21/07/2009

40 ans après la Lune, quel défi pour l'humanité ?

Voici ma tribune sur le thème "40 ans après la Lune, quel défi pour l'Humanité" dans la série des contributions lancée par le blog 2Villepin.

Quarante ans après avoir foulé le sol lunaire, l'Homme, dans de multiples domaines, marche aujourd'hui sur la tête. Les défis sont nombreux, le premier d'entre eux étant de remettre l'humain au cœur de la société.

"En notre temps, la seule querelle qui vaille est celle de l'homme. C'est l'homme qu'il s'agit de sauver, de faire vivre et de développer", déclarait le général de Gaulle le 25 mars 1959 au cours d'une conférence de presse, soit un peu plus de dix ans avant la mission Apollo 11.

La crise que nous traversons est le cruel révélateur de l'échec d'un système dans lequel l'individuel prime sur le collectif, la somme des intérêts particuliers sur l'intérêt général, et le marché détermine l'équilibre social. Par ailleurs, la mondialisation impose une adaptation en profondeur de notre modèle occidental pour mieux le préserver, et fait que les grands sujets devront être traités à l'échelle de la planète.

L'environnement et le développement durable seront inévitablement au cœur de tous les choix que nous devrons faire pour laisser un monde meilleur aux générations futures. La récente réunion du G8 a montré que le chemin à parcourir dans ce domaine est encore long et sinueux, que nous sommes très loin d'un consensus sur ce sujet essentiel.

Autre enseignement du sommet de l'Aquila, l'urgente nécessité de créer un ensemble européen - ou paneuropéen comme le propose Dominique de Villepin - fort, capable de rivaliser avec les hyper-consommateurs américains et les ultra-épargnants chinois qui tentent, après l'affrontement Est-Ouest qui était à son apogée lorsqu'Armstrong et Aldrin sont sortis du module Eagle, d'imposer une nouvelle bipolarisation.

Le monde est désormais multipolaire, il le restera. C'est pourquoi le dialogue entre les civilisations est aussi un défi à relever d'urgence. Comprendre l'autre plutôt que de l'affronter a priori, c'est déjà trouver une amorce de solution aux nombreux conflits qui perdurent encore ici ou là, et qui pourraient devenir de véritables poudrières si l'on persistait à croire que tout est soit blanc, soit noir.

Environnement, développement durable, Europe, dialogue entre les peuples, voici quelques défis à relever pour construire le monde du XXIème siècle, et peut-être décrocher la lune...

30/03/2009

Participez aux Etats Généraux de la Dépense Publique

Le groupe UMP de l’Assemblée Nationale vient de lancer au plan national les Etats Généraux de la Dépense Publique.

Le principe est simple : il s’agit d’une boîte à idées permettant de réduire les dépenses sans altérer la qualité du service public.

Aussi, j’ai tenu à organiser une large consultation afin de recueillir vos idées concrètes pour améliorer la situation des comptes publics.

Le débat est donc ouvert sur ce blog et via la fiche de propositions.

Vous pouvez également me faire parvenir vos propositions par mail : jpgrand@assemblee-nationale.fr


Logo EGDP bleu.jpg

07/03/2007

La Politique et les Blogs

JPG sur son blog

Notre quotidien régional, Midi Libre, consacre aujourd’hui un dossier complet sur les blogs politiques et notamment sur le mien qui est jugé de loin le plus vivant et le plus consulté. C’est sympa !

Il est vrai qu’avec 250 à 300 visites par jour, mon blog est inscrit dans le paysage politique local et national.

A cette occasion, j’ai tenu à rappeler que c’est un espace moderne et merveilleux de liberté et d’expression. Je ne crains pas le débat politique. Mes idées, j’estime qu’elles doivent être exposées et défendues. J’ai pris la décision de ne pas modérer les commentaires afin que l’échange avec les internautes soit le plus direct possible et le plus sincère. Les commentaires injurieux et diffamants, n’ayant pas de place sur ce blog, sont immédiatement retirés.

A ceux qui sont opposés aux blogs, et je les respecte, je tiens à leur confirmer que quotidiennement je lis les commentaires et je réponds aux messages. Chacun sait que je suis un des élus les plus présents sur le terrain chaque jour de la semaine dans les communes de ma circonscription. J’éprouve un vrai besoin de contact direct qui me permet de rencontrer mes concitoyens, de les écouter et de prendre en compte leurs préoccupations. J’ai toujours voulu être avant tout un député de terrain comme j’ai toujours été un maire de terrain.

Correspondre par mail ou sur le blog ne peut remplacer le contact humain direct ! Le virtuel vient uniquement s’y ajouter.

Jean-Pierre GRAND