10/02/2014

Blog de campagne

Retrouvez le blog de campagne de la Liste d'Union Républicaine "Castelnau, votre ville" pour les élections municipales des 23 et 30 mars 2014.

 

Castelnaulelez2014.jpg

09/01/2014

Mon discours lors des voeux à la population de Castelnau

Mesdames et Messieurs,

Cette année, je m’impose, vous le comprenez, pour préserver le bon équilibre démocratique et respecter la loi en raison de la proximité des élections municipales, de ne pas développer le bilan municipal ainsi que les projets pour l’année nouvelle.

Cela est d’autant moins utile, que chacune et chacun d’entre vous avez des liens privilégiés avec notre commune et donc la connaissez parfaitement.

De façon toute particulière, je souhaite saluer, en votre nom, les nombreux nouveaux castelnauviens, présents pour la première fois à notre cérémonie de vœux.

Vous qui avez choisi de venir vivre à Castelnau et qui formez cette nouvelle population de femmes, d’hommes, de familles, en particulier de jeunes, vous contribuez au dynamisme, à l’épanouissement de notre cité et lui garantissez la pérennité de ses services publics de proximité.

Je souhaitais aujourd’hui vous le dire avec chaleur.

Encourageons tous ensemble, notre formidable et prometteuse jeunesse que nous devons collectivement soutenir de toutes nos forces. Son intelligence et sa volonté de se forger un destin sont intimement liées à l’avenir de la Nation.

Le changement de monde que nous vivons, assimilé à tort à une crise mondiale, influe depuis plusieurs années sur notre économie.

Saluons le courage et la volonté de tous les acteurs économiques de notre région, chefs d’entreprises, artisans, commerçants. Souhaitons leur pour cette nouvelle année une croissance renforcée qui leur redonnera espoir et permettra de maintenir en activité leur entreprise et son personnel ou mieux encore de créer des emplois.

Ayons aussi beaucoup de respect pour ces femmes et ces hommes, particulièrement bien représentés dans notre agglomération, qui oeuvrent avec succès pour la création, l’innovation et la recherche.

Ce sont eux qui dans la compétition internationale permettent et permettront à la France de ne pas être submergée par la concurrence technologique mondiale.

Tout doit être mis en œuvre pour les encourager et les soutenir.

La région Languedoc-Roussillon, le département de l’Hérault et au plus près de nous, notre agglomération de Montpellier connaissent des chiffres économiques et sociaux contradictoires mais compréhensibles.

D’un côté, une réelle création d’entreprises et d’emplois, de l’autre,  un taux de chômage record.

D’un côté, notre agglomération attire de très nombreux citoyens venus d’autres régions de l’hexagone et de l’autre nous avons toutes les difficultés à leur proposer l’emploi qu’ils attendent, malgré là aussi de multiples créations et extensions d’entreprises et de commerces.

C’est notre défi collectif en ce début du 21ème siècle.

Je considère comme une absolue et incontournable nécessité qu’une fois les périodes électorales passées les acteurs politiques, économiques, sociaux, universitaires se retrouvent avec l’Etat pour établir un vrai plan d’actions pour ces 20 prochaines années dans des domaines où nous pouvons être à la pointe de la réussite.

Naturellement, je ne les énumèrerai pas aujourd’hui, mais je crois Mesdames et Messieurs qu’il va falloir passer à la vitesse supérieure, éviter les incantations et les utopies comme celle qui consiste à faire croire que la création d’une métropole bouleversera les choses. L’enjeu est à un autre niveau.

Il faut regrouper toutes les intelligences, toutes les compétences, toutes les volontés et concentrer des moyens financiers surpuissants.

Les grands travaux réalisés à la fois par l’Etat et les grandes collectivités, je pense à la LGV (ligne à grande vitesse) au déplacement de l’autoroute, présentent un intérêt essentiel à la fois stratégique et économique que personne ne peut contester.

Mais économiquement, ces travaux n’ont qu’un temps. Ce qu’il faut à notre région, entre Perpignan et Nîmes, c’est créer enfin un pôle industriel majeur.

Cela ne se fera pas sans axe fort entre l’Etat et nos collectivités.

Je vous avoue ne pas comprendre pourquoi il n’y a pas eu, jusqu’à aujourd’hui, d’approche significative pour délocaliser de Toulouse à notre région des unités industrielles liées à l’aéronautique et à l’aérospatiale, comme cela s’est réalisé dans un proche pays du bassin méditerranéen.

Chacun peut comprendre qu’il y a dans ces choix des raisons géopolitiques et stratégiques, mais aussi économiques liées notamment au coût du travail dans ces pays.

Rien n’est insurmontable, si l’Etat et l’Europe le décident.

Je crois qu’aujourd’hui la situation est telle que les responsables politiques nationaux et locaux doivent imaginer ensemble pour le moyen et long terme des mesures spécifiques, en dehors de toutes les conventions habituelles, pour rendre compétitifs nos territoires régionaux et le nôtre en particulier.

C’est un vœu fort sur lequel j’aurai l’occasion de m’exprimer, car j’ai sur ce sujet de nombreuses propositions Institutionnelles et économiques à vous présenter.

Mes chers collègues maires ici présents, permettez-moi de vous associer à notre vie municipale, chaque jour, au contact de citoyens confrontés aux difficultés de la vie – en recherche d’emploi, de logement, pour certains dans la précarité, pour d’autres affaiblis par la maladie ou le vieillissement, sans oublier ceux qui vivent dans la solitude – et de dire à chacun d’entre eux que nous formons des vœux pour cette année, en espérant l’amélioration de leur condition quotidienne de vie.

Mesdames et Messieurs, mes chers amis, mon épouse, mes collègues du Conseil municipal et du Conseil municipal des jeunes et moi-même nous vous adressons nos voeux les plus chaleureux pour cette nouvelle année.

Bonne Année à tous !