit afghan.

Chacun connaît mes positions. Le temps de l’analyse et de l’expression politique viendra.

Nous sommes tous présents, ce matin, pour rendre un hommage public fort aux soldats de la France morts et blessés en Afghanistan mais aussi - ne les oublions pas - sur tous les Théâtres Opérationnels Extérieurs (TOE).

Ayons aujourd’hui une pensée pour nos soldats français - bien souvent très jeunes - dont la vie s’est brutalement arrêtée, pour ceux nombreux qui porteront à jamais les cicatrices de ce conflit et pour l’immense peine des familles éprouvées par le destin tragique de l’un des leurs.

Qu’ils sachent qu’ici, loin de l’hommage officiel dela Nation qui leur est rendu aux Invalides, notre communauté nationale rassemblée pense très sincèrement à eux et à leur famille. Nous leur exprimons notre infinie reconnaissance et notre respect.

Profitons de ces courts instants pour rappeler le courage de nos soldats qui font le choix des armes, sachant que leur engagement pour la Patrie peut aller jusqu’au sacrifice suprême.

Mesdames et Messieurs. Mes Chers Collègues. Ces instants sont aussi ceux d’une réflexion sur nous-mêmes, sur cette France indépendante que nous souhaitons rassemblée sur ses grands principes et fidèle à sa vocation universelle.